Recherche Voyage

Déjà la fin de la pêche aux poulamons

En raison du temps doux, la pêche aux... (PHOTO SYLVAIN MAYER, ARCHIVES LE NOUVELLISTE)

Agrandir

En raison du temps doux, la pêche aux poulamons a dû être repoussée du 26 décembre au 1er janvier.

PHOTO SYLVAIN MAYER, ARCHIVES LE NOUVELLISTE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SAINTE-ANNE-DE-LA-PÉRADE

Malgré un début tardif, la pêche aux petits poissons des chenaux à Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie, qui prend fin dimanche, a répondu aux attentes de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne.

Selon le président de l'organisme, Steve Massicotte, le site a accueilli autant de visiteurs et pêcheurs qu'en 2014, soit environ 80 000.

En raison du temps doux, la pêche aux poulamons a dû être repoussée du 26 décembre au 1er janvier.

M. Massicotte explique que la saison a fini «en lion» après s'être amorcée «en mouton». Il estime que les retombées économiques pour la région devraient de nouveau atteindre les 4 millions de dollars.

Le démantèlement du village de pêche débutera dès lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer