Recherche Voyage

La France au mois d'août

Honfleur est une charmante ville portuaire d'où sont... (PHOTO ARCHIVES THE NEW YORK TIMES)

Agrandir

Honfleur est une charmante ville portuaire d'où sont partis la plupart de nos ancêtres pour s'établir en Nouvelle-France.

PHOTO ARCHIVES THE NEW YORK TIMES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mon mari et moi partons pour la France du 31 juillet au 21 août et avons prévu passer une semaine à Paris (suggestions pour Paris, incontournables ou pas ?). Par la suite, nous avions l'intention de parcourir en auto le nord de la France étant donné que le sud est trop occupé par les touristes européens en cette période. Saint-Malo, le Mont-Saint-Michel... et ensuite, que pourriez-vous nous suggérer comme itinéraire et endroits à découvrir ? On se dirige vers le Morbihan, la région du Finistère, la Normandie, etc. - Anne-Marie Boyer

Vrai que le sud de la France attire énormément de

touristes en cette saison, mais ne vous faites pas d'illusions : la France est le pays le plus visité au monde, et le Mont-Saint-Michel compte parmi ses sites touristiques les plus courus, de même que la ville de Saint-Malo. Vous n'échapperez donc pas à l'affluence. En revanche, le mois d'août est une excellente période pour flâner à Paris et profiter des nombreuses activités qui n'ont lieu que l'été. Vous en trouverez une bonne sélection sur le site evous.fr.

Pour la suite, je vous propose de vous diriger vers la Normandie. Elle vous réserve de délicieuses surprises, et je ne parle pas ici que de gastronomie, bien qu'on ne puisse évidemment passer sous silence son terroir, l'un des plus riches de France. Ses paysages bucoliques vous séduiront à coup sûr, et la richesse de son histoire, liée à celle du Québec à plus d'un égard, ne manquera pas de vous interpeller.

De Paris, vous pourriez vous diriger d'abord vers Rouen, célèbre pour sa cathédrale, bien sûr, que Monet a inlassablement peinte sous tous les éclairages. Depuis trois ans, elle sert d'écran à un spectacle son et lumière sur l'histoire des Vikings qui ont fondé la ville ainsi que celle de cette pauvre Jeanne d'Arc, brûlée vive sur la place du marché. C'est aussi à Rouen que l'on trouve le plus ancien monument juif conservé en Europe occidentale, la salle basse d'une école rabbinique construite en 1100. Rouen est par ailleurs une ville fort agréable, vivante et animée où il fait bon flâner. 

Je vous suggère de prendre ensuite les petites routes de campagne vers Étretat pour une promenade sur ses célèbres falaises blanches. Vous voudrez peut-être visiter la maison de Maurice Leblanc, auteur des aventures d'Arsène Lupin, et lire ou relire L'aiguille creuse, l'un de ses meilleurs romans, qui se déroule précisément à cet endroit.

Puis, en route pour Honfleur, charmante ville portuaire d'où sont partis la plupart de nos ancêtres pour s'établir en Nouvelle-France. La journaliste Maeva Vilain a publié dans Le Soleil en 2008 un article sur Honfleur qui est toujours actuel.

Ensuite, je ne saurais trop vous recommander de visiter les plages du débarquement de 1944, notamment les musées d'Arromanches-les-Bains et de Courseulles-sur-Mer, toujours émouvants. De nombreux lieux en Normandie rappellent cet épisode marquant de la Seconde Guerre mondiale, dont plusieurs cimetières où les croix blanches s'étendent à l'infini.

Au Mont-Saint-Michel, arrivez de préférence en fin de journée, quand le gros des touristes quitte les lieux, ou alors très tôt le matin. Vous bénéficierez d'un peu plus de tranquillité et d'une lumière superbe. Quelques heures suffisent pour en faire la visite. 

Libre à vous ensuite de filer vers Saint-Malo, si vous y tenez toujours. Mais puisque vous aurez vu Honfleur, qui a au moins autant de charme que Saint-Malo, je vous recommanderais de faire route vers Le Mans, dans la région de la Sarthe. 

On connaît Le Mans pour la célèbre course des 24 heures, mais il faut savoir que la Cité Plantagenêt (le coeur historique de la ville, où ont été tournées plusieurs scènes du film Cyrano de Bergerac avec Gérard Depardieu en 1990) est une splendeur absolue, fort peu connue des touristes. Vous adorerez marcher dans ses petites rues pavées bordées de maisons à colombages et d'hôtels Renaissance.

Après un souper au restaurant Le Nez rouge, où je crois bien avoir dégusté l'un des meilleurs repas de ma vie il y a quelques années, vous pourrez assister à La nuit des chimères, un parcours nocturne d'une durée de deux heures qui raconte l'histoire de la cité à l'aide de projections audiovisuelles sur sept monuments emblématiques, qui a lieu cette année du samedi 4 juillet au samedi 29 août.

Enfin, lorsque vous reprendrez la route vers Paris, passez par la région du Perche, en Normandie, d'où sont partis bon nombre de nos ancêtres en 1640. 

Au passage, vous pourrez vous arrêter à La Perrière, adorable village millénaire niché à flanc de coteau, puis à Mortagne-au-Perche (capitale du boudin noir, ne manquez pas d'y goûter si vous êtes amateurs !) et, enfin, à Tourouvre et à La Ventrouze. C'est dans ces environs immédiats que Robert Giffard, premier seigneur colonisateur de la Nouvelle-France, avait réussi à recruter quelque 80 familles prêtes à s'embarquer pour l'inconnu. De là proviennent d'ailleurs les 50 noms de famille les plus courants au Québec. À La Ventrouze, on peut voir la maison natale du premier Gagnon d'Amérique. 

À Tourouvre, la Maison de l'émigration française au Canada raconte l'épopée de ces migrants d'une manière à la fois vivante et instructive.

Et puis la région est si jolie, avec ses champs de lin ou de blé, ses villages perchés au sommet des collines, ses maisons trapues toutes pareilles à celles de la Côte-de-Beaupré... vous aurez du mal à vous en arracher !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer