Recherche Voyage

La Belgique ouvre la Route Napoléon 200 ans après Waterloo

S'appuyant sur le succès du «tourisme de mémoire»,... (Photo: Rémi Lemée, Archives La Presse)

Agrandir

S'appuyant sur le succès du «tourisme de mémoire», la Belgique entend célébrer avec faste en 2015 le bicentenaire de la bataille de Waterloo (représentée ci-dessus).

Photo: Rémi Lemée, Archives La Presse

Agence France-Presse
BRUXELLES

Les touristes peuvent désormais suivre les dernières traces de l'épopée de Napoléon le long de la «Route Napoléon en Wallonie», inaugurée lundi un an avant les célébrations du bicentenaire de la bataille de Waterloo en 2015.

Ce circuit touristique s'étend sur les 94 kilomètres parcourus en Belgique par Napoléon au cours de «la campagne des 100 jours» qui se termina par la défaite du 18 juin 1815 à Waterloo, à une vingtaine de kilomètres au sud de Bruxelles.

Ce parcours, balisé par 200 panneaux, permettra, à partir du printemps, de visiter les sites où Napoléon s'est arrêté ou a dormi, ainsi qu'une série de lieux historiques à partir de Hestrud, sur l'actuelle frontière franco-belge. Un site internet (www.laroutenapoleonenwallonie.be), un guide touristique Michelin et une plateforme pour GPS, téléphones intelligents et tablettes seront disponibles, a précisé le ministre wallon responsable du Tourisme, Paul Furlan.

S'appuyant sur le succès du «tourisme de mémoire», la Belgique entend célébrer avec faste en 2015 le bicentenaire de la bataille de Waterloo. Elle a pour cela lancé la réhabilitation du célèbre site de la «Butte», l'une des principales attractions du royaume, où devrait être organisée une reconstitution des combats avec des milliers de figurants venus de toute l'Europe.

L'initiative wallonne s'inspire de la Route Napoléon, l'itinéraire historique qui retrace le parcours effectué par Napoléon lorsqu'il décida de tenter un retour politique en France après avoir été exilé à l'Ile d'Elbe en 1814. Il débarqua le 1er mars 1815 à Golfe Juan, sur la Côte d'Azur, accompagné d'une poignée de fidèles, pour remonter par Grenoble jusqu'à Paris, atteint le 20 mars.

Napoléon abdiqua quatre jours après la défaite à Waterloo face aux armées commandées par le duc de Wellington et le maréchal prussien Blücher.




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer