Recherche Voyage

48 heures à Saint-Moritz

  • Le sentier entre Pontresina et St-Moritz réserve de belles surprises, dont ce petit lac. (Photo Mario Fontaine, La Presse)

    Plein écran

    Le sentier entre Pontresina et St-Moritz réserve de belles surprises, dont ce petit lac.

    Photo Mario Fontaine, La Presse

  • 1 / 5
  • Un immeuble conçu par l'architecte réputé Norman Foster. (Photo Mario Fontaine, La Presse)

    Plein écran

    Un immeuble conçu par l'architecte réputé Norman Foster.

    Photo Mario Fontaine, La Presse

  • 2 / 5
  • Petite pause au Segelclub, un petit resto sans prétention. (Photo Mario Fontaine, La Presse)

    Plein écran

    Petite pause au Segelclub, un petit resto sans prétention.

    Photo Mario Fontaine, La Presse

  • 3 / 5
  • Randonnée au Corviglia. (Photo Mario Fontaine, La Presse)

    Plein écran

    Randonnée au Corviglia.

    Photo Mario Fontaine, La Presse

  • 4 / 5
  • Un sentier fait le tour du lac de St-Moritz et offre de superbes vues. (Photo Mario Fontaine, La Presse)

    Plein écran

    Un sentier fait le tour du lac de St-Moritz et offre de superbes vues.

    Photo Mario Fontaine, La Presse

  • 5 / 5

Le shah d'Iran, Onassis, Heineken, Gucci, Mittal, nommez-les, ils se sont tous installés à Saint-Moritz ou y sont encore. Ce gros bourg des Grisons multiplie les palaces cinq étoiles, les boutiques hors de prix, les restaurants à toques et les compétitions internationales. Un côté m'as-tu-vu indéniable, mais quand même pas trop clinquant, dans un environnement à couper le souffle à l'extrême est de la Suisse.

JOUR 1

9h : DEBOUT, LES SPORTIFS

Ici, un tremplin de saut à skis. Là, une sculpture de skeleton, dans la ville où la discipline fut inventée, tout comme le bobsleigh. Deux Jeux olympiques, un championnat du monde de ski alpin à venir dans trois ans, décidément ça bouge à Saint-Moritz. Et pourtant on déambule dans les petites rues du centre dans une sorte de nonchalance tranquille. Active en été, hyperactive en hiver, la mini-ville propose de jolies églises, quelques rues piétonnes, une demi-douzaine de surprises architecturales et, partout, des vues spectaculaires sur les montagnes environnantes.

10h30 : PILLER LES BOUTIQUES

Toutes les grandes marques y sont. Bijoux, chaussures, montres, vêtements griffés, voitures exclusives. Ne cherchez pas les prix dans les vitrines, il n'y en a pas. Une délicate attention, sans doute pour diminuer le nombre de crises cardiaques. Saint-Moritz est la station des gens riches et qui veulent le faire savoir. Mais le vrai gotha se trouve un peu en surplomb, sur les collines, dans des villas de 100 millions et plus. Ceux-là, on ne les verra pas.

12h30 : PAUSE LAC

Pour le lunch, le Segelclub fera parfaitement l'affaire. Une cantine plus qu'un restaurant, avec de grosses tables rustiques en terrasse et une vue magnifique sur les montagnes et sur le lac. L'eau est un peu trop froide pour s'y baigner, mais en hiver ses courses de chevaux sur glace sont, dit-on, spectaculaires.

Via Grevas 34

13h30 : AUX EAUX

Pour digérer, rien comme un arrêt aux thermes. Saint-Moritz a d'abord été une station réputée pour ses eaux ferrugineuses, auxquelles on prête diverses vertus. C'est ainsi que la grande hôtellerie y est née. Le Centre thermal de Saint-Moritz, très moderne, perpétue la tradition.

Plazza Paracelsus 2

14h : RANDONNÉE EN FORÊT

Des thermes, on accédera à un magnifique sentier (en passant, jetez un oeil à l'auberge de jeunesse, digne d'un prix d'architecture !) qui mène au village voisin de Pontresina. Une heure de marche dans une forêt de conifères odoriférants absolument magnifique. On peut aussi louer un vélo, ou revenir en train, un petit 10 minutes pépère.

La confiserie Hanselmann fait saliver ses clients depuis... (Photo Mario Fontaine, La Presse) - image 2.0

Agrandir

La confiserie Hanselmann fait saliver ses clients depuis des générations.

Photo Mario Fontaine, La Presse

17h : TARTES ET AUTRES DÉLICES

De l'eau, de la marche... il est temps de s'éclater un peu. La confiserie Hanselmann offre une sélection divine de desserts et de chocolats. Les consommer sur place si on veut profiter d'une vue imprenable sur les pics environnants.

Via Maistra 8

20h : PLAISIRS NOCTURNES

Pour le souper, la Baracca est le resto à la mode, aussi laid dehors que vibrant dedans. Après, rendez-vous à l'un des trois bars de l'hôtel Schweizerhof, très animés. Les stars et leurs groupies se retrouvent pour leur part au bar du Palace.

Via San Gian

Via dal Bagn 54

JOUR 2

9h : RANDONNÉE TONIQUE

À 2486 m, le Corviglia écrase presque Saint-Moritz de sa masse. On y monte en train, en cabines, en télésièges et, pourquoi pas, à pied ou à vélo l'été. Une randonnée bien plus douce qu'il n'y paraît, si on l'entame par la rue Suvretta, à l'ouest de la ville. On passe devant l'hôtel cinq étoiles du même nom. Voici l'ancienne maison de Herbert Von Karajan, celle d'Agnelli (Fiat), puis arrivent les sentiers qui montent et montent à travers champs. Des vaches à cloches, des fleurs à profusion, des vues magnifiques. Apporter son lunch pour en profiter plus longtemps.

15h : VOLET CULTURE

Après une descente toute en douceur, nous voici au musée Segantini, entièrement consacré à ce peintre au symbolisme typiquement alpin. Des scènes presque irréelles et une inoubliable trilogie à l'étage supérieur. Pas très loin, le Musée engadinois expose des intérieurs de maison de la région, avec maintes boiseries et poêles en céramique. Pour quelque chose de plus moderne, on découvrira des maisons presque futuristes au fil des rues, dont une fait penser à une soucoupe volante, gracieuseté de l'architecte Norman Foster.

Musée Segantini

Via Somplaz 30

Musée engadinois

Via del Bagn 39

17h : L'HEURE DU THÉ

La terrasse du Hauser sert, été comme hiver, des pains et pâtisseries réputés. Et si on veut visiter un cinq étoiles ou deux, comme le Palace, le Kempinski ou le vénérable Kulm, le moment est venu d'y prendre le thé. Ou, tout simplement, d'explorer la réception et les salons. À moins carrément d'y dormir : le tarif des chambres les plus modestes commence aux environs de 500 $ la nuit.

Via Traunter Plazzas 7

20h : L'APOTHÉOSE

Talvo est le restaurant le plus réputé en ville, aux produits goûteux et frais. Le souvenir sera inoubliable, l'addition aussi. Un conseil à Saint-Moritz : toujours réserver les bonnes tables en saison, car la population passe alors de 5000 à 15 000 habitants, tous plus affamés les uns que les autres après les longues journées de sport en plein air.

Via Gunels 15




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer