Recherche Voyage

N'appréciant pas d'être qualifié de «puant», un hôtel le fait payer à ses clients

La critique -«taudis crasseux, sale, pourri, puant dirigé... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

La critique -«taudis crasseux, sale, pourri, puant dirigé par des marionnettes» a été postée sur le site TripAdvisor par Tony et Jan Jenckinson, après une nuit passée au Broadway Hotel à Blackpool, ville côtière du nord-ouest de l'Angleterre.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Pour avoir qualifié un hôtel de Blackpool (Angleterre) de «taudis sale et puant» sur un site d'avis en ligne, un couple s'est vu infliger une amende de 100 livres par la direction de l'établissement, a-t-il dénoncé mercredi dans les médias britanniques.

La critique -«taudis crasseux, sale, pourri, puant dirigé par des marionnettes» a été postée sur le site TripAdvisor par Tony et Jan Jenckinson, après une nuit passée au Broadway Hotel à Blackpool, ville côtière du nord-ouest de l'Angleterre.

La chambre double leur a été facturée 36 livres. Mais surprise, deux jours plus tard, ils se sont vu prélever 100 livres supplémentaires sur leur carte de crédit, une somme que l'hôtel a justifiée par une clause figurant sur le formulaire de réservation selon lequel tout propos critique publié serait pénalisé.

Selon M. Jenckinson, interrogé sur la BBC, sa femme qui a signé le document n'avait pas ses lunettes et n'avait pas vu cette clause.

«Nous savions que l'hôtel était bon marché, mais nous nous attendions à ce qu'il soit propre, ce qui n'était pas le cas», a déclaré pour sa part Mme Jenckinson.

Simon Calder, journaliste spécialisé dans le tourisme pour le quotidien The Independent, a jugé la pénalité «inacceptable», sur la BBC. Toutefois elle illustre aussi «l'exaspération» de nombre d'hôteliers face à des clients qui les menacent de mauvaises critiques s'ils n'obtiennent pas de ristournes, a-t-il ajouté.

La mairie de la ville, alertée la semaine dernière par l'incident et soucieuse de la réputation de Blackpool, a demandé à l'hôtel de mettre fin à cette pratique, «ce qui a été fait», a déclaré une responsable.

«Nous recommandons toujours aux personnes qui visitent Blackpool de réserver des hôtels recommandés par notre service d'information aux touristes», a-t-elle ajouté.

L'hôtel, interrogé, a refusé de commenter cette affaire. M. et Mme Jenckinson, originaires de Whitehaven, dans le nord-est de l'Angleterre, ont eux réclamé que leur argent leur soit remboursé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer