Joliette: jeune cent cinquantenaire

Marie-Kristine Benoit, de la fromagerie Du Champ à... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Marie-Kristine Benoit, de la fromagerie Du Champ à la meule.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

(Joliette) Beaucoup d'eau a coulé dans la rivière l'Assomption depuis que Barthélemy Joliette a rêvé de bâtir ici un important centre industriel, au milieu du XIXe siècle. Cent cinquante ans après sa fondation, Joliette a néanmoins gardé son dynamisme des premiers jours. À preuve, ces bonnes adresses.

Pour l'amour du pain

Déménager à Joliette pour une bouchée de pain? On y songe après avoir goûté à ce que le boulanger Matthieu Chartier fait cuire dans son petit local. Sa feuille de route dans les boulangeries et les restaurants de la métropole est impressionnante, mais c'est dans sa ville d'origine qu'il a choisi d'ouvrir son premier commerce, il y a moins d'un an. Qu'ils soient au poivre, au chocolat blanc et à la lime, à la marmelade de carottes ou tout simplement aux grains entiers, les pains de La Grigne étonnent et charment les papilles à tout coup. «C'est de la créativité pure», dit de ses pains ce fils de chef qui a «grandi dans les cuisines». De la créativité comme ça, on en prendrait sur la table à chaque repas...

351, rue Saint-Charles-Borromée Nord

lagrigne.ca

Cuisiner en beauté

On n'a pas aussitôt poussé la porte de la boutique Moi, ma cuisine que, déjà, Francis Gélinas nous offre un café. On se sent aussitôt chez soi dans ce sympathique magasin ouvert par un tout aussi sympathique passionné de bouffe. «J'aime trouver de beaux produits», dit-il. Et ça paraît. En plus de son magasin d'accessoires de cuisine, Francis Gélinas a repris le commerce de «guenilles» de son père pour le moderniser et en faire une charmante adresse où on vend des textiles et des objets de décoration. Voilà deux raisons de plus de s'attarder à Joliette.

Moi, ma cuisine

519, boulevard Manseau

moimacuisine.com

Nuance maison

371, rue Saint-Viateur

nuancemaison.com

Une cuisine locale

Lorsque vient le temps de se payer un bon repas à Joliette, Francis Gélinas, propriétaire de la boutique Moi, ma cuisine, ne jure que par le Matize. Depuis six ans, Mathieu Carpentier s'affaire en cuisine tandis qu'Isabelle Rondeau accueille les clients. Le couple propose une cuisine «terre-à-terre» où tout est fait maison et s'approvisionne à même les produits de la région. Le soir, on y propose un menu dégustation avec accord mets-vins.

343, boulevard Manseau

matize.ca

Fait au Québec

Les designers québécois ont une belle vitrine dans Lanaudière grâce à la boutique Rouge canapé, qui propose des vêtements faits dans la province. «On a une des plus grandes boutiques de designers québécois du Québec», se réjouit Jonathan Léveillé. Le choix est vaste, qu'on s'y arrête pour les vêtements, les bijoux ou les accessoires.

384, rue Notre-Dame

rougecanape.ca

Ambiance au restaurant La Cafette.... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Ambiance au restaurant La Cafette.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

La ferme Régis.... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE) - image 2.1

Agrandir

La ferme Régis.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Dîner à la «café»

Ce ne sont pas les restaurants qui manquent à Joliette, mais l'un des derniers-nés, La Cafette, propose un concept intéressant pour ceux qui veulent rapidement casser la croûte le midi. Diplômée de l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec, Amélie Mireault a voulu ouvrir dans sa ville natale une cafétéria comme elle en avait vu en Europe. Le résultat: des repas chauds de qualité à des prix abordables, confectionnés avec des produits locaux. Avec son joli décor et ses grandes fenêtres, on a envie de s'attarder dans cette cafétéria qui n'en a pas l'air!

2, place Bourget Sud

restolacafette.com

En roulant un peu plus...

Une fois à Joliette, quelques kilomètres de plus au compteur vous mèneront à trois adresses intéressantes, qui vous donneront de quoi vous régaler de retour à la maison.

Une escale fromagère

S'il est un fromage de Lanaudière qui se passe presque de présentation, c'est bien le Victor et Berthold. Il est fabriqué à Notre-Dame-de-Lourdes par la fromagerie Du Champ à la meule, où l'on se rend directement pour acheter des produits. L'accueil est sympathique et on a tout le loisir de goûter aux autres créations de l'endroit, comme le Fêtard, macéré et lavé à la bière.

3601, rue Principale Notre-Dame-de-Lourdes

champalameule.com

Faire le plein à la ferme

Si, à une époque, la ferme Régis hébergeait des poulets, elle a aujourd'hui une tout autre vocation. On s'y rend du printemps à l'automne pour faire le plein de fruits et de légumes qui, dès que les récoltes le permettent, proviennent des producteurs de la région. «La force de notre entreprise, c'est la chaîne d'approvisionnement qui est assez courte», dit Mario Vanier, propriétaire de l'endroit depuis plus de 25 ans. Après y avoir fait les emplettes, on y passera quelques minutes de plus pour visiter la jolie fermette qui a été installée pour «donner un petit répit aux parents» !

40, rang 2e ChaloupeNotre-Dame-des-Prairies

fermeregis.com

Délicieux cervidés

Dans leur ferme, Réjean Lamontagne et Diane Lepage ont un élevage de 200 cerfs. Une visite au comptoir permet de se procurer des produits qu'ils ont transformés sur place, parmi lesquels figurent des saucisses, des pâtés et des coupes de viande qu'on pourra vous dire comment apprêter, y compris sur le BBQ pour la belle saison!

3041, rang du RuisseauSainte-Élisabeth

comptoirducerf.com




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer