Matawinie: l'hiver, en quatre temps

  • La station de ski Val Saint-Côme. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    La station de ski Val Saint-Côme.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 1 / 14
  • Station de ski Val Saint-Côme. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Station de ski Val Saint-Côme.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 2 / 14
  •  (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 3 / 14
  • Glissade sur tube à Saint-Jean-de-Matha. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Glissade sur tube à Saint-Jean-de-Matha.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 4 / 14
  • Glissade sur tubes à Saint-Jean-de-Matha. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Glissade sur tubes à Saint-Jean-de-Matha.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 5 / 14
  • Le café Au plaisir des sens de Saint-Côme. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Le café Au plaisir des sens de Saint-Côme.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 6 / 14
  • Le café Au plaisir des sens. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Le café Au plaisir des sens.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 7 / 14
  • Pains framboises-chocolat de la Boulangerie La Normande. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Pains framboises-chocolat de la Boulangerie La Normande.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 8 / 14
  • Boutique de l'Abbaye Val Notre-Dame. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Boutique de l'Abbaye Val Notre-Dame.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 9 / 14
  • L'écogîte Roger l'Ermite. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    L'écogîte Roger l'Ermite.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 10 / 14
  • L'écogîte Roger l'Ermite. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    L'écogîte Roger l'Ermite.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 11 / 14
  • Parc régional de la Chute-à-Bull. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Parc régional de la Chute-à-Bull.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 12 / 14
  • Parc régional de la Chute-à-Bull. (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Parc régional de la Chute-à-Bull.

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 13 / 14
  • Centre de ski de fond de la Montagne coupé (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

    Plein écran

    Centre de ski de fond de la Montagne coupé

    Photo: Martin Chamberland, La Presse

  • 14 / 14

Partager

(St-Jean-de-Matha) Immense territoire du Nord Lanaudois, qui s'étend des Laurentides à la Mauricie, la Matawinie constitue un formidable terrain de jeu pour profiter de l'hiver. Les activités sont nombreuses et la neige, comme cette année, souvent abondante. Quatre suggestions pour découvrir cette région encore méconnue.

Glissades sur tube

«La 42 avec un TGV. Ou la 34 sur un Cyclone.» Aux Super Glissades Saint-Jean-de-Matha, les informations circulent comme des codes secrets en langage crypté. Traduction pour les non-initiés : pour une descente à haute teneur en adrénaline, il faut opter pour les pistes numéro 34 ou 42, sur le versant de la montagne dédié au rafting sur neige. Dans cette section, interdit à ceux qui mesurent moins d'un 1 m25, les glisseurs dévalent les pentes en groupe de 8 ou de 12, sur des accessoires gonflables en forme de marguerite géante (le Cyclone), de nid d'abeille (le Raft) ou de train 8 places (le TGV). Lorsque le mercure chute et que la neige durcit sous le passage des chambres à air, l'embarcation peut atteindre de grandes vitesses. Et il arrive qu'en pleine descente, le raft quitte momentanément le sol pendant d'interminables secondes...

«Dans de bonnes conditions, lorsque la température se situe autour de -10 degrés Celsius et qu'on n'a pas eu de bordée de neige la veille, la vitesse moyenne en rafting est de 90 km/h», explique Michel Guérette, vice-président au Centre de villégiature et de congrès Lanaudière. Dans ces conditions, les lunettes de ski peuvent devenir un accessoire essentiel. Le centre en offre la location, pour 4 $.

Pour les jeunes enfants, ou ceux qui préfèrent les glissades moins extrêmes, 17 pistes familiales sont destinées exclusivement à la descente sur tube. Le centre dispose d'ailleurs de chambre à air double, plus sécuritaire pour les tout-petits.

Depuis la fin de l'hiver dernier, un petit bar extérieur a été aménagé près des remontées mécaniques. Le week-end, on y sert café et chocolat chaud, tire sur la neige, mais aussi des boissons alcoolisées qu'on peut savourer autour du brasero. Dans le chalet principal, on propose un service de restauration rapide et un resto-bar avec menu à la carte.

Les billets de glissades donnent aussi accès à la promenade en carriole, aux manèges et à l'aire de jeux pour tout-petits, ainsi qu'aux sentiers de raquettes (15 km) et de ski de fond (66 km). Les vendredis et samedis, la totalité des pistes de glissades sont éclairées jusqu'à 21 h

Prix pour une journée : 25,22 $ pour les 13 ans et plus, 20 $ pour les 4 à 12 ans, gratuit pour les 3 ans et moins. On peut aussi acheter, à moindre coût, des blocs de 2 ou de 4 heures, ou encore des billets pour accéder uniquement aux sentiers de ski et de raquettes. Un conseil pour économiser : les Super Glissades offrent des rabais variant de 15 à 20 % sur les billets achetés en ligne sur son site internet.

2650, route Louis-Cyr, Saint-Jean-de-Matha450-886-9321, www.glissadesurtube.com

Ski alpin

À l'écart du grand axe de l'autoroute 15 et des nombreuses stations de ski qui le jalonnent, Val Saint-Côme reste encore un joyau méconnu pour plusieurs skieurs de la grande région de Montréal. Pourtant, son dénivelé de 300 m est plus élevé que celui de toutes les stations des Laurentides, hormis Tremblant. Et ses pistes offrent un bel éventail de possibilités, tant aux débutants qu'aux skieurs aguerris.

Pendant que les skieurs néophytes font leurs premières descentes sur la bien nommée Autoroute - une piste facile, large à souhait pour pratiquer les virages -, les autres peuvent perfectionner leur technique sur les pistes difficiles, qui constituent 43 % du domaine skiable. Concentrées au centre de la montagne de ski, sous les télésièges triples et quadruples, les pistes très difficiles et extrêmes offrent de beaux défis, surtout l'Avalanche et le Point de mire, toutes deux très pentues.

«Nous n'avons pas un grand nombre de pistes, mais elles sont toutes sont très différentes les unes des autres. Chacune de nos 34 pistes possède des caractéristiques uniques» explique le directeur de Val Saint-Côme, Mario Boisvert. Dans le lot, neuf pistes sont éclairées pour le ski de soirée.

Vers la fin du mois, la Grande Allée, sera reconvertie en piste pour le skicross et de snowboard cross. On y construira des enfilades de buttes, des obstacles enneigés et des virages relevés pour satisfaire les adeptes de ce sport de glisse en plein essor.

Val Saint-Côme accueille aussi le Centre d'excellence acrobatique, qui offre un site d'entraînement et de compétition aux skieurs acrobatiques du Québec et d'ailleurs dans le monde. Lorsque les compétitions seront terminées, en avril, il est possible que la piste de bosses utilisée par les athlètes soit ouverte au public. « C'est une piste de 250 m de long, avec un angle de pente de 28 %; quand on est en haut, on n'en voit pas le pied », dit M. Boisvert.

Plusieurs formules tarifaires sont offertes pour accéder aux remontées mécaniques. Le week-end, une journée entière de ski, soit de 8 h 30 à 22 h, coûte 48,70 $ par adulte et 37,40 $ par enfant de 6 à 12 ans. Aussi disponible : billet pour 4 heures de ski offert en tout temps, bloc de 2 heures offert à horaire fixe, billet de jour ou de soir. Un des forfaits les plus populaires concerne le ski de soirée du dimanche, offert à 12 $ par personne, taxes incluses.

501, rue Val Saint-Côme, Saint-Côme

450-883-0701; www.valsaintcome.com

Raquettes

La neige est tombée tôt, et en quantité, cette année dans la région de Saint-Côme. Au parc régional de la Chute-à-Bull, la rivière Boule est couverte d'un épais manteau blanc et la chute, haute de 18 m, a disparu sous la neige et la glace. À son pied, un pain de sucre givré s'est formé.

Au parc de la Chute-à-Bull (du nom du premier exploitant forestier du coin, un certain Henry Bull), quatre sentiers de randonnée en raquettes sont balisés pour l'hiver. Le plus fréquenté - une boucle longue d'à peine plus de 1 km - passe par le petit pont couvert qui enjambe la rivière, réplique d'un ancien pont qui se dressait jadis au village de Saint-Côme. Il mène ensuite, à travers les pins blancs et les épinettes, jusqu'à une plateforme qui surplombe la chute. D'en haut, la vue sur les montagnes est splendide.

Ici, le défi physique est minime; les sentiers sont tout indiqués pour une balade en famille entrecoupée d'une pause chocolat chaud autour du brasero de la halte Normand ou sur une des tables à pique-nique près de la chute. Pour les marcheurs en quête de plus grands espaces, le parc est relié au 30 km de sentier du Club de raquette de Saint-Côme, ainsi qu'au Sentier national.

L'accès aux sentiers est gratuit et les chiens en laisse sont admis. Quatre refuges rustiques sont offerts en location pour 25 $ par personne, par nuit.

Accès au parc par le rang des Venne, Saint-Côme

450-883-2730; www.parcsregionaux.org

Ski de fond

Chez les Gadoury, le ski de fond est une affaire de famille. Il y a 36 ans, Réjean Gadoury a racheté la terre familiale sur laquelle il avait grandi pour ouvrir l'Auberge et de centre de ski de fond de la Montagne coupée. Aujourd'hui, sa fille Martine a repris les rênes du centre de ski de fond.

Situé à une heure à peine de Montréal, Ski Montagne coupée a gardé la cote auprès des fondeurs amoureux des terrains vallonnés. Car ici, le terrain plat est une rareté. Les 40 km linéaires de piste classique et les 30 km de piste pour pas de patin serpentent entre forêt et clairière, par monts et vallées. Résultat : 8 des 11 pistes du centre sont de niveau intermédiaire et exigent quelques efforts avant de récompenser les skieurs de leurs plus beaux points de vue.

Ainsi, la piste 5.3 longe la falaise de la Montagne coupée avant de grimper au sommet du mont Saint-Joseph (la partie tronquée de la Montagne coupée). Par temps clair, on peut voir les sept clochers des villages environnants et, au loin, les gratte-ciel de Montréal. La piste 6.9, un des tracés chouchous de la clientèle, mène quand à elle jusqu'à la rivière L'Assomption, qu'elle longe sur quelques kilomètres. Elle donne aussi un point de vue unique sur l'abbaye Val-Notre-Dame des moines trappistes.

Si les pistes sont physiquement exigeantes avec leur succession de montées et de descentes, elles sont toutefois très larges et les virages abrupts sont rarissimes. Quiconque maîtrise au minimum le chasse-neige trouve ici de quoi s'amuser. Surtout que les pistes sont entretenues avec le même soin minutieux que dans un centre de ski alpin. Une machinerie spécialisée permet de labourer la neige durcie par la météo et le passage répété des skieurs pour reformer des pistes neuves.

Le tarif journalier pour le ski de fond est de 15 $ pour les 21 ans et plus, 11 $ pour les 15 à 20 ans et 6,50 $ pour les 6 à 14 ans. Le centre dispose aussi de 12 km de sentier de raquettes : l'accès aux sentiers coûte 10 $ par adulte et 6 $ pour les moins de 12 ans. Un service de location de raquette et de ski de fond est offert sur place.

204, ch. de la Montagne coupée, Saint-Jean-de-Matha

450-886-3845; www.skimontagnecoupee.com

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Bons plans en Matawinie

    Lanaudière

    Bons plans en Matawinie

    Au royaume des relais pour motoneigistes et de la restauration rapide, les bonnes adresses pour gastronome sont rares; surtout l'hiver, quand... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer