Les «vieux», chouchous des touristes

Une rue du Vieux-Québec.... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Une rue du Vieux-Québec.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal) Les «vieux» sont rois dans le domaine du tourisme au Québec. Tous les efforts déployés pour développer de nouvelles attractions touristiques n'y font rien: le Vieux-Québec et le Vieux-Port de Montréal caracolent toujours en tête des attraits les plus chaudement recommandés par les Québécois à leurs amis en visite.

Si les quartiers historiques sont bondés de touristes en balade, été comme hiver, ce n'est donc pas seulement aux agences de voyages qu'en revient le mérite, révèle une nouvelle étude menée par la Chaire de tourisme Transat de l'Université du Québec à Montréal: près de 63% des 1260 Québécois sondés citent le Vieux-Québec comme la première attraction à visiter dans la Belle Province, suivi d'assez loin par le Vieux-Port de Montréal avec 32%. Cela dit, les Québécois sont particulièrement chauvins: «Les résidents de Québec ne recommandent pas du tout Montréal à leurs visiteurs et pourtant, il y en a des choses à voir! remarque Chantal Neault, analyse du Réseau de veille de la chaire de tourisme Transat de l'UQAM. En comparaison, les Montréalais, eux, recommandent de visiter le Vieux-Québec avant même le Vieux-Port de Montréal». À peine 8% des Québécois suggèrent ainsi la visite du Vieux-Port de Montréal, alors que 53% des Montréalais envoient volontiers leurs amis dans la Vieille Capitale.

En revanche, les anglophones sont nettement plus friands de la métropole que de la capitale: ce sont les plus nombreux à recommander le Vieux-Port de Montréal (71%, contre 48% pour le Vieux-Québec) et la visite de l'oratoire Saint-Joseph, qui obtient la faveur d'un anglophone sur trois, contre à peine 1 sur 10 dans la population en général.

Après les «vieux» et les festivals de Montréal, ce sont les paysages de carte postale, les grands espaces et la nature sauvage que l'on chouchoute le plus. Le rocher Percé et l'île Bonaventure se hissent en 4e et 5e place des sites les plus recommandés aux touristes, suivis par l'observation des baleines et de la faune, puis le fjord du Saguenay, ex aequo avec les plus beaux villages du Québec. Étonnament, le fleuve Saint-Laurent arrive en queue de peloton, cité par moins d'une personne sur 10! D'ailleurs, le nouveau plan de développement de l'industrie touristique du gouvernement du Québec prévoit spécifiquement de renforcer son pouvoir attractif.

Il faut dire que les régions ne sont pas égales aux yeux de tous, très loin de là: à peine 4% des Québécois recommandent de visiter la région de Chaudière-Appalaches, 5% la Mauricie et 2% Laval, contre 38% pour Charlevoix, 37% la Gaspésie et 25% les Cantons-de-l'Est! «On a encore du travail à faire pour faire connaître les 22 régions touristiques du Québec. Ce sont toujours les mêmes qui ressortent, même si elles ne se sont pas nécessairement renouvelées», remarque Chantal Neault.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Un billet de 20$ pour sortir au Québec

    Québec

    Un billet de 20$ pour sortir au Québec

    Un Québécois travaillant au salaire minimum devra travailler 103 minutes pour payer le droit d'entrée à un site touristique dans la Belle Province. »

  • Qui visite le Québec?

    Québec

    Qui visite le Québec?

    Chaque été, les touristes débarquent au Québec. En 2012, le beau temps en a attiré une fois de plus un grand nombre. Mais que sait-on au juste de ces... »

  • L'été touristique à Montréal: qui dit vrai?

    Québec

    L'été touristique à Montréal: qui dit vrai?

    Les différents acteurs du tourisme au Québec ne s'entendent pas quand vient le temps de qualifier l'été qui vient de passer à Montréal. A-t-il été... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer