Recherche Voyage

Une grande traversée à vélo

L'équipe de la grande Traversée de la Gaspésie... (Photo: François Rivard, ATRG)

Agrandir

L'équipe de la grande Traversée de la Gaspésie veut transposer l'ambiance magique de son voyage en ski de fond en été, avec un nouveau voyage-événement à vélo, qui se déroulera du 3 au 10 septembre.

Photo: François Rivard, ATRG

Simon Diotte
Simon Diotte
La Presse

Événement phare de l'hiver, la grande Traversée de la Gaspésie (TDLG) en ski de fond aura maintenant son pendant estival, la TDLG à vélo, qui se déroulera du 3 au 10 septembre prochain. Les organisateurs de cette manifestation sportive et culturelle promettent une ambiance aussi magique qu'en hiver. Pour cette première traversée, 125 cyclistes prendront d'assaut la péninsule, pour un périple de 650 km.

Le départ s'effectuera de Gaspé. Les participants rouleront ensuite sur la route 132 dans le sens des aiguilles d'une montre. L'itinéraire comprend six étapes: Gaspé-Percé (95 km), Percé-New Richmond (162 km), New Richmond-Sainte-Anne-des-Monts (145 km), Sainte-Anne-des-Monts-Petite-Vallée (119 km), Petite-Vallée-Rivière-au-Renard (60 km), puis retour à Gaspé (65 km).

Comme le démontrent les distances à parcourir, ce voyage sur deux roues ne s'adresse pas aux néophytes. «Il est clair que les participants doivent être des mordus de vélo. Cela dit, certaines étapes paraissent pires que d'autres. Par exemple, entre Percé et New Richmond, les cyclistes rouleront sur du plat, avec des vents dominants dans le dos», explique Hélène Francoeur, chargée de projet à la TDLG. L'étape la plus difficile: celle qui relie New Richmond à Sainte-Anne-des-Monts, en raison de la traversée des Chic-Chocs.

Toutefois, insiste Mme Francoeur, c'est un voyage qui va bien au-delà de sa dimension sportive. «On utilise le vélo comme véhicule afin d'effectuer un grand balayage du territoire, mais la TDLG demeure avant tout un événement mettant en valeur notre patrimoine culturel, historique et gastronomique», dit-elle. De l'animation aura lieu tous les jours, comme des concerts et des conférences. Le point fort de la TDLG, c'est son ancrage dans la communauté, avec la participation d'une armée de bénévoles.

Joëlle Ross, directrice générale de Tourisme Gaspésie, se réjouit de la création de ce nouveau volet à la TDLG. «La grande Traversée en ski de fond a eu un impact considérable sur l'image qu'on se faisait de la Gaspésie en hiver. On espère que cette nouveauté aura une portée comparable pour le cyclotourisme, un créneau encore peu exploité par l'industrie locale», dit-elle.

Pourquoi tenir l'événement à la fête du Travail? Selon Hélène Francoeur, c'est pour prolonger la saison touristique et profiter du mois de septembre, le plus beau mois de l'année dans la région. «Ça, tous les Gaspésiens vous le confirmeront. On profite alors de longues journées d'ensoleillement, sans que la chaleur soit accablante. En plus, la circulation automobile diminue grandement», affirme-t-elle.

Le coût de ce tout-inclus dépend du style d'hébergement choisi, en chambre ou en dortoir. Les inscriptions se font dès maintenant au www.tdlg.qc.ca.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer