Recherche Voyage

48 heures à Prague

  • Prague charme avec son éclectique mais harmonieux mélange des styles architecturaux, son dédale de ruelles pavées et ses ponts de pierre enjambant la rivière Vltava. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Prague charme avec son éclectique mais harmonieux mélange des styles architecturaux, son dédale de ruelles pavées et ses ponts de pierre enjambant la rivière Vltava.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 1 / 5
  • L'étroite passerelle qui coiffe le tour de l'horloge offre un panorama incomparable sur la vieille ville. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    L'étroite passerelle qui coiffe le tour de l'horloge offre un panorama incomparable sur la vieille ville.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 2 / 5
  • Chaque jour, des milliers de visiteurs se massent devant la tour de l'ancien hôtel de ville pour voir l'horloge astronomique s'animer à l'heure pile. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Chaque jour, des milliers de visiteurs se massent devant la tour de l'ancien hôtel de ville pour voir l'horloge astronomique s'animer à l'heure pile.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 3 / 5
  • L'hôtel Clément propose 77 chambres réparties sur 8 étages, dont certaines avec balcons donnant sur la vieille ville. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    L'hôtel Clément propose 77 chambres réparties sur 8 étages, dont certaines avec balcons donnant sur la vieille ville.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 4 / 5
  • Un arrêt au chic café-boulangerie Bakeshop permet de savourer sandwichs frais, cappucinos mousseux et biscuits. (Photo Stéphanie Morin, La Presse)

    Plein écran

    Un arrêt au chic café-boulangerie Bakeshop permet de savourer sandwichs frais, cappucinos mousseux et biscuits.

    Photo Stéphanie Morin, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Véritable forêt de tours, de clochers et de bulbes, Prague charme avec son éclectique mais harmonieux mélange des styles architecturaux, son dédale de ruelles pavées et ses ponts de pierre enjambant la rivière Vlatva. Suggestions pour un premier séjour dans la ville de Kafka, entre art alternatif, restos chics et incontournables classiques.

Jour 1

8h45

L'horloge appartient aux lève-tôt

Le spectacle ne dure que 42 secondes, mais c'est sans conteste le plus couru de la ville. Chaque jour, des milliers de visiteurs se massent devant la tour de l'ancien hôtel de ville pour voir l'horloge astronomique s'animer à l'heure pile. Un squelette joue de la clochette, les 12 apôtres apparaissent aux fenêtres, un Turc automate hoche la tête, un coq chante... Pour éviter la cohue, mieux vaut se présenter tôt. La première représentation est à 9h; la dernière, à 22h.

9h30

Et la vue aussi...

L'étroite passerelle qui coiffe la tour de l'horloge offre un panorama incomparable sur Staré Mesto (la vieille ville), ses façades pastel et ses flèches d'églises, Notre-Dame-de-Tyn en tête de liste. Ici aussi, l'achalandage croît avec les heures. Une deuxième bonne raison de se lever avant tout le monde.

12h

Ville de style

Certes, les échoppes de souvenirs formatés, bon marché et probablement importés abondent dans les rues de la vieille ville. Mais certains designers, artistes et artisans ont aussi choisi Staré Mesto pour ouvrir boutique. Résultat: la promenade touristique peut se doubler d'une séance de shopping branché, notamment chez Artel, pour les pièces de cristal de Bohème signées par l'Américaine Karen Feldman, et chez Denim Heads, qui propose sacs et vêtements pour hommes à la coupe vintage. Autre trouvaille, gourmande cette fois: le chic café-boulangerie Bakeshop. Sandwichs frais, cappuccinos mousseux et biscuits à se damner.

Artel: 29, rue Celetna

artelglass.com

Denim Heads: 3, rue Ramova

denimheads.cz

Bakeshop: 1, rue Kozi

bakeshop.cz

14h

Un après-midi au château

Les Tchèques le surnomment «hrad»; le château, tout simplement. Mais en réalité, le château de Prague cache à l'intérieur de son enceinte un ensemble de bâtiments historiques, de galeries et de musées qu'on peut prendre des jours à explorer. Mieux vaut y aller les après-midis de semaine, quand les groupes guidés sont partis (ils commencent tous leur visite ici). En vrac, quelques trésors ou beautés à ne pas rater: la façade de sgraffite du Jeu de paume, les partitions annotées par Mozart au musée privé du palais Lobkowicz, le café de ce même palais et sa terrasse dominant la ville, les maisonnettes colorées de la Ruelle d'or, les jardins qui fleurissent les remparts et les fabuleux vitraux signés Alfons Mucha dans la nef de l'imposante cathédrale Saint-Guy.

18h30

Moravie au verre

Au Vinograf, la République tchèque se décline en deux couleurs: rouge ou blanc. Dans ce chic bar à vin, des dizaines de crus du pays - dont plusieurs de la région de la Moravie, où se trouve la majorité des viticulteurs - côtoient des vins importés, choisis avec soin par la sommelière Klara Kollarova. Sur l'ardoise, qui change chaque soir: une trentaine de vins différents, offerts au verre. On accompagne le tout de rillettes maison et de pain au seigle, d'un plateau de fromages, de salade ou de plats de viande plus copieux.

Le Vinograf compte deux succursales. Celle de la Mala Strana, sur la rive gauche de la Vltava, est de format poche et offre essentiellement du vin tchèque. La plus récente, du côté de la place Venceslas, est plus spacieuse.

23, carré Senovazné

vinograf.cz

20h

Rideau sur la journée

«Mes Praguois me comprennent», aurait lancé Mozart devant l'accueil chaleureux des Tchèques pour ses Noces de Figaro. Aujourd'hui encore, les Praguois restent d'avides mélomanes. Des concerts sont d'ailleurs présentés chaque soir dans des églises, des théâtres. La salle la plus précieuse au coeur des Praguois reste toutefois le Théâtre National. Entièrement financé par des dons privés, il a été rasé par un incendie quelques semaines à peine après son inauguration, en 1881. La population s'est entêtée; le théâtre a été reconstruit. Tirés à quatre épingles, des spectateurs de tout âge se glissent dans ce somptueux écrin de velours rouge et de dorures pour entendre les grands classiques du répertoire, dont les enfants du pays Bedrich Smetana, Antonin Dvorak et Leos Janacek.

1, rue Ostrovni

narodni-divadlo.cz

Jour 2

9h

Poignant quartier juif

Avant la Deuxième Guerre mondiale, quelque 40 000 juifs vivaient à Prague. Ils ne sont plus que 1500 aujourd'hui. Dans le quartier Josefov, les synagogues et les 12 000 pierres tombales entassées pêle-mêle au cimetière ont été épargnées par les troupes d'Hitler dans le seul dessein, tordu, d'en faire le «musée d'une race éteinte». Des lieux chargés d'émotions qui invitent au recueillement, en particulier la poignante synagogue Pinkas, dont les murs sont couverts par les noms des 78 000 juifs de la République tchèque victimes du génocide nazi. Les trottoirs de la ville perpétuent aussi la mémoire de ces milliers de déportés: des plaques de bronze commémoratives se mêlent aux pavés, devant les bâtiments jadis occupés par des familles juives.

12h

Manger (et boire...)

Au pub Lokal, les anciens symboles communistes côtoient les icônes occidentales sur les murs de faux bois. On remplit la grande table de réfectoire de cochonnailles maison préparées sans additifs artificiels, de tartare servi avec du pain frit, de fromage pané et autres spécialités bourratives qu'on fait passer avec de grandes lampées de pilsner dorée, versée directement à la pompe. Le soir, l'endroit est plein à craquer de jeunes Praguois qui enfilent les bocks avant de monter au Roxy, le bar hyper fréquenté à l'étage. Les Tchèques sont les plus grands consommateurs de bière au monde - environ 160 litres par personne par an. Le Lokal contribue à garder le pays en haut du palmarès.

33, rue Dlouha

lokal-dlouha.ambi.cz

14h

Chercher Cerny

Avec ses 30 statues qui veillent sur les touristes (dont celle de saint Jean Nepomucène, porte-bonheur frotté par des milliers de mains), le pont Charles est bondé à toute heure de la journée. Disséminées aux quatre coins de la ville, les sculptures de l'artiste contemporain David Cerny sont autrement plus subversives... et fascinantes. On les déniche aisément au cours d'une balade d'une heure ou deux. Poupons fessus rampant le long de la tour de la télévision, Freud pendu dans le vide au-dessus d'une rue de Staré Mesto, roi Vanceslav montant son cheval mort dans le passage Lucerna... La plus irrévérencieuse? Piss, située près du musée Kafka, qui représente deux hommes urinant dans une flaque en forme de République tchèque. Munis de pénis animés, ils tracent dans l'eau des passages de la littérature nationale...

17h

Trouver Lennon

À quelques pas des jardins de l'île Kampa, le mur John Lennon pourrait passer pour un simple ramassis de graffitis. Erreur. À l'époque communiste, le lieu a servi d'exutoire aux jeunes dissidents tchèques qui venaient inscrire en lettres colorées leur désir de liberté, inspiré par un immense portrait de John Lennon, apparu à sa mort, en 1980. Tous les efforts de la police secrète pour nettoyer le mur sont restés vains et aujourd'hui encore, le mur sert de tribune aux jeunes tagueurs et contestataires de tout acabit.

Deux possibilités pour souper dans le secteur: grignoter au Mill Kaverna, un bar-café artsy ultra-sympathique situé à la pointe sud de l'île de Kampa. Ou grimper au sommet de la Maison qui danse, de Frank Gehry, pour le panoramique (et tout nouveau) resto Ginger et Fred. Au menu: plats internationaux et produits régionaux.

22h

Nuit praguoise

Projections de films d'art, concerts, expositions, installations multimédias ou soirées électros délirantes: la programmation de la MeetFactory est totalement éclectique, à l'image de son créateur, David Cerny (encore lui!). Dans cet entrepôt abandonné du sud du quartier Smichov, des artistes du monde entier trouvent un public affamé de nouvelles expériences artistiques. L'horaire varie, et comme le lieu est excentré, mieux vaut s'informer avant de se déplacer.

Le quartier de Zizhov grouille aussi d'activités le soir tombé. On y trouve, dit-on, plus de bars au mètre carré que partout ailleurs dans le monde. En vérité, tous ne valent pas le détour vers ce quartier ouvrier, à l'ombre de la tour de la télé. Nos coups de coeur: le pub de quartier U Sadu, avec son décor de bric-à-brac, et le bar à cocktail Bokowski's.

MeetFactory: 3213, rue Ke sklarne

meetfactory.cz

U Sadu: 1528, rue Pospísilova

usadu.cz

Bukowski's: 86, rue Borivojova

Où dormir?

Deux hôtels quatre étoiles où les nuits sont confortables:

Près de la place Venceslas, l'hôtel Yasmine dispose de 196 chambres au design moderne et épuré, dont la plupart donnent sur une cour intérieure, généralement tranquille. Coup de coeur pour la déco du hall d'entrée. À partir de 100 euros la nuit.

hotel-yasmin.cz

Situé dans Nové Mestro, à quelques pas de la rivière Vltava, l'hôtel Clément a ouvert ses portes il y a trois ans. L'hôtel propose 77 chambres réparties sur 8 étages, dont certaines avec balcons donnant sur la vieille ville. À partir de 85 euros la nuit.

hotelclement.cz

Les frais de voyage de ce reportage ont été payés par l'Office de tourisme de la République tchèque. Transport aérien fourni par Air Transat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer