Recherche Voyage

Lisbonne cool

  • Un «book truck» arpente les rues de Lisbonne, offrant ici des livres aux passants du Parque Eduardo. (Photo Émilie Côté, La Presse)

    Plein écran

    Un «book truck» arpente les rues de Lisbonne, offrant ici des livres aux passants du Parque Eduardo.

    Photo Émilie Côté, La Presse

  • 1 / 4
  • LX Factory réunit des artistes et des créatifs, architectes et graphistes. (Photo Émilie Côté, La Presse)

    Plein écran

    LX Factory réunit des artistes et des créatifs, architectes et graphistes.

    Photo Émilie Côté, La Presse

  • 2 / 4
  • We Hate Tourism Tours organise une escapade dans Lisbonne destinée aux gens qui détestent les visites guidées traditionnelles en autobus. (Photo Émilie Côté, La Presse)

    Plein écran

    We Hate Tourism Tours organise une escapade dans Lisbonne destinée aux gens qui détestent les visites guidées traditionnelles en autobus.

    Photo Émilie Côté, La Presse

  • 3 / 4
  • Depuis que le célèbre surfer brésilien Carlos Burle a réussi à affronter une vague monstrueuse de 100 pieds dans le nord du pays, à Praia do Norte - un record, dit-on -, le Portugal se veut LA destination européenne des amateurs de surf. (Photo Francisco Leong, Archives AFP)

    Plein écran

    Depuis que le célèbre surfer brésilien Carlos Burle a réussi à affronter une vague monstrueuse de 100 pieds dans le nord du pays, à Praia do Norte - un record, dit-on -, le Portugal se veut LA destination européenne des amateurs de surf.

    Photo Francisco Leong, Archives AFP

  • 4 / 4

(Lisbonne) Le Portugal vit un important boom touristique qui vient amoindrir l'impact de la crise économique avec laquelle le pays doit composer. Entre un cours de surf et un lunch servi dans un camion de rue, voici quelques initiatives qui illustrent le renouveau touristique de la capitale portugaise.

Surf... avec ou sans pagaie

Depuis que le célèbre surfer brésilien Carlos Burle a réussi à affronter une vague monstrueuse de 100 pieds dans le nord du pays, à Praia do Norte - un record, dit-on -, le Portugal se veut LA destination européenne des amateurs de surf. Qu'on soit un expert ou un initié, il y a plus de 600 km de littoral pour choisir la bonne vague. Ouvertes à l'année, les écoles de surf offrent aussi des cours de surf à pagaie (stand up paddleboard, ou SUP) et la possibilité de louer de l'équipement. De Lisbonne, comptez seulement 35 minutes pour le village de Cascais (pour débutants) et 45 minutes pour la destination prisée d'Ericeira. Pour tout savoir et pratiquer votre portugais, visitez le site Web du magazine Surf Portugal.

www.surfportugal.pt

LX Factory

Situé tout juste en bas du Ponte 25 De Abril, LX Factory réunit des artistes et des créatifs, architectes ou graphistes. En plus des bureaux, on y trouve un grand nombre de boutiques, galeries d'art, cafés et restaurants, sans compter une magnifique librairie et des murs garnis de graffitis. Le soir, ce repaire de gens branchés se transforme en repaire de bars (Funky, Lollipop) et de restaurants (nous vous suggérons le Cantina et le 1300 Taberna). Surnommé le «Lisbon Art District», l'endroit ressemble justement au 798 Art District de Pékin.

www.lxfactory.com

We Hate Tourism Tours

Son nom dit tout. We Hate Tourism Tours organise une escapade dans Lisbonne destinée aux gens qui détestent les visites guidées traditionnelles en autobus. Avec un intérêt pour la marge, Bruno, Martha et Ricardo emmènent plutôt leurs hôtes dans une virée en jeep militaire à travers les nombreux endroits de Lisbonne où l'on peut contempler la ville en hauteur. Ils ne vous décriront pas le Lisbonne «carte postale», mais le «vrai Lisbonne touristique» avec ses bons et ses mauvais côtés. Ils vous feront aussi goûter à la fameuse liqueur aux cerises du Portugal, le Ginjinha. Sachez qu'ils organisent aussi un tour de Porto et des sorties au restaurant.

wehatetourismtours.com

Festival Optimus Alive!

Avec une programmation semblable à celle du festival Osheaga, à Montréal, Optimus Alive! a lieu pendant trois jours au début du mois de juillet sur le vaste terrain Passeio Marítimo de Algés, situé près du centre de Lisbonne. Selon un journaliste du Sunday Times de Londres, c'est un peu comme le «festival Glastonbury avec un soleil garanti et une piscine». Cette année, Arctic Monkeys, Interpol, The Black Keys, Caribou, Diplo, Foster The People et même The Libertines comptaient parmi les têtes d'affiche. Le festival offre plusieurs formules d'hébergement, que ce soit en camping, dans une auberge de jeunesse ou dans le confort un hôtel quatre étoiles.

www.optimusalive.com

Bar Lux

À Lisbonne, les bars ne ferment pas à 3h du matin. La soirée est alors encore assez jeune. Appartenant en partie à l'acteur John Malkovich (Les liaisons dangereuses), le bar Lux attire une clientèle huppée dans un édifice industriel situé au bord de l'eau. Même Cameron Diaz et Prince y ont déjà mis les pieds. La sublime terrasse permet d'admirer le lever du soleil, alors qu'à l'intérieur, les gens dansent au son de la musique de DJ réputés (Strip Steve, Dixon). Pour les oiseaux de nuit qui préfèrent une ambiance plus rock et underground, optez plutôt pour le Bar Lounge.

www.loungelisboa.com.pt/blog

www.luxfragil.com

Les camions de rue

L'Europe américanise ses pratiques culinaires, et Lisbonne n'échappe pas à la frénésie de la cuisine de rue. En portugais, on parle plutôt de Lisboa Sobre Rodas, soit de «Lisbonne sur roues». En mars dernier, cinq camions ont fait leur apparition dans les rues de la capitale. On a aussi vu pour une première fois un «book truck», qui offrait des livres aux passants du Parque Eduardo. Cette idée mériterait d'être reprise à Montréal...

www.facebook.com/LisboaOW

L'art du graffiti

Lisbonne a acquis une réputation de Mecque du graffiti, attirant des artistes de partout dans le monde, dont Sam3 et les jumeaux Os Gêmeos. Sans le vouloir, toute personne qui passe du temps à Lisbonne verra de nombreuses oeuvres d'art urbaines simplement en se baladant dans les rues. Pour ceux qui s'intéressent sérieusement à l'art du graffiti, il est possible de bâtir soi-même un itinéraire pour voir des oeuvres-phares de Lisbonne, à l'aide du site FatCap. On peut également prendre part au renommé Street Art&Graffiti Tour de Lisbonne. Voilà une excellente façon de découvrir un autre visage plus engagé de l'histoire et de la culture de Lisbonne... et aussi, d'un site en friche à l'autre, de mieux comprendre l'ampleur de la crise économique.

www.fatcap.com

graffitilisboa.wordpress.com




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer