Recherche Voyage

Chopard achète l'Hôtel Vendôme

Le bâtiment, édifié en 1723 par Pierre Perrin,... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Le bâtiment, édifié en 1723 par Pierre Perrin, est situé place Vendôme, au centre du quartier parisien de la haute joaillerie.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
PARIS

L'horloger-bijoutier suisse Chopard a annoncé jeudi l'acquisition pour un montant non dévoilé de la société UHP (Union Hôtelière Parisienne) qui possède l'Hôtel Vendôme à Paris, se diversifiant ainsi dans le domaine de l'hôtellerie de luxe.

«Cette transaction s'inscrit à la fois dans une volonté de pérenniser son réseau de boutiques en propre et concrétise également un projet de diversification dans le domaine du luxe», indique l'entreprise familiale genevoise dans un communiqué.

Ce bâtiment, édifié en 1723 par Pierre Perrin, est situé place Vendôme, au centre du quartier parisien de la haute joaillerie. Il abrite un hôtel 5 étoiles de 29 chambres, dont 10 suites, et un restaurant situé au premier étage.

Chopard, qui possède une boutique à sa marque au rez-de-chaussée, souligne que «les possibilités de synergie entre ces deux mondes du luxe sont multiples». Il prévoit également «des investissements futurs».

Le groupe, présent dans l'horlogerie, la joaillerie, mais aussi les parfums, compte six autres boutiques en France, un marché qu'il qualifie «d'important».

D'autres groupes de luxe, tels que le géant français LVMH avec Cheval Blanc, se sont lancés dans l'hôtellerie haut de gamme ces dernières années.

Fondée en 1860, Chopard est une des dernières maisons encore entre les mains de ses actionnaires familiaux parmi les marques de prestige en Suisse.

La société, qui n'est pas cotée en Bourse, reste discrète sur son chiffre d'affaires, mais selon les estimations de Rene Weber, analyste chez Vontobel, ses ventes avoisinaient 870 millions de francs suisses (706 millions d'euros) en 2013, se répartissant entre environ 65% dans l'horlogerie et 35% dans la joaillerie.

«De nombreux fabricants de produits de luxe sont en train d'acheter des biens immobiliers où ils se trouvent, afin de sécuriser leurs emplacements commerciaux», a expliqué l'analyste dans un courriel à l'AFP.

«Richemont avait fait une démarche similaire à New York, où ils ont acheté un hôtel sur la Vème avenue», a-t-il pris en exemple.

Le groupe, propriétaire notamment des marques Cartier et Vacheron Constatin, avait racheté l'hôtel St Regis sur cette prestigieuse avenue new-yorkaise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer