À toute vapeur sur le P'tit Train du Nord

La piste du P'tit Train du Nord passe... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

La piste du P'tit Train du Nord passe aux abords du Café de la gare à Saint-Adèle. Parfait pour faire une petite pause.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(SAINTE-ADÈLE) Véritable colonne vertébrale des Laurentides, la piste cyclable du P'tit train du Nord demeure un très grand classique que l'on ne se lasse pas de redécouvrir. Arborant des visages très contrastés au gré des 230 km qui s'étirent de Bois-des-Filion à Mont-Laurier, elle accueille tout type de cycliste, quels que soient son âge et son niveau.

Le principal atout de cet ancien tracé ferroviaire reste en effet la largeur de la piste et l'absence de pentes prononcées (au pire, quelques faux-plats), qui en fait un terrain de jeu idéal pour les familles.

Nous vous proposons de suivre une portion agréable du circuit, entre Sainte-Adèle et Sainte-Agathe-des-Monts (25 km environ), où se succèdent paysages sauvages et accueillants villages, avec des arrêts au gré de gares reconverties.

À vos marques ? Prêts ? Café ! C'est à la gare de Mont-Rolland, à Saint-Adèle, qu'on l'on mettra un peu de carburant dans notre réservoir, en s'attablant au Café de la Gare pour un remontant torréfié. Au besoin, on peut aussi louer des vélos, juste à côté (chez Espresso Sports, 25 $ par jour pour un hybride).

C'est parti pour les premiers coups de pédale. Les arbres donnent la cadence et on s'enfonce peu à peu dans le vif du sujet. Cap sur Val-Morin, avec un faux plat montant - rien de bien forçant.

Du pain et des jus

Après un petit crochet par le parc de la rivière Doncaster se profile le lac Raymond, qui réserve l'une des plus belles étapes du parcours, entre les kilomètres 35 et 38, agrémentée de chalets subtilement intégrés dans le décor. Notez la petite plage sur le bord du lac, elle pourrait s'avérer fort plaisante sur le retour !

À l'issue de cette belle frange, on débouche sur la gare de Val-Morin, déménagée et reconvertie en charmant petit restaurant : déjeuners, dîners, sandwichs, jus, crème glacée ; de quoi combler les estomacs creusés par le pédalage.

On peut également quitter la piste pour rejoindre le village, et goûter aux succulents pains et viennoiseries biologiques de la boulangerie Aux Trois Levains.

Sable et houblon

Quelques tours de pédalier plus tard apparaissent Val-David et sa gare, devenue un centre d'information touristique. Si besoin est, on peut arpenter la rue de l'Église pour casser la croûte dans l'un des nombreux bistros, ou s'offrir une mousse à la microbrasserie Le Baril Roulant.

De retour en selle, les arbres se dressent de nouveau comme une haie d'honneur, et le léger dénivelé annoncé jusqu'à Sainte-Agathe demeure, dans les faits... quasiment plat.

De quoi économiser de l'énergie pour investir la ville (emprunter la rue Préfontaine Est) et son choix de plages alléchant ; les plus proches, Major et Tessier, constitueront le point culminant de la journée. En option, on peut effectuer une grande boucle autour de l'agréable lac des Sables.

Le temps d'un dernier petit remontant (chez le torréfacteur artisanal Couleur Café ou, en face, à la charmante Maison 1890, qui offre un vaste éventail de plats et salades), le ventre plein, ne reste plus qu'à amorcer le retour, en pente très douce, pour filer comme une locomotive de l'ancien temps...

Quant à ceux qui ne seront pas rassasiés, qu'ils lâchent donc leur vapeur jusqu'à Mont-Tremblant !

Un aller simple, tout simplement

Pas envie de refaire le chemin en sens inverse ? Montez à deux autos, ou empruntez un service de navette, très pratique.

Autre option : d'innombrables gîtes ponctuent le parcours, si l'on désire passer une nuit sur place avant d'attaquer le retour.

Des graviers à gravir

La piste du P'tit Train du Nord entre Saint-Jérôme et Labelle est principalement revêtue de poussière de roche. Les hybrides y seront très à l'aise, mais les vélos de route un peu moins, même si cela reste praticable.

Le nord, tout naturellement

Un autre segment d'intérêt du P'tit train du Nord s'étend de Labelle à Mont-Laurier. Asphalté, il permet de traverser des contrées plus sauvages. Idéal pour les amateurs de vélo de route amoureux de la nature.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • En remontant la rivière Doncaster

    Laurentides

    En remontant la rivière Doncaster

    Niché à l'est de Sainte-Adèle, le parc de la rivière Doncaster ouvre ses bras au plus grand nombre : promeneurs du dimanche, mamans avec poussettes,... »

  • Balade verticale à Val-David

    Laurentides

    Balade verticale à Val-David

    La pratique de l'escalade est en pleine ascension ces dernières années, et les occasions de tâter des parois en nature ne manquent pas. »

  • Faire les 100 pas sur le sentier du Centenaire

    Laurentides

    Faire les 100 pas sur le sentier du Centenaire

    Attachez vos tuques - ou plutôt, vos lacets. Ici, pas de points de vue atteints en quelques minutes de télécabine. Les spectacles naturels du sentier... »

  • Tyroliennes: quand la vue ne tient qu'à un fil

    Laurentides

    Tyroliennes: quand la vue ne tient qu'à un fil

    Depuis quelques mois, d'étranges lianes se sont déployées entre les arbres du mont Catherine, à deux pas de Sainte-Agathe-des-Monts. En les scrutant... »

  • Pas bêtes, les Laurentides!

    Laurentides

    Pas bêtes, les Laurentides!

    En dehors de la faune québécoise habituelle, les Basses-Laurentides abritent de bien drôles de bêtes. Plusieurs fermes ou petits zoos, proches les... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer