Recherche Voyage

Un B&B excentrique à Londres

La maison de l'époque de la reine Anne,... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

La maison de l'époque de la reine Anne, construite en 1717, est remplie d'objets anciens qui traversent  toutes les époques. Candélabres spectaculaires, chiens de faïence, récamier satiné.

Photo François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Londres) L'expression britannique «40 winks» signifie petite sieste, généralement au milieu de la journée, moment de sommeil un peu illicite, dérobé. C'est le nom qu'a choisi David Carter pour son spectaculaire et excentrique gîte touristique dans l'est de Londres.

Le lieu est très particulier. On y entre un peu comme dans un décor de cinéma, ou alors avec l'impression de plonger dans une autre époque. L'hôte nous accueille en queue de pie, et sa maison de l'époque de la reine Anne, construite en 1717, est remplie d'objets anciens qui traversent toutes les époques. Candélabres spectaculaires, chiens de faïence, récamier satiné, chinoiseries anciennes...

David Carter n'est pas un aubergiste traditionnel. Sa maison se veut un décor permanent. Il est décorateur d'intérieur et joue avec les objets pour créer des atmosphères déroutantes.

On ne va pas dans ce minuscule hôtel - qui ne compte que deux chambres - pour passer inaperçu, pour se fondre dans l'anonymat, pour faire un arrêt rapide. On y va parce qu'on adore les antiquités, parce qu'on a envie de loger chez quelqu'un dans la capitale britannique, un hôte dévoué qui donne à ses invités des conseils pour les restaurants, le shopping... (Mais ne lui demandez pas où aller jogger, il trouve que c'est une activité totalement ridicule!)

On ne va pas dans ce minuscule hôtel... (PHOTO FRANçOIS ROY, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

On ne va pas dans ce minuscule hôtel pour passer inaperçu, mais plutôt parce qu'on adore les antiquités et parce qu'on a envie de loger chez quelqu'un dans la capitale britannique.

PHOTO FRANçOIS ROY, LA PRESSE

On y va si on a envie de passer un peu de temps dans une maison qui nous donne l'impression de reculer dans le temps. Il n'y a pas de télé dans les chambres. La salle de bain est partagée. Mais quelle salle de bain! Une baignoire de cuivre ancienne, avec un robinet sculptural.

Carter nous tient aussi compagnie pendant le petit-déjeuner, explique le lieu, raconte sa vie, avec des dizaines d'anecdotes spectaculaires sur les célébrités croisées durant toutes ses années comme styliste dans le monde du cinéma, de la photo.

Le 40 Winks est situé dans l'est de Londres, près du métro, mais un peu à l'écart du buzz de Shoreditch et de Hackney. On s'y sent dans un Londres résidentiel, loin des touristes.

À partir de 120£ (environ 220$), incluant le petit-déjeuner.109, chemin Mile End, Tower Hamlets.

www.40winks.org

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer