Recherche Voyage

Un pont-jardin sur la Tamise à Londres

Si la construction de ce pont piéton agrémenté... (PHOTO ARUP, AFP)

Agrandir

Si la construction de ce pont piéton agrémenté d'arbres, de fleurs et de plantes grasses est définitivement autorisée, les travaux devraient démarrer fin 2015 pour une ouverture au public prévue en 2018.

PHOTO ARUP, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Le projet de réaliser un pont-jardin sur la Tamise, entre le pont de Waterloo et celui de Blackfriars, a reçu son avant-dernier feu vert mardi soir à Londres.

«Le comité d'urbanisme a approuvé le projet du GardenBridge à Londres», a tweeté la mairie du quartier historique de Westminster, où cette passerelle pourrait voir le jour à l'horizon 2018.

L'aval de la mairie de Londres est toutefois encore nécessaire pour lancer les travaux. La décision devrait intervenir dans les deux prochains mois, selon le Garden Bridge Trust, l'association chargée de lever les fonds destinés à la construction.

«Ce nouveau projet emblématique va créer un nouvel espace vert dans le centre de Londres et tout le monde pourra en profiter», s'est réjoui Lord Mervyn Davies, président du Garden Bridge Trust.

Le pont, dont le coût est évalué à 175 millions de livres (222 millions d'euros), avait reçu mi-novembre un premier accord de la mairie de Lambeth.

Si la construction de ce pont piéton agrémenté d'arbres, de fleurs et de plantes grasses est définitivement autorisée, les travaux devraient démarrer fin 2015 pour une ouverture au public prévue en 2018.

Il serait alors le 19e pont à relier les deux rives de la Tamise dans la capitale britannique. Le dernier en date, le Pont du Millénaire, un pont en acier réservé aux piétons, avait été ouvert au public en 2001. Il relie la cathédrale Saint-Paul à la Tate Modern.

Le Garden Bridge Trust, qui assure que son pont sera gratuit, compte réunir le budget nécessaire via différentes sources publiques et privées. Le Trésor britannique et la régie londonienne des transports Transport for London (TfL) se sont déjà engagés à apporter 30 millions de livres chacun.

Le projet n'est toutefois pas du goût de tous. Mercredi, son coût et son emplacement étaient notamment critiqués sur les réseaux sociaux.

L'architecte Edwin Heathcote, dans une tribune dans le Financial Times, a lui mis en doute les promesses de gratuité et dénoncé l'emplacement choisi, à proximité de plusieurs autres ponts déjà quand l'est de la ville manque de connections entre les deux rives de la Tamise.

Le Garden Bridge, dont la superficie devrait être équivalente à celle d'un terrain de foot, a été conçu par l'architecte britannique Thomas Heatherwick, auteur notamment de la vasque olympique des Jeux de Londres en 2012.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer