Recherche Voyage

L'incomparable Centre Pompidou fête ses 40 ans

Quelque 1001 ballons bleus ont été lâchés sur... (PHOTO LOIC VENANCE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Quelque 1001 ballons bleus ont été lâchés sur la Piazza du Centre Pompidou, le dimanche 21 janvier 2007, une oeuvre d'Yves Klein.

PHOTO LOIC VENANCE, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(PARIS) On l'a comparé à une raffinerie, à une niveleuse, à une presse géante à moulinettes, à un moule à pétroliers, à une caserne de pompiers ou à un aspirateur des fumées de Paris.

On a dénoncé sa tuyauterie apparente, ses poutrelles aux allures d'échafaudage, son architecture vaguement industrielle.

On l'a jugé indigne d'accueillir des oeuvres d'art, fussent-elles contemporaines.

Oui, on l'a trouvé laid. Mais aujourd'hui, plus personne n'oserait le critiquer.

Quarante ans presque jour pour jour après son inauguration, le Centre Pompidou est devenu l'un des monuments emblématiques de la modernité française et un incontournable de la vie culturelle parisienne, ayant enregistré plus de 100 millions de visiteurs depuis son ouverture, le 31 janvier 1977.

Si on en parle, c'est parce que le plus grand musée d'art moderne de France soulignera pendant toute l'année son 40e anniversaire. Quarante villes françaises, d'Arles à Vitry-sur-Scène en passant par Nantes, Metz ou Bordeaux, seront ainsi mises à contribution, avec quelque 75 expositions ou événements, dont on peut avoir le détail sur un site créé pour l'occasion.

Ironiquement, le Centre Pompidou n'accueillera lui-même qu'une infime partie de cette programmation. Son porte-parole Benoît Parayre explique que le musée souhaitait un «anniversaire partagé» plutôt qu'un événement «égocentrique» en forme d'«autocélébration». À bon entendeur, salut: le centre offrira toutefois deux journées d'accès gratuit, les 4 et 5 février, pour un week-end festif bourré d'activités pour les jeunes et les moins jeunes.

Une sculpture de bronze de l'artiste Adel Abdessemed, Coup... (PHOTO KENZO TRIBOUILLARD, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Une sculpture de bronze de l'artiste Adel Abdessemed, Coup de tête de Zidane, trône sur le parvis du Centre Pompidou.

PHOTO KENZO TRIBOUILLARD, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon des chiffres dévoilés au début du mois de janvier, le Centre Pompidou aurait accueilli plus de 3,3 millions de visiteurs en 2016, ce qui le place au deuxième rang des musées les plus fréquentés de Paris, derrière le musée du Louvre, mais devant celui d'Orsay. Contrairement à ces deux institutions, qui ont souffert de la crise du tourisme en France, le Centre Pompidou aurait en outre enregistré une hausse des visites de 9 % par rapport à 2015. D'après M. Parayre, cette performance étonnante s'explique par le fait que le Louvre et le musée d'Orsay reposent essentiellement sur des visiteurs internationaux, alors que la clientèle du Centre Pompidou est française à 60 %.

Les files monstres qu'on pouvait voir à Noël aux portes de l'exposition Magritte (qui vient de se terminer) témoignaient elles aussi de ce succès: ce lieu de culture exerce toujours un énorme pouvoir d'attraction, tant pour son contenu que pour son contenant. Une belle revanche sur les petits esprits qui souhaitaient autrefois sa disparition...

En chiffres

102 000 000: Nombre de visiteurs depuis l'ouverture, en 1977

325: Nombre d'expositions depuis l'ouverture, en 1977

120 000: Nombre d'oeuvres dans la collection du centre

3: Nombre d'architectes qui ont créé le lieu (Renzo Piano, Gianfranco Fancini, Richard Rogers)

15 000: Tonnes d'ossature métallique

219: Marches d'escalier mécanique pour monter au 6e étage

840 662: Plus grand nombre de visiteurs pour une exposition (Dalí en 1979-1980)

135,5: Millions d'euros (189 millions CAN): budget pour l'année 2016

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer