Recherche Voyage

Retards dans les travaux de l'Expo Milan

Une oeuvre de Ron Mueck, à l'expo Arts... (Photo Luca Bruno, AP)

Agrandir

Une oeuvre de Ron Mueck, à l'expo Arts & Food, de la Triennale de Milan. L'exposition fait partie de l'Expo 2015, dont le thème est Nourrir la planète, énergie pour la vie. 

Photo Luca Bruno, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
MILAN

Le scénographe italien Dante Ferretti, récompensé par trois oscars pour ses décors de cinéma, a fait part mercredi de sa colère face au retard de l'installation de ses oeuvres prévues pour l'Exposition universelle de Milan, qui doit ouvrir le 1er mai.

Le décorateur, qui a beaucoup travaillé avec Federico Fellini ou Martin Scorcese, a affirmé à la presse italienne que l'appel d'offres pour les huit pièces qu'il a conçues sur l'alimentation, le thème de l'Expo-2015, n'a été attribué que tout récemment, rendant de facto impossible qu'elles soient installées à temps.

«Je ne sais pas pourquoi il y a eu ces retards, mais ça ne sera jamais prêt à temps, la besogne est longue. Mes sculptures ont un style particulier, elles sont toutes différentes, elles accompagnent toute la promenade d'un kilomètre et demi», a-t-il dit, se disant «en colère et même furieux».

«Je regrette que ce genre de problème ne puisse pas être réglé entre nous. Nous tentons de faire au plus vite pour monter ses installations dans les temps voulus», a réagi le commissaire responsable de l'Expo, Giuseppe Sala, déplorant le «théâtralisme» du scénographe.

«Ferretti est un grand personnage de la culture italienne, nous l'avons choisi et je ne renie pas ce choix», a-t-il toutefois ajouté.

L'Exposition universelle de Milan, prévue du 1er mai au 31 octobre sur le thème Nourrir la planète, énergie pour la vie, a vu sa préparation entachée par des polémiques sur les infrastructures et une série de scandales de corruption.

De plus, les organisateurs semblent peiner dans leur course contre la montre pour achever l'immense chantier dans les délais.

Après avoir visité lundi le vaste chantier où l'on s'active désormais jour et nuit, le maire de Milan, Giuliano Pisapia, a lui-même reconnu que tout ne serait «peut-être pas fini pour l'inauguration», mais qu'il serait quand même possible de voir dès le 1er mai «toute la beauté de l'Expo».

Les organisateurs, qui espèrent quelque 20 millions de visiteurs, avaient annoncé fin janvier avoir déjà vendu huit millions de billets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer