Recherche Voyage

Au pays des amateurs d'huîtres

  • Saint-Martin-de-Ré, le plus charmant village de l'île. (Photo fournie par La Belle-Isloise)

    Plein écran

    Saint-Martin-de-Ré, le plus charmant village de l'île.

    Photo fournie par La Belle-Isloise

  • 1 / 4
  • Des artistes ont repris des cabanes d'ostréiculteurs. (Photo Jérôme Lavallée, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Des artistes ont repris des cabanes d'ostréiculteurs.

    Photo Jérôme Lavallée, collaboration spéciale

  • 2 / 4
  • Le petit village de la Tremblade: un arrêt obligé pour les vrais amateurs d'huîtres. (Photo Jérôme Lavallée, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Le petit village de la Tremblade: un arrêt obligé pour les vrais amateurs d'huîtres.

    Photo Jérôme Lavallée, collaboration spéciale

  • 3 / 4
  • Le Tout du Cru, à Saint-Martin-de-Ré. (Photo Jérôme Lavallée, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Le Tout du Cru, à Saint-Martin-de-Ré.

    Photo Jérôme Lavallée, collaboration spéciale

  • 4 / 4

(Royan) C'est rarement la première région que l'on visite en France, notamment parce que la température y est bien incertaine. On lui préfère la Provence ou la Côte d'Azur. Une petite partie de la côte Atlantique, au sud de la Bretagne, est pourtant riche en découvertes. À commencer par ses fabuleuses huîtres.

Officiellement, on se trouve dans la région de Poitou-Charentes. Mais lorsqu'on y est, avec l'air salin qui souffle en plein visage, on se sent simplement sur le bord de la mer. Avec ses dunes et ses surfeurs pendant la courte saison chaude, ses villas du début du XXe siècle et ses petits villages romantiques, en tout temps.

Moins visité par les touristes, ce petit bout de France, entre La Rochelle et Royan, a une parenté indéniable avec la Bretagne, mais aussi avec d'autres bords de mer, comme Nantucket ou même les Îles-de-la-Madeleine.

Les esprits chagrins diront qu'il pleut tout le temps. Or, même avec un petit crachin dans l'air, la balade y est toujours agréable. Il y a des phares, des crêpes, des gens qui portent des pulls Saint James et promènent leurs chiens. Et c'est le paradis des amateurs d'huîtres.

Le bassin de Marennes-Oléron, qui s'y trouve, est la plus importante région ostréicole de France. Près de la moitié des huîtres françaises viennent de la région, et les huîtres Marennes-Oléron bénéficient d'une indication géographique protégée. Curieusement, les amateurs d'huîtres mettent souvent le cap juste un peu plus au sud, vers le bassin d'Arcachon et Cap-Ferret, des endroits plus chics.

C'est aussi pour cette raison que l'on peut plutôt choisir de se rapprocher de La Rochelle: on n'y perçoit pas ce côté snobinard.

Directement du producteur

Des huîtres, ici, il y en a. Dans les grands restos à nappes blanches comme dans les cabanes sur le bord du chemin d'une bourgade productrice.

C'est le cas à La Tremblade, petit village situé à proximité du pont de l'île d'Oléron. Il faut absolument y faire un arrêt, le ventre vide. Sur le bord de la route, les jolies cabanes colorées d'ostréiculteurs se suivent, et il y a quelques endroits pour déguster les huîtres du jour. Ou en acheter pour les rapporter à la maison. Fabuleux et peu fréquenté.

Où dormir?

La Rochelle peut être un bon port d'attache pour un séjour dans la région. La vieille ville est magnifique, on y trouve une foule de bonnes tables et un choix d'établissements dans toutes les catégories, de l'auberge de jeunesse aux grands hôtels.

L'hôtel parisien Le Citizen a ouvert l'année dernière une succursale au bord de la mer, le Côté Océan, à Angoulins, près de La Rochelle. Même philosophie que sur le bord du canal Saint-Martin, à Paris: le design type IKEA (simple et épuré) au service du confort. Ambiance camp de vacances. À partir de 120 euros la nuitée.

www.cote-ocean.com

On trouve de nombreux gîtes dans de charmants villages, comme Saint-Palais-sur-Mer, qui rappellera peut-être Ogunquit aux habitués de la côte est américaine.

Deux îles à visiter

L'île de Ré

Située face à La Rochelle, l'île de Ré est un endroit de villégiature chouchou des Français, qui y ont une maison de vacances ou en louent une. Une option aussi fort intéressante pour les touristes, car c'est le genre d'endroit que l'on n'a pas envie de quitter après une seule journée.

Il fait si bon se balader dans les rues de Saint-Martin-de-Ré, remplies de boutiques de vêtements de mer et autres gourmandises au caramel salé.

Un coup de coeur: Le Tout du cru, découvert par hasard, un peu à l'écart des autres restos touristiques. Comme son nom l'indique, la carte de ce tout petit resto est composée de produits locaux. Et quels produits: des charcuteries, un yogourt servi avec du miel dont vous vous souviendrez toute votre vie et des huîtres de l'île de Ré. Peut-être les meilleures du monde.

www.tout-du-cru.fr

L'île d'Oléron

Un peu plus au sud, Oléron vaut aussi une visite. C'est la deuxième île des côtes de la France en ce qui a trait à la superficie, après la Corse. Les sportifs trouveront le moyen d'y faire du kite-surf, du surf, de la voile... Les contemplatifs les observeront de la plage.

À voir: Fort Boyard, le vrai! De la terre ferme, on le voit bien, mais les plus curieux feront une petite croisière pour le voir de près, à partir de Boyardville.

Au village de Château d'Oléron, plusieurs petites cabanes d'ostréiculteurs ont été reprises par des artisans. L'île compte quelques plages de sable blanc, des bistros, un vignoble et de nombreuses options hébergement, dont un Novotel, directement sur la plage, qui offre un bon rapport qualité-prix.

www.accorhotels.com




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer