Recherche Voyage

Le Québec s'ouvre lentement aux chiens

Le Québec, cancre nord-américain du tourisme canin? Difficile de prétendre le... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Québec, cancre nord-américain du tourisme canin? Difficile de prétendre le contraire en constatant le nombre de sites et d'hébergements touristiques où les toutous sont «canina non grata». Pourtant, la province compte bon nombre de lieux, parfois méconnus, où les chiens sont les bienvenus. De plus, les parcs nationaux du Québec pourraient bientôt leur ouvrir leurs portes.

Propriétaires de chiens, réjouissez-vous. Votre animal de compagnie pourrait très bientôt être admis dans certains parcs nationaux du Québec.

En effet, La Presse a appris que la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ) allait faire une annonce importante en ce sens dans les prochaines semaines.

«Nous travaillons à la mise en place d'un projet-pilote qui permettra l'accès aux chiens dans des zones précises ainsi qu'à l'intérieur de lieux d'hébergement de certains parcs nationaux», a déclaré Lucie Boulianne, responsable des communications à Parcs Québec. Lesquels? Impossible de savoir pour l'instant, mais les grandes lignes du projet devraient être dévoilées en novembre et les premiers chiens pourraient être admis dès l'été prochain.

Pour la SEPAQ, la question est délicate. Certains utilisateurs des parcs sont farouchement contre; d'autres plaident pour plus d'ouverture depuis des années. «C'est un sujet qui polarise les visiteurs, admet Mme Boulianne. Il ne faut pas oublier que notre mission première est une mission de conservation. Nous voulons aussi préserver l'expérience des gens qui visitent les parcs. C'est pourquoi nous voulons agir avec prudence.»

Si le projet-pilote est concluant, la SEPAQ pourra élargir l'accessibilité aux chiens dans beaucoup de ses parcs, voire tous.

D'ici là, le meilleur ami de l'homme doit-il se résigner à rester à la maison? Pas du tout, lance Nadine Gelly, éditrice du guide Escapades pour chiens et autres idées de sorties, ainsi que du site internet Partout avec mon chien. Plus de 2500 adresses y sont recensées: des hébergements, des lieux de randonnée, des pensions, des vergers...

Pendant 10 ans, la femme a sillonné le Québec avec son bouvier bernois Whisky, mort en décembre dernier. «Je n'ai jamais voulu aller aux États-Unis avec lui - trop de stress avec les vaccins, les douanes - ni prendre l'avion. Il y a amplement de quoi faire au Québec.»

Par exemple, chaque année, elle partait au Manoir Richelieu avec Whisky. «Les chambres sont spacieuses, il y a des sentiers pour marcher. Le soir, je m'installais dans le hall pour boire un Dirty Martini auprès du feu, avec mon chien à mes pieds. C'était notre pèlerinage.»

Parmi les possibilités fréquemment oubliées, selon elle: les pourvoiries, «des lieux en pleine nature où les chiens sont souvent acceptés». Les hôtels de villégiature, les chalets sont aussi à considérer. Les campings peuvent sembler des solutions intéressantes; ce n'est pas toujours le cas. «Les règles sont parfois très, très strictes. Le chien ne peut pas sortir du terrain de camping, il ne peut pas rester seul dans la tente, à la chaleur. Il est interdit sur la plage...»

Aussi à savoir: les chiens sont admis sur les sentiers des réserves fauniques gérées par la SEPAQ (mais pas dans les hébergements, à l'exception des campings) et Parcs Canada les accepte au parc national Forillon, mais pas à celui de la Mauricie.

«En général, les chiens en laisse sont bienvenus dans tous nos parcs au pays, explique Ed Jager, directeur de l'expérience client à Parcs Canada. Ils sont admis sur les terrains de camping et dans certains hébergements, mais pas dans les bâtiments d'accueil ou près des aires de baignade. Toutefois, les autorités locales des parcs peuvent décider de limiter davantage l'accès. C'est le cas du parc national de la Mauricie, où les gestionnaires ont décidé d'interdire les chiens en raison du grand nombre d'utilisateurs sur les sentiers.»

Le Québec, cancre nord-américain du... (PHOTO FOURNIE PAR LE PARC DES APPALACHES) - image 2.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR LE PARC DES APPALACHES

Selon M. Jager, Parcs Canada ne croule pas sous les plaintes concernant la présence des chiens dans ses parcs. Celle qui revient le plus souvent: les propriétaires qui ne nettoient pas les excréments laissés dans les sentiers.

Les politiques variables, et souvent changeantes, des parcs ou des hôtels constituent une grande source de frustration pour les propriétaires de chiens, selon Mme Gelly. D'où l'importance de vérifier avant de se déplacer. «D'une année à l'autre, les lieux qui acceptent les chiens changent, mais leur nombre n'augmente pas forcément. La plus grande évolution concerne la qualité de l'accueil dans les hôtels. Les hôteliers multiplient les petites attentions, comme les biscuits, les bols, les couvertures...»

Michel Pepin, responsable des communications pour l'Académie de médecine vétérinaire du Québec en pratique des petits animaux, abonde dans le même sens. «Depuis 15 ou 20 ans, on assiste à une plus grande ouverture au Québec: les pensions canines se sont développées, les hôtels offrent plus de services. Mais il reste du travail à faire, car il y a un réel besoin des propriétaires de chiens. On le voit avec le problème des chiens qui sont laissés dans la voiture. C'est une pratique qu'il faut dénoncer, mais en même temps, les propriétaires sont coincés. Ils font quoi avec leur chien? Ils ne peuvent pas l'emmener nulle part!» Pas même sur les terrasses extérieures des restaurants, souvent.

Selon Élise Beauregard, le Québec affiche un retard évident par rapport à l'Ontario. Montréalaise d'origine, elle habite désormais en banlieue de Toronto avec sa chienne Kona, une Weimaraner de deux ans et demi. «Ici, les chiens peuvent entrer dans plusieurs commerces, ils sont admis sur les terrasses des restaurants et il existe plusieurs grands parcs comprenant des rivières, des lacs et des sentiers où les chiens peuvent courir sans laisse. Quand je retourne au Québec, ça me frappe de voir à quel point c'est compliqué...»

Comment expliquer cette différence? «C'est culturel, lance Michel Pepin. Il y a 50 ans, les francophones du Québec n'avaient que des relations utilitaires avec leurs animaux, des chats ou des chiens de ferme qui n'étaient pas soignés. Avoir un animal est un luxe que les familles nombreuses ne pouvaient pas s'offrir.»

Pour mieux voyager avec son chien

Partout avec mon chien

Ce site gratuit se présente comme un TripAdvisor du Québec canin, avec la possibilité pour les usagers de coter les lieux répertoriés et d'en suggérer de nouveaux.

partoutavecmonchien.com

Toutourisme Québec

Diane Angers espère mettre un jour en place un programme de labellisation des établissements amis des chiens. Elle affiche notamment sur cette page Facebook des dizaines d'adresses où les chiens sont bienvenus au Québec.

facebook.com/toutourisme.quebec

BaliseQc

Ce site mis en place par la Fédération québécoise de la marche recense tous les sentiers de randonnée à pied et en raquette de la province. Pour chacun, une icône indique si les chiens en laisse sont admis ou non. Un outil précieux.

baliseqc.ca

Le Québec, cancre nord-américain du tourisme... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Destination Québec

Quelques suggestions pour profiter des beautés naturelles du Québec sans devoir laisser le chien à la maison.

Mont Gosford (Cantons-de-l'Est)

La plus haute montagne du sud du Québec (au sud de la Gaspésie) offre de belles randonnées pour les marcheurs à deux et quatre pattes. Du son sommet, qui culmine à 1193 m, le panorama sur les Appalaches est grandiose. Les chiens sont admis dans les refuges, les chalets. Le hic: la montagne est fermée aux randonneurs pendant la période de la chasse à l'orignal.

901, rang Tout-de-Joie, Saint-Augustin-de-Woburn, montgosford.com

Parc de la Gatineau (Outaouais)

Quelque 155 km de sentiers pédestres sont accessibles aux chiens en laisse du printemps à l'automne. Difficile de ne pas trouver une randonnée qui convient à l'homme comme à la bête dans ce formidable terrain de jeu. Un bémol, et il est de taille: les chiens sont interdits sur les terrains de camping (et les plages et les aires de pique-nique). Il faut donc dormir ailleurs...

33, chemin Scott, Chelsea, ccn-ncc.gc.ca

Plein-Air Canin (Chaudière-Appalaches)

Ouvert en janvier 2014, ce site de 57 acres, situé à Lévis dans le secteur Saint-Nicolas, offre la possibilité de s'initier aux sports canins tractés, tels le canicross, le skijoring ou la trottinette des neiges. Aussi au programme, selon un horaire préétabli: balade sans laisse dans les sentiers en forêt, baignade dans la rivière Aulneuse, parcours d'agilité et lancer du frisbee sur un grand terrain gazonné. Accès: 5$ par jour.

1800, chemin Demers, Saint-Nicolas (Lévis), pleinaircanin.ca

Parc d'environnement naturel de Sutton (Cantons-de-l'Est)

Au moins 46 des 52 km de sentiers de randonnée sont accessibles, hiver comme été, aux chiens en laisse. Mais attention! Le très fréquenté sommet du Round Top ne l'est pas, tout comme les sentiers qui passent par la réserve naturelle des Montagnes-Vertes. L'une des raisons évoquées: la présence de la grive de Bicknell, une espèce menacée.

900, chemin Réal, Sutton, parcsutton.com

Le Québec, cancre... (PHOTO PHILIPPE JOBIN, FOURNIE PAR LA VALLÉE BRAS-DU-NORD) - image 4.0

Agrandir

PHOTO PHILIPPE JOBIN, FOURNIE PAR LA VALLÉE BRAS-DU-NORD

Domaine Summum (Laurentides)

Impossible de trouver un lieu d'hébergement plus accueillant pour les canidés que le Domaine Summum, situé à Tremblant. Sur un terrain de 200 acres, les chiens peuvent se balader librement, profiter d'un espace de jeu intérieur, s'amuser avec les sept bouviers bernois de la propriétaire et faire trempette dans le lac privé. Les humains, eux? Ils peuvent jaser autour du feu, un Salty Dog à la main... Il faut toutefois loger sur place pour profiter du site (et des menus spéciaux pour chien préparés sur place). Nuitée à partir de 229$ pour 2 personnes, chien inclus.

1580, montée du Curé-Labelle, Mont-Tremblant, domainesummum.com

Parc des Appalaches (Chaudière-Appalaches)

Ici, pas besoin de se casser la tête, puisque les chiens (en laisse) sont admis partout: sur les 120 km de sentiers (hiver comme été), dans les cours d'eau, sur les passerelles suspendues, à bord des canots (ou du ponton) ainsi que sur les différents lieux d'hébergement gérés par le parc. Aux bureaux d'accueil, on vend des biscuits faits par une boulangerie du coin et des bols pliables. Des trottinettes des neiges sont offertes en location. Et chaque année, on y propose un défi sportif pour le chien et son maître, le Cani-Raid FouBraque.

105, rue Principale, Sainte-Lucie-de-Beauregard, parcappalaches.com

Vallée Bras-du-Nord (Québec)

Dans ce parc de la région de Portneuf, les sentiers de randonnée longent sur 80 km plusieurs cours d'eau, dont des chutes et des cascades, pour mener à de nombreux points de vue. Et les chiens peuvent profiter gratuitement du paysage, 12 mois par année. S'ils sont les bienvenus dans les yourtes, les chalets, les refuges et les terrains de camping, l'accès aux pistes de vélo de montagne et au parcours nautique leur est interdit.

105, Grande-Ligne, Saint-Raymond, valleebrasdunord.com

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Voyager: jamais sans mon chien

    Trucs & conseils

    Voyager: jamais sans mon chien

    Inclure son chien dans ses projets de voyage? L'idée peut sembler farfelue pour qui n'a pas de chien. Pourtant, les voyageurs canins se comptent... »

  • S'envoler avec son chien

    Trucs & conseils

    S'envoler avec son chien

    Emmener son chien en voyage, loin, loin de la maison, en l'embarquant dans un avion? Voilà un vaste projet, moins simple qu'il n'y paraît. »

  • Prendre la route avec son chien

    Trucs & conseils

    Prendre la route avec son chien

    Les voyageurs nord-américains sont plus enclins que jamais à inclure leur chien dans leur projet de voyage en automobile. Comment s'assurer que ce... »

  • Voyager avec son chien en Amérique du Nord

    Trucs & conseils

    Voyager avec son chien en Amérique du Nord

    Spa, bière ou défilé de mode pour chiens. Surf canin. Aux États-Unis (et parfois au Canada), les activités destinées aux voyageurs à fourrure sont... »

  • Voyager avec son chien en Europe

    Europe

    Voyager avec son chien en Europe

    De l'autre côté de l'étang, il n'est pas rare de voir des chiens dans les restaurants ou les wagons de train. Certains lieux se distinguent toutefois... »

  • Quatre applications pour propriétaires canins

    Trucs & conseils

    Quatre applications pour propriétaires canins

    Des outils pratiques à télécharger sur son téléphone intelligent, à garder sous la main, avec la laisse, en tout temps. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer