Recherche Voyage

Mythiques Highlands

Les ruines d'Urquart Castle rappellent le passé violent... (Photo Michel Laliberté, collaboration spéciale)

Agrandir

Les ruines d'Urquart Castle rappellent le passé violent des lieux, maintes fois le théâtre d'attaques.

Photo Michel Laliberté, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté

Collaboration spéciale

La Presse

Édimbourg, Glasgow, Saint Andrews. L'Écosse regorge d'endroits fascinants à visiter. La région des Highlands, dans le Nord, demeure cependant un incontournable pour quiconque veut s'imprégner des riches histoire et culture écossaises. On s'y rend pour découvrir ses mythiques châteaux, ses célèbres distilleries, mais aussi pour s'enfoncer dans ses mystérieux paysages. Voici cinq destinations phares.

Inverness

Capitale des Highlands, Inverness s'avère un excellent point d'ancrage d'où entreprendre l'exploration de la région. On y trouve des fabriques de vrais kilts, ce vêtement traditionnel porté par les Écossais. Ces boutiques tiennent des registres des patronymes écossais et de leur tartan (couleurs et motifs). On peut les consulter et (espérer) découvrir des liens familiaux. Les piétons sont rois, à Inverness. Une partie du centre-ville leur est réservée, tout comme deux ponts surplombant la rivière Ness - oui, oui, du nom du célèbre loch où elle puise son eau. Les petites îles Ness, une oasis de verdure située à cinq minutes du centre-ville, sont accessibles à pied, ce qui fait la joie des amateurs de marche et des joggeurs cherchant la tranquillité.

Culloden

Un séjour dans les Highlands exige de passer par Culloden. C'est dans ce vaste champ d'arbustes et de hautes herbes, au matin du 16 avril 1746, que les forces anglaises ont écrasé les velléités indépendantistes des rebelles écossais. Deux rangées de drapeaux rouges et bleus, représentant les fronts des deux ennemis, nous plongent au coeur des combats. De rustiques pierres tombales, dans lesquelles sont gravés les noms des clans des Highlanders dont des membres ont perdu la vie, font foi de la violence de la bataille. Un magnifique musée se trouve sur le site et permet de mieux comprendre cette captivante et troublante époque. Fait intéressant, un certain James Wolfe se trouvait parmi les troupes anglaises. Celui qui allait conquérir les plaines d'Abraham avait 19 ans à l'époque.

La montée des 1344 m de Ben Nevis... (Photo Michel Laliberté, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

La montée des 1344 m de Ben Nevis vous suspendra entre ciel et terre.

Photo Michel Laliberté, collaboration spéciale

Mont Ben Nevis

Les Highlands sont un paradis pour les randonneurs. Un des plus beaux défis proposés est l'ascension du Ben Nevis, la plus haute montagne du Royaume-Uni. Ses 1344 m peuvent faire un brin sourire par leur modestie, mais comme le sentier ne monte pas directement au sommet, le dénivelé positif s'élève à 1500 m, ce qui en surprendra plus d'un. Le sentier est situé près de Fort William, petit bourg au bord du loch Eil. La montée est un peu corsée, mais accessible à quiconque est en forme. Il faut prévoir huit bonnes heures pour l'aller-retour de 15 km et être prêt à faire face à un cocktail météo (pluie, vent, bruine et neige). Si les dieux celtes sont de votre côté, le sommet vous offrira un magnifique panorama de 360 degrés sur la région. Une récompense des efforts déployés est garantie: à votre retour au pied de la montagne, une délicieuse pinte dans un charmant estaminet, le Ben Nevis Inn, vous attend. Vous voulez dormir tout près du sentier? Offrez-vous un petit appartement à l'Achintee Farm Hostel. On se réveille au son du bêlement des moutons. Une expérience magique.

Les distilleries

Les Highlands sont aussi le pays du whisky. De nombreuses distilleries produisent le précieux alcool dans le nord de l'Écosse. La région d'Inverness en compte plusieurs, dont la Glen Ord Distillery, à 22 km au nord-ouest de la ville. Fondée en 1838, elle accueille les amateurs à bras ouverts. On peut visiter les installations, voir les distillateurs à l'oeuvre, découvrir les secrets des parfums et, bien sûr, goûter les nombreux produits de la maison. L'aficionado de whisky peut également prévoir des arrêts à la Lost Millburn Distillery et à la Tomatin Distillery.

Les ruines d'Urquart Castle rappellent le passé violent... (Photo Michel Laliberté, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Les ruines d'Urquart Castle rappellent le passé violent des lieux, maintes fois le théâtre d'attaques.

Photo Michel Laliberté, collaboration spéciale

Le château d'Urquart

L'histoire d'Urquart Castle résume bien le passé guerrier de l'Écosse. Les ruines de ce mythique château, dont les premières fondations datent du XIIIe siècle, se trouvent perchées sur une falaise, sur le rivage nord du loch Ness. La forteresse a été attaquée, assiégée et démolie à de nombreuses reprises. Des troupes anglaises s'en sont emparées, les soldats du roi d'Écosse l'ont reprise, pour la reperdre face à l'ennemi. L'endroit a aussi été le théâtre des pillages des clans de l'Ouest, parmi lesquels les MacDonald, qui l'ont dépouillé de ses trésors. Devenu monument historique national, le site, et son tragique passé, habite les visiteurs longtemps après leur départ.

Quand y aller? 

Les températures sont fraîches en Écosse, il est donc préférable de visiter le pays entre juin et septembre, alors que le temps est plus clément (température maximale moyenne de 15 à 18 °C à Inverness). L'été, on peut en outre profiter des très longues journées d'ensoleillement, Inverness se trouvant au 57e parallèle (Montréal se situe au 45e). Pratique à savoir: Air Transat offre des vols directs vers Glasgow. On peut ensuite rejoindre les Highlands en train ou en autocar.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer