Recherche Voyage

Montréal la nuit

La vie nocturne montréalaise jouit d'une réputation qui, à elle seule, attire... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La vie nocturne montréalaise jouit d'une réputation qui, à elle seule, attire bon nombre de touristes fêtards. Ces dernières années, plusieurs établissements de qualité ont ouvert leurs portes pour les oiseaux de nuit, que ce soit pour étancher leur soif, pour les faire frétiller sur les pistes de danse ou pour remplir leur panse au petit matin.

Une vie nocturne foisonnante

Les excès des Fêtes sont passés. On s'est même refait un foie à coups de salades et de tisanes détox. Il est temps de recommencer à sortir, de découvrir les nouveautés et la diversité nocturne qui font de Montréal une ville vibrante, hiver comme été.

La métropole a pris le virage cocktail depuis un moment, augmentant par la même occasion les options d'apéros aux quatre coins de la ville. Si le vin est votre dada, vous serez mieux servi ici que dans bien des grandes villes nord-américaines.

Les boîtes de nuit existent également dans tous les styles et formats, même à ciel ouvert, avec Igloofest qui bat son plein jusqu'au 19 février.

Bref, ce n'est pas parce qu'il fait froid qu'on hiberne, à Montréal, comme en témoignent les files d'attente du samedi soir devant le Flyjin, le Mayfair ou le Soubois, même à -20°C.

Voici un petit guide diversifié de ce que la ville a à offrir, par les temps qui courent, en matière de divertissement nocturne.

Le Kampai Garden sur la rue Ste-Catherine Ouest.... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Le Kampai Garden sur la rue Ste-Catherine Ouest.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Un premier verre

Les bars à bières, à cocktails et à vins artisanaux ne cessent de se multiplier. Voici quelques adresses éparpillées aux quatre coins de la ville.

Henrietta 

Henrietta est une destination animée pour lancer (ou terminer!) la soirée en beauté, que ce soit avec une bulle rosée de Filipa Pato ou un verre de vinho verde. La carte des vins fait la part belle aux petits producteurs du vieux monde, avec quelques exceptions américaines. Vous préférez un cocktail? C'est également possible, avec les créations maison qui explorent tous les registres. De jolies choses simples à manger, qui s'inspirent elles aussi des classiques de la péninsule ibérique - chèvre et toasts, chorizo, pieuvre rôtie, morue, etc. -, complètent l'expérience.

Du mardi au dimanche, de 16 h 30 à 3 h 115, avenue Laurier Ouest, 514 276-4282, baldwinbarmacie.com

Kampai Garden

Vous sortez en gang? On devrait pouvoir vous recevoir au tout nouveau Kampai. En configuration restaurant jusqu'à 23 h, le spectaculaire «jardin intérieur» peut accueillir plus de 200 dîneurs. Après, la capacité augmente à 500 personnes et on parie qu'il reste encore de la place pour se dandiner. Le Kampai se décrit comme un beer garden, avec des japadogs et autres délices d'inspiration asiatique plutôt que des saucisses allemandes au menu. Les cocktails, tous développés dans un esprit d'exotisme (gingembre, fruit de la passion, lime kaffir, coco, etc.) sont servis en pichets. Petit conseil d'initiée: si vous voulez de l'once (d'alcool) pour votre argent, commandez les plus grands formats!

Ouvert 7 jours, de 17 h à 3 h 1628, rue Sainte-Catherine Ouest, 514 379-6161, www.kampaigarden.com

Cloakroom Bar

Si on aime les ambiances feutrées et élégantes, les cocktails réalisés avec une précision maniaque et le service ultrapersonnalisé, ce petit bar de 25 places à l'arrière d'une mercerie est tout indiqué. Le chef de bar et copropriétaire, Andrew Whibley, s'est entouré de mixologues d'expérience. Il s'apprête d'ailleurs à ouvrir un deuxième Cloakroom Bar à Brisbane. Le petit frère australien sera lui aussi adjacent à une boutique de vêtements pour hommes, la Maison Cloakroom originale, fondée en 2007.

Ouvert du dimanche au mercredi, de 15 h à 1 h, puis du jeudi au samedi, de 15 h à 3 h 2175, rue de la Montagne, 514 284-9393, www.maisoncloakroom.com

Atwater Cocktail Club

Voici un des plus beaux bars à cocktails de Montréal, avec ses banquettes rose Bubblicious, ses accents dorés et son comptoir en marbre vert. Le ACC partage la cuisine du Foiegwa, ce qui a ses avantages et ses inconvénients. Se faire manger un spaghetti à la truffe sous le nez, alors qu'on est d'une humeur fin de soirée, peut tomber sur le coeur. En revanche, les cocktails que nous y avons dégustés étaient subtils, équilibrés, vraiment bien exécutés. Si vous commencez votre soirée à l'angle de Notre-Dame et d'Atwater, vous aurez un superbe terrain de jeu à explorer après, que vous alliez vers l'est, dans Griffintown, ou vers l'ouest, dans Saint-Henri.

Ouvert 7 jours, de 18 h à 3 h 512, avenue Atwater, atwatercocktailclub.com

Renard

Fins fennecs, les propriétaires de ce sexy «bar de quartier» ont flairé une bonne affaire, dans le Village. La formule à la mode y est bien appliquée: déco d'inspiration mid-century, carte des vins courte qui passe du traditionnel au nature, cocktails juste assez originaux et cuisine d'appoint servie jusqu'à la fermeture (3 h). Renard offre qualité et diversité à une clientèle on ne peut plus mixte.

Ouvert 7 jours, de 15 h à 3 h 1272, rue Sainte-Catherine Est, 514 903-0648, bar-renard.com

Le karaoké demeure une source de divertissement universelle...... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Le karaoké demeure une source de divertissement universelle...

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Se divertir

Parfois, on a envie de plus qu'une tournée des grands ducs dans les restaurants et les bars. Une activité culturelle ou simplement ludique s'impose.

Les nocturnes du MAC

Un peu de culture tard dans la nuit? Le Musée d'art contemporain reste ouvert jusqu'à 2 h, avec des performances d'artistes en direct, des DJ, des ateliers, un service de bar et de bouchées, etc. Une belle manière de passer un vendredi soir en plein centre-ville. Les Nocturnes de 2017 auront lieu le 24 février, le 5 mai, le 15 septembre et le 17 novembre.

Concerts

Si on a des goûts musicaux un peu champ gauche, c'est l'endroit idéal pour voir ses petits groupes préférés. Ces derniers, qu'ils pratiquent le folk, l'électro-rap, le rock indé ou garage, etc., s'arrêtent généralement à Montréal, dans des salles de concert intimes comme Le Ritz P.D.B., le Théâtre Fairmount et la Casa del Popolo.

Karaoké

C'est rare que le party ne «pogne» pas quand on va au karaoké entre amis. Montréal ne manque pas de bars où l'on peut s'égosiller sur les grands succès de Dolly Parton, de Queen, de Britney et compagnie. La plupart de ces établissements ont conservé leur «authenticité», comme La P'tite Place, Le Date et le Zoé. D'autres bars offrent des soirées karaoké ponctuelles, comme Le Vestiaire et Au P'tit Buck. Et voilà que les propriétaires du Palco et du Renard se préparent à ouvrir leur premier bar à spectacles, à Verdun, où il y aura du karaoké plus «chic».

Le Nouveau Palais... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Le Nouveau Palais

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Manger la nuit

Outre la classique poutine de La Banquise, de Chez Claudette et de la chaîne Poutineville, les fêtards ont un vaste choix de spécialités pour leur éviter de se coucher le ventre vide.

Bagels Fairmount

Pas envie de s'attabler? On prend une douzaine de bagels, du fromage à la crème et du saumon fumé pour la maison, la chambre d'hôtel ou l'Airbnb. Un incontournable de la nuit montréalaise.

Ouvert 7 jours, 24 h sur 24

74, avenue Fairmount Ouest, 514 272-0667, fairmountbagel.com

Quartier chinois

Beaucoup de travailleurs du milieu de la restauration montréalaise s'y retrouvent après leur quart de travail, entourés de danseuses «exotiques», d'oiseaux de nuit et de bambocheurs éméchés. Les horaires varient, alors on vérifie!

Nouveau Palais

Arrivez avant 3 h et vous pourrez profiter de la jolie carte des vins de ce repaire hipster qui ne paie vraiment pas de mine. Après 23 h (et jusqu'à 3 h les jeudis, vendredis et samedis), c'est le court mais efficace menu nocturne qui est en vigueur: frites en sauce cheddar, burger, chili, pierogies, etc.

281, rue Bernard Ouest, 514 273-1180 

LE Roi du smoked meat

Envie d'un autre classique montréalais? Le smoked meat est excellent pour aider à métaboliser son alcool! Au Roi du smoked meat, rue Saint-Hubert, on peut manger jusqu'à 5 h 30 les week-ends. Au Main, c'est jusqu'à 5 h, bien que certains habitués déplorent une légère baisse de qualité ces derniers temps.

6707, rue Saint-Hubert, 514 273-7566, leroidusmokedmeat.com/fr/index.html

VV Tavernä... (PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE) - image 5.0

Agrandir

VV Tavernä

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE

Danser

Rite nocturne par excellence, la danse se pratique dans tous les formats de boîtes de nuit à Montréal, du minuscule Ti-Agrikol aux grands afterhours.

Partys Dômesicle à la SAT

Tous les samedis soir, jusqu'au 25 février, les bêtes de danse peuvent se réfugier sous la Satosphère de la Société des arts technologiques. Les Partys Dômesicle accueillent des DJ différents chaque week-end. 

1201, boul. Saint-Laurent, 514 844-2033

VV Tavernä 

Ici, le vendredi soir, on trouve la faune la plus hétéroclite et multigénérationnelle qui soit. Qu'on ait 20 ou 70 ans, on peut venir danser sur les succès des années 70 à aujourd'hui. Reprise au printemps dernier par l'agence d'importation de vins et spiritueux Rézin, la VV Tavernä nouvelle vise maintenant aussi à devenir un repaire d'oenophiles. La cuisine est limitée pour l'instant, mais on recevra des chefs de camions de cuisine de rue les jeudis pour une période indéterminée, de 17 h à 20 h 30, à compter du 26 janvier.

195, rue de Bellechasse, 514 278-1881 

Ti-Agrikol

Souper au restaurant Agrikol avec du griot, du lambi et du poulet au cajous, puis traverser au Ti-Agrikol après pour brûler ses bananes pesées: voilà une des expériences montréalaises à ne pas manquer cet hiver. Le nouveau lieu est «ti» et intime, avec une mini-piste de danse, de la musique chaude - kompa, calypso, afrobeat - livrée par des DJ les vendredis et samedis. Ambiance tropicale oblige, les cocktails sont surtout conçus pour être frais et désaltérants.

1840, rue Amherst

Datcha

Ce qui est merveilleux avec le Datcha, c'est qu'il y a le lilliputien bar à cocktails Kabinett, juste à côté! On danse dans la noirceur du Datcha, sur de l'afrobeat ou toute forme d'électro, ou bien on prend ça mollo au Kabinett, pour mieux se voir et s'entendre parler. 

98, avenue Laurier Ouest, 514 279-3555

Afterhours

Oui, ils existent, même si les meilleurs sont clandestins. Pour savoir où ça se passe, il faut se renseigner chez les disquaires de la ville, comme Phonopolis, Sonorama, Mort du vinyle ou le tout nouveau La Rama Records. Pour un after plus officiel, Le Stereo est toujours ouvert les vendredis et les samedis, de 2 h à 10 h.

Où faire la grasse matinée?

Après toutes ces heures à festoyer, il faut bien aller se reposer. Mais se coucher au petit matin ne signifie pas nécessairement écourter sa nuit de sommeil. Depuis le mois de décembre, on peut faire la grasse matinée dans tous les hôtels du Groupe Germain. Mais attention, pour obtenir le droit de traîner au lit plus longtemps, il faut réserver directement auprès des hôtels, c'est-à-dire sur leurs propres sites web ou bien par téléphone. On aime beaucoup la chaîne Alt pour son design simple et ses bons prix.

120, rue Peel, 1 855 823-8120

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer