Recherche Voyage

Espagne: la célèbre grotte d'Altamira va rouvrir pour quelques visites

La grotte d'Altamira et a été découverte en... (Photo PEDRO A. SAURA, AP)

Agrandir

La grotte d'Altamira et a été découverte en 1868, contient l'un des ensembles picturaux majeurs de la préhistoire, qui s'étend sur plus de 270 mètres de long. La partie la plus célèbre est la grande salle aux bisons, peinte il y a au moins 14 000 ans. Un exemple ci-dessus.

Photo PEDRO A. SAURA, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

La grotte d'Altamira, dans le nord de l'Espagne, qui renferme des peintures rupestres parmi les plus précieuses d'Europe, dont les célèbres bisons, va prochainement accueillir quelques visites expérimentales, qui permettront d'évaluer l'impact d'une présence humaine.

La grotte située à Santillana del Mar, en Cantabrie, avait été fermée au public en 2002, après la découverte de micro-organismes qui détérioraient ses peintures préhistoriques polychromes.

Samedi, la fondation qui gère le site a décidé de sa réouverture à titre expérimental, limitée à des groupes de cinq personnes, tirées au sort, et pour une durée de 37 minutes, jusqu'au mois d'août. Un bilan de l'impact de cette présence humaine sera alors réalisé.

«L'objectif est d'analyser l'impact de la présence humaine sur la conservation de la grotte à partir d'un modèle de visite à caractère expérimental», a expliqué lors d'une conférence de presse le secrétaire d'État à la Culture, José Maria Lassalle.

«La finalité est de déterminer s'il est possible d'envisager un accès continu ou non à la grotte», a-t-il ajouté.

La grotte d'Altamira, qui fut habitée il y a entre 13 000 et 35 000 ans, et a été découverte en 1868, contient l'un des ensembles picturaux majeurs de la préhistoire, qui s'étend sur plus de 270 mètres de long. La partie la plus célèbre est la grande salle aux bisons, peinte il y a au moins 14 000 ans: on peut y admirer des bisons rouges et jaunes, mais aussi des chevaux, des cerfs, des humains à tête d'animal et des signes mystérieux.

Depuis sa fermeture en septembre 2002, les visiteurs ont dû se contenter d'une réplique exacte de la grotte, reconstituée à proximité.

Avant cette fermeture, sur recommandation du Conseil supérieur des recherches scientifiques (CSIC), le site avait été une première fois interdit au public en 1977, avant de rouvrir en 1982 avec un régime de visites limitées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer