Recherche Voyage

L'Hermione, la frégate de la liberté

Ceux qui souhaitent visiter L'Hermione au quai de... (Photo Archives AFP)

Agrandir

Ceux qui souhaitent visiter L'Hermione au quai de Rochefort devront faire vite, puisque la frégate et son équipage entreprendront le printemps prochain leur toute première traversée de l'Atlantique en direction de la côte est américaine.

Photo Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Frédérique Sauvé

Collaboration spéciale

La Presse

(Rochefort) Les mâts de l'impressionnante frégate Hermione, rappel de l'époque des grandes épopées navales françaises, se dresseront de nouveau ce mois-ci à Rochefort, en Charente-Maritime, dans l'ancien Arsenal maritime. Après avoir visité quelques villes françaises lors de ses premiers essais en mer, la frégate reviendra à Rochefort, où elle sera accessible aux touristes. Nous l'avons visitée au printemps, avant qu'elle prenne le large.

Sous les yeux du public, charpentiers, forgerons, gréeurs, calfats et voiliers ont travaillé depuis 1997 à reconstruire à l'identique ce navire de bois qui a permis à La Fayette, en 1780, de traverser l'Atlantique pour aider les Américains à gagner leur indépendance face aux Anglais. Un véritable voyage dans le temps à vivre à bord de L'Hermione, le temps d'une visite.

Au-dessus des toits du Musée national de la Marine, un assemblage de mâts, de voiles et de mâtures se découpe sur le ciel bleu de la Charente-Maritime. Un décor de nos jours peu banal qui nous plonge d'emblée dans le temps des grands navigateurs, corsaires et flibustiers. Chantier principal de construction des navires de guerre du roi Louis XIV, l'arsenal de Rochefort a revécu les plus belles heures de son histoire au rythme des coups de marteau des artisans qui, pendant 17 ans, ont bâti L'Hermione selon les mêmes techniques qu'au XVIIIe siècle. Dès le 11 novembre et jusqu'au 31 décembre, il sera possible d'admirer l'intégralité du navire en visite libre ou guidée.

L'exploration temporelle du navire est agrémentée d'anecdotes tirées... (Photo fournie par l'Association Hermione - La Fayette) - image 2.0

Agrandir

L'exploration temporelle du navire est agrémentée d'anecdotes tirées du journal de bord de la frégate ainsi que des courriers issus des Archives de la Marine.

Photo fournie par l'Association Hermione - La Fayette

Une exploration temporelle

À l'heure du soleil couchant, L'Hermione brille de toute sa splendeur. Le guide incarnant le personnage de La Bise, écrivain de la Marine, invite les apprentis marins à monter à bord afin de se laisser conter les secrets de la frégate. À la lueur d'une lanterne, La Bise nous plonge au coeur de la vie du commandant de vaisseau La Touche, de ses marins et jeunes mousses ainsi que de celle du général La Fayette, illustre passager de L'Hermione lors de sa traversée de l'Atlantique en 1780. Des quartiers du commandant à l'entrepont, en passant par le pont de batterie où l'on découvre le fonctionnement du canon, cette exploration temporelle est agrémentée d'anecdotes tirées du journal de bord de la frégate ainsi que des courriers issus des Archives de la Marine.

Ceux qui souhaitent visiter L'Hermione au quai de Rochefort devront faire vite, puisque la frégate et son équipage entreprendront le printemps prochain leur toute première traversée de l'Atlantique en direction de la côte est américaine, suivant le même itinéraire que La Fayette. Ce périple, placé sous le signe de l'attachement historique entre la France et les États-Unis, fera l'objet de grandes animations aussi bien en Charente-Maritime que dans les grands ports américains en 2015 (Norfolk, Annapolis, Baltimore, Philadelphie, Boston, Newport, etc.).

www.hermione.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer