Recherche Voyage

Chamonix a tout pour plaire

Chamonix se love au creux de sommets parmi... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Chamonix se love au creux de sommets parmi les plus élevés d'Europe. La vallée compte quatre domaines skiables d'envergure.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Skier l'hiver

Voyage

Skier l'hiver

Consultez notre dossier pour savoir où skier cet hiver. »

(CHAMONIX) La vallée de Chamonix est mythique, mais également bucolique. Lorsqu'on y arrive par la France, la route sillonne le creux des montagnes et elle traverse des hameaux de chalets alpins.

La vallée de Chamonix est mythique, mais également... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE --- Reportage sur... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE) - image 1.1

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE --- Reportage sur le domaine skiable de Chamonix dans les Alpes Francaise. Les Grands Montets. -30- reference #: 740183

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE --- Reportage sur... - image 1.2

Agrandir

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE --- Reportage sur le domaine skiable de Chamonix dans les Alpes Francaise. -30- reference #: 740183

On croise d'abord la station Les Houches, considérée comme la plus « familiale ». Puis viennent Brévent-Flégère, les périlleux Grands Montets et l'impressionnant domaine de Balme.

Quelle est la plus belle et la plus amusante des montagnes ? Les réponses varient. « À Chamonix, c'est la diversité du terrain qui plaît tant », explique Marcus Gustafsson, vacancier suédois qui connaît bien la région.

« Brévent-Flégère, c'est un domaine très ouvert, très vaste. Aux Houches, les pistes sont exceptionnellement longues. Puis aux Balmes, les paysages ont quelque chose de plus. Ils sont splendides », explique-t-il.

Lorsque le temps est brumeux, les connaisseurs se dirigent vers Les Houches, car les arbres y poussent jusqu'au sommet de la montagne. Quand on voit à peine le bout de ses skis, les conifères en bordure des pistes sont les seuls et uniques points de repère !

GRANDS MONTETS À COUPER LE SOUFFLE

Après une bordée, c'est aux Grands Montets que les amateurs de ski hors piste accourent. Une longue file d'attente se forme parfois devant le téléphérique de mi-station, et certains skieurs et planchistes sont prêts à attendre plus d'une heure pour se rendre au sommet. Un généreux Chamoniard nous a cependant donné un truc peu connu pour éviter cette cohue : il est possible de réserver son départ dans une benne sur l'internet ou au kiosque près du téléphérique. De cette manière, on accède aux terrains enneigés des Grands Montets en quelques minutes.

« Les Grands Montets sont mythiques à cause du hors-piste de proximité, explique Jean-Charles Poirot, moniteur de l'école de ski de Chamonix. Il y a une tonne de possibilités pour skier dans la poudreuse jusqu'aux genoux ou jusqu'à la taille, dépendant des précipitations. » 

« On peut sortir d'une piste pour skier dans la neige fraîche et revenir facilement dans un secteur balisé », ajoute M. Poirot.

Le plus beau de la chose aux Grands Montets (comme partout à Chamonix), c'est qu'on s'adresse à tous les genres de skieurs, du débutant au sportif aguerri. « Il y a plusieurs secteurs réservés aux enfants, et c'est bien fait parce que les pistes pour les débutants sont souvent situées au bas des montagnes, résume Sofia Gustafsson, conjointe de Marcus. Elles sont clairement identifiées et elles ne croisent pas d'autres pistes. »

CHAMONIX CHAMPÊTRE

Le style européen des différentes stations est d'ailleurs très envoûtant. Des exemples ? Aux Houches, l'un des tronçons de la piste Aillouds est longé par un chemin de fer. Les skieurs qui ont un peu de chance peuvent y apercevoir un tramway rouge qui semble tout droit sorti du XIXe siècle. Pour le skieur nord-américain, c'est une scène des plus charmantes.

À l'heure du midi, oubliez les grandes cafétérias froides. Ici et là, des cabanes en bois se dressent en bordure des pistes. Si de la fumée sort de la cheminée, il y a de bonnes chances que ce soit un endroit où se sustenter.

On ne sert ni hamburgers ni croquettes de poulet dans ces chaleureuses maisonnettes. Le menu propose toujours du vin chaud et des plats réconfortants comme le classique steak-frites ou le farçon, une spécialité de la Haute-Savoie préparée avec des pommes de terre, des fruits séchés et des lardons.

Après un repas aussi copieux, on se demande un instant comment se rendre au bas des pistes. Mais on y arrive à tout coup avec l'envie de remonter rapidement pour une autre descente inoubliable !

____________________________

chamonix.com

Chamonix pratique

AÉROPORT

La manière la plus simple de se rendre à Chamonix est d'atterrir à l'aéroport de Genève, en Suisse. De là, des autobus de la SAT effectuent le trajet plusieurs fois par jour jusqu'à Chamonix. C'est le moyen de transport le plus économique (69 $ par personne, aller-retour), mais pas le plus rapide, puisque les véhicules s'arrêtent dans plusieurs villages montagnards pour laisser monter ou descendre des passagers. Sinon, de nombreuses entreprises de transport collectif (environ 80 $ par personne, aller-retour) ou privé (240 $ par personne, aller-retour) transportent les skieurs de l'aéroport vers le centre de Chamonix. Le trajet prend alors 1 h 30 min

sat-montblanc.com

SE DÉPLACER

Le système de transports en commun à Chamonix semble spécialement conçu pour les skieurs. Une douzaine de circuits d'autobus traversent la vallée et les navettes s'arrêtent aux quatre grands domaines de ski. En plus, tous les autobus sont gratuits sur présentation d'un billet de remontée. En hiver, la majorité des passagers sont des skieurs et des planchistes munis de leur équipement, quoiqu'en fin d'après-midi, quelques écoliers montent dans les autobus pour retourner à la maison.

1 BILLET, 3 PAYS

Le domaine de Chamonix borde l'Italie et la Suisse. Si vous restez suffisamment longtemps, vous pouvez vous procurer un laissez-passer Mont Blanc Unlimited qui donne accès aux stations Les 4 vallées, en Suisse, et Courmayeur, en Italie. La première est à 1 h 30 min de route et la seconde, à une trentaine de minutes (oui, oui!). Des autobus font d'ailleurs le trajet quelques fois par semaine spécialement pour les skieurs. Le forfait Mont Blanc Unlimited donne également accès aux quatre grands domaines de Chamonix et à la mythique vallée Blanche. Il en coûte 85 $ pour une journée, mais plus le séjour est long, plus les rabais consentis sont intéressants. D'autres forfaits avec des accès plus limités aux montagnes sont aussi proposés à des prix moindres.

ACTIVITÉS

Chamonix attire beaucoup, beaucoup de skieurs, mais la destination demeure plus populaire l'été que l'hiver! C'est qu'il y a beaucoup à voir et à faire. L'attraction numéro 1, c'est sans aucun doute l'aiguille du Midi. Tous les Chamoniards vont vous dire d'aller y admirer la vue et les neiges éternelles du mont Blanc. Sinon, le train du Montenvers se rend à l'impressionnante Mer de Glace, un autre must, en bon français de France. Chamonix compte un musée alpin et un autre sur les cristaux. Si vous comptez accorder une journée de repos à vos jambes, tentez de vous coordonner avec le marché fermier, qui s'installe chaque samedi matin sur la Grande Place du mont Blanc. Un bon endroit pour faire ses réserves de fromages et de saucissons!

CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Chamonix n'est pas épargnée par les changements climatiques. Depuis une dizaine d'années, il n'est plus possible de descendre jusqu'au bas des pistes de Brévent-Flégère, qui font toutes face au soleil. Au début du mois de novembre, l'AFP a aussi annoncé que la célèbre Mer de Glace avait perdu trois mètres d'épaisseur en un an. C'est trois fois plus que la moyenne annuelle.

MANGER

Alors là! Chamonix, c'est le paradis de l'amateur de bonne chère. Les raclettes, les fondues au fromage et les tartiflettes réconfortantes sont toutes des spécialités de la cuisine savoyarde. Les deux premiers plats sont toujours servis avec des pommes de terre et des charcuteries locales. Pour accompagner ces plats riches et réconfortants, on essaie le cépage seyssel, qui donne un vin blanc sec accompagnant parfaitement le fromage. La gastronomie de la Haute-Savoie, avouez que c'est exactement l'image qu'on se fait d'une bouffe d'après-ski!

GÉNÉPI

Le soir, presque tous les restaurants offrent un petit verre de génépi à leurs clients pour terminer le repas. Cette liqueur est faite à partir d'armoise, une fleur qui pousse exclusivement en montagne. Le taux d'alcool de ce digestif jaune comme du M. Net varie de 30 % à 40 % et son goût est herbacé. Certains boivent le génépi d'un coup. D'autres le sirotent pour faire durer le plaisir. Une bonne idée de cadeau à rapporter dans ses valises!

LE X DANS CHAMONIX

Dit-on « Chamoni » ou « Chamon-ixe »? Fern (Paul Houde) et Bob (Marc Messier) se sont obstinés à ce sujet dans une scène mémorable des Boys II. « On dit-tu Astér-ixe ou Astéri? », demande Fern. « On dit-tu grand pri ou grand pr-ixe? », renchérit Bob. La réponse? « Il y a des gens en France, notamment à Paris et dans le sud du pays, qui prononcent le "x" à la fin de Chamonix, mais c'est une erreur. Les habitants s'appellent des Chamoniards et non des Chamonixois. Par ailleurs, Chamonix s'est longtemps appelée Chamouny », répond Cécile Gruffat, Chamoniarde de naissance et chargée de presse à l'Office de tourisme.

Revoir l'extrait des Boys II :

https://www.youtube.com/watch?v=384SsNIf1ls
Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Dévaler la Vallée blanche

    France

    Dévaler la Vallée blanche

    La plupart des skieurs qui dévalent la Vallée blanche considèrent que c'est l'une des expériences les plus exaltantes qui soient. La descente en... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer