Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée: une plage au coeur de la verdure

De la plage, la verdure n'est jamais bien... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

De la plage, la verdure n'est jamais bien loin. Que ce soit devant, où les îles qui parsèment le Saint-Laurent se déploient, ou derrière, où de grands arbres se dressent, on ne se sent pas pris dans un désert de sable.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Salaberry-de-Valleyfield) Le mercure n'a pas encore grimpé au-dessus de 20 ºC; en ce matin du mois de juin, mais des enfants s'ébrouent déjà dans l'eau. Dans le sous-bois derrière la plage, un bébé raton laveur se déplace sans hâte, attendant peut-être l'heure à laquelle les écoliers délaisseront leurs restes de sandwich.

Le Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée baigne dans les eaux du fleuve qui, à cette hauteur, se trouve coincé entre le lac Saint-Louis et le lac Saint-François. D'un bout à l'autre, la plage se traverse en moins de cinq minutes, mais son attrait ne réside pas tant dans sa taille qu'à l'endroit où elle est située.

Plusieurs activités

De la plage, la verdure n'est jamais bien loin. Que ce soit devant, où les îles qui parsèment le Saint-Laurent se déploient, ou derrière, où de grands arbres se dressent, on ne se sent pas pris dans un désert de sable. Il y a de l'ombre à profusion pour pique-niquer sans surchauffer bien assis dans le gazon ou sur une des tables à pique-nique. Un module de jeux situé tout juste derrière la plage invite les plus jeunes, tandis qu'une piste d'hébertisme plaira aux plus âgés. Lors de notre passage, une file de jeunes attendaient patiemment leur tour pour se laisser glisser le long d'une tyrolienne.

Sur place, il est possible de louer des embarcations pour se promener sur l'eau. On peut également arpenter à pied les petits sentiers, dont celui de l'île des Frères, à laquelle on accède par un petit pont piétonnier.

Les ratons et marmottes qui se montrent de temps en temps ont tout le loisir de flâner: les chiens ne sont pas admis dans le parc. Les saucisses grillées devront être réservées pour une autre occasion, puisque les BBQ, qu'ils fonctionnent au gaz ou au charbon, sont interdits.

Il est toutefois possible de manger au casse-croûte de l'endroit qui, cette année, propose un «menu santé» comprenant salades et sandwichs, en plus des traditionnels pogos et poutines.

(+) Beaucoup de place pour manger, jouer, marcher, courir. Bref, pour faire autre chose que bronzer!

(-) La construction du bloc sanitaire qui devait accueillir des vestiaires et des salles de bains a été retardée. Pour l'instant, les visiteurs doivent se changer dans des roulottes mises à leur disposition et se rabattre sur des toilettes temporaires.

Forfait familial: 29$

www.plagevalleyfield.ca

Après la plage... Resto-pub McBroue

Situé juste en face du vieux canal de Beauharnois, à Salaberry-de-Valleyfield, le restaurant McBroue est doté d'une belle terrasse où il fait bon s'asseoir pour casser la croûte. Profitez de l'occasion pour goûter à une des huit sangrias inscrites au menu. Celle qui porte le nom du restaurant est faite avec de la bière blanche, du jus d'orange et du Sortilège. Elle est particulièrement rafraîchissante.

329, rue Victoria

La Lèche Crème

Si vous êtes de nature plutôt conservatrice, vous serez heureux de savoir que le bar laitier La Lèche Crème offre depuis 35 ans de grands classiques, allant de la crème glacée molle aux barbotines. Mais depuis peu, on y fabrique aussi des gelatos et sorbets en plusieurs déclinaisons.

117, rue Victoria

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer