Recherche Voyage

De la pêche sportive à deux pas du centre-ville

Loin d'être terminée pour l'année, la saison de... (Photo Martin Chamberland, La Presse)

Agrandir

Loin d'être terminée pour l'année, la saison de pêche pourrait même être au mieux au cours des prochaines semaines.

Photo Martin Chamberland, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nul besoin de savoir pêcher pour monter à bord du Ranger Fisherman de Pêche Vieux-Montréal, ni même d'être un adepte de l'activité. La sortie en bateau, la vue sur les gratte-ciel du centre-ville et le mont Royal en toile de fond, les sternes qui volent au-dessus de nos têtes et les esturgeons qui sautent autour de l'embarcation suffisent à charmer même les plus réticents. Mais pour les mordus de pêche qui rêvent de tenir entre leurs mains un esturgeon de 80 livres, l'expérience s'annonce excitante.

Jean Desjardins, propriétaire de Pêche Vieux-Montréal, garantit les prises à chaque sortie. Fort de son expérience de 30 ans de navigation sur le fleuve, le passionné de pêche connaît les meilleurs «spots» pour réussir son coup. Et il ne les divulgue en aucun cas.

«Quand je ne travaille pas, j'explore de nouvelles zones dans cette portion du fleuve pour y amener mes clients», dit M. Desjardins, qui a trouvé le moyen de transformer sa passion en gagne-pain, il y a quatre ans. «Je pêche depuis que je sais marcher. C'est mon père qui m'a appris à pêcher, et à 10 ans, j'allais tout seul en canot-camping pour la journée.»

Lorsqu'il reçoit des débutants ou des groupes avec des enfants, Jean Desjardins leur prépare les cannes à pêche, les installe et leur enseigne les techniques pour réussir une prise. Patience, concentration et précision sont de mise afin de ne pas échapper son poisson.

À part d'énormes esturgeons, on peut pêcher du doré et de l'achigan à petite bouche à profusion dans les eaux du fleuve, près de Montréal. Les poissons sont relâchés, mais on peut en conserver certains si l'on respecte la réglementation en vigueur. Ils sont par ailleurs tout à fait comestibles, selon des analyses notamment effectuées par La Presse, en 2013, auxquelles il fait fréquemment référence. «L'eau du fleuve s'est beaucoup assainie depuis les années 80», note M. Desjardins.

Loin d'être terminée pour l'année, la saison de pêche pourrait même être au mieux au cours des prochaines semaines. «L'automne est le moment idéal pour pêcher parce que les poissons se regroupent en bancs. S'il pleut, on y va quand même; j'ouvre le toit du bateau et j'ai des imperméables, des polars, des tuques et des gants pour tout le monde», ajoute-t-il.

Des excursions sont offertes tous les jours jusqu'en décembre, au départ du port d'escale du quai Jacques-Cartier, dans le Vieux-Port.

pechevm.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer