Les casse-croûte de bord de route

Casse-croûte Le Bounty... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPECIALE)

Agrandir

Casse-croûte Le Bounty

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPECIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse

Casser la croûte au bord de la route? Un classique. Voici cinq cabanes à patates où nos journalistes se sont arrêtés cet été.

Gaspésie: Casse-croûte La Seigneurie, Mont-Louis

Droit au bord de la mer, toute coquette avec ses tables rouge vif et sa verrière où s'abriter les jours de mauvais temps, la cantine La Seigneurie propose les classiques habituels - frites maison, guedilles, hamburgers, poutine. Mais on craque pour sa «délicieuse». Une délicieuse? C'est un club sandwich dans lequel on remplace le poulet par du homard ou des crevettes. Nancy Laflamme, nouvellement propriétaire de la cantine avec son mari, Marc Desrosiers, a aussi ajouté au menu un sous-marin qui fait fureur: steak, pepperoni, champignons, poivron, oignon, tomate, laitue et vinaigrette maison. Ouvrez grand! - Fabienne Couturier

18, 1re Avenue Ouest, Mont-Louis

Saguenay-Lac-Saint-Jean: Casse-croûte Chez Ju-ly, Saint-Henri-de-Taillon

Voilà 25 ans que Jules Plourde et Lyne Fradette sont aux commandes du petit casse-croûte situé à quelques kilomètres à peine du parc national de la Pointe-Taillon. En plus des incontournables poutines et hot-dogs, ce sont les produits faits maison, comme la soupe aux gourganes et la tarte aux bleuets, qui volent la vedette. «On doit toujours en avoir, sinon les gens seraient bien déçus», dit la propriétaire, qui accueille les clients à la caisse. En cuisine, Jules fait tout maison, de la sauce à poutine aux cretons et fèves au lard servis au déjeuner. - Marie-Eve Morasse

434, rue de l'Hôtel-de-Ville, Saint-Henri-de-Taillon

Saguenay-Lac-Saint-Jean: Cabane chez Aline, Desbiens

«Quand on passe, on arrête, et des fois on fait un détour pour venir!» Régis Gagnon, d'Alma, rentrait du golf et s'est arrêté en ce beau lundi d'été pour manger son hot-dog («les meilleurs») et ses frites. Dans ce casse-croûte qu'on annonce depuis la Véloroute des bleuets, les frites sont maison et on les sert depuis 1973. Quant à Aline, elle est aujourd'hui décédée et c'est sa fille qui est propriétaire de la petite cabane de Desbiens. - Marie-Eve Morasse

1317, rue Hébert, Desbiens

Charlevoix: Casse-croûte chez Laurie, Saint-Siméon

Elle est haute comme trois pommes, mais elle peut déjà se targuer d'avoir un casse-croûte à son nom et une affiche à son effigie. Laurie, jolie blondinette de 5 ans, c'est la fille de la propriétaire, Josée Lizotte. Cette dernière vient à peine d'acquérir cette «cantine à patates» située près du fleuve, à Saint-Siméon. En plus des classiques, le Casse-croûte chez Laurie a ajouté une portion marine à son menu, notamment avec de la pizza et des guedilles aux fruits de mer. - Nathaëlle Morissette

127, rue du Festival, Saint-Siméon

Montérégie: Casse-croûte Le Bounty, Venise-en-Québec

C'est pour le magnifique lac Champlain qu'on fait la route jusqu'à Venise-en-Québec. Alors quand on s'y arrête pour manger, il y a une chose qui importe plus que tout: avoir une belle vue sur le géant bleu. Voire mieux, comme au Casse-croûte Le Bounty, en être assez près pour aller s'y tremper le gros orteil. Ce «kiosque à patates», c'est une affaire de famille: un frère et sa soeur aux cuisines tout l'été, appliquant la précieuse recette de fish'n'chips de leur mère, qu'elle-même tenait de sa grand-mère. - Violaine Ballivy

Plage Kirkland, 39, avenue de Venise Est

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer