Recherche Voyage

Rhode Island: le plus petit État

Newport... (Photo fournie par Discovery Newport)

Agrandir

Newport

Photo fournie par Discovery Newport

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Rhode Island fait un retour remarqué parmi les destinations les plus populaires des États-Unis, porté par des chefs et hôteliers audacieux qui attirent et comblent les touristes les plus exigeants.

L'Université Brown... (Photo fournie par Mike Cohea) - image 2.0

Agrandir

L'Université Brown

Photo fournie par Mike Cohea

Rhode Island State House... (Photo Stéphanie Bérubé, La Presse) - image 2.1

Agrandir

Rhode Island State House

Photo Stéphanie Bérubé, La Presse

Providence, la capitale

Depuis quelques années, Providence s'est taillé une place dans le carnet de voyage des touristes branchés. Pourquoi?

PROVIDENCE - La ville compte quelques cafés où l'on prend le café très au sérieux, des chefs qui cuisinent avec des ingrédients locaux et de nouveaux hôtels installés dans des bâtiments industriels brillamment recyclés. Tout cela vient s'ajouter au charme que Providence a depuis toujours, qui lui vient de son incroyable histoire, la ville ayant été fondée en 1636.

De nombreux édifices vieux de plus de 200 ou 300 ans ont été magnifiquement conservés; même les promeneurs peu sensibles au patrimoine et à l'architecture l'apprécieront. Une balade à Providence a quelque chose de solennel. Lorsqu'on s'y trouve en touriste, on ne se rend jamais du point A au point B sans s'arrêter à tous les coins de rue pour observer ceci ou cela. Providence doit être savourée. Même si on n'y consacre qu'une journée, en route vers la mer, il faut y mettre le temps.

* Si vous souhaitez profiter de votre séjour à Providence pour visiter quelques maisons historiques, jetez un coup d'oeil sur le site de la Providence Preservation Society qui organise parfois des activités spéciales.

LE CAMPUS

L'Université Brown se trouve un peu à l'extérieur du centre-ville, mais elle est le coeur de Providence. C'est très certainement la présence de Brown, comme on l'appelle familièrement, qui explique le côté si dynamique de Providence.

Le coeur, car ce campus est l'un des plus beaux des États-Unis, mais aussi parce que ses étudiants font vivre la ville. Surtout l'automne, quand Providence est sur le mode de la rentrée. C'est un bon moment pour y faire une visite - bien que le printemps et ses arbres en fleurs ne soient pas mal non plus! L'été, le rythme y est différent, plus calme, mais non moins agréable.

Il faut se réserver une bonne demi-journée pour se balader dans les rues du campus. D'abord, simplement pour s'imprégner de cette ambiance unique aux beaux campus américains. On pense à Harvard et Boston lorsqu'on marche dans les petites rues bordées de maisons de bois et de briques rouges. Jusqu'à l'année dernière, on pouvait y croiser Emma Watson, mais la vedette de Harry Potter a quitté Providence au printemps 2014, son diplôme en littérature en main. Zut.

Pour vraiment capter l'esprit des lieux, il ne faut pas hésiter à entrer dans l'un des pavillons ou des édifices de l'université. Et si vous ne deviez n'en visiter qu'un seul, ce doit absolument être l'Anatheum. Ce petit édifice de style grec revival, bâti en 1838, a des airs un peu austères. Il ne faut surtout pas se laisser intimider. C'est, en fait, une spectaculaire bibliothèque. On peut y faire une pause dans la salle de lecture du sous-sol ou dans la bibliothèque des enfants, si vous voyagez en famille.

Il n'y a pas que Brown qui donne des airs de jeunesse à la ville: Providence compte d'autres établissements d'enseignement, dont la Rhode Island School of Design, à qui l'on doit aussi le RISD Museum, le musée le plus réputé du Rhode Island.

LE QUARTIER ITALIEN

Ne quittez pas la ville sans avoir fait un arrêt à Federal Hill, le joli petit quartier italien de Providence. C'est un endroit super authentique : pas de nouvelle cuisine italienne dans le coin. Dans son petit carré public, devant la fontaine centrale, on se sent un peu comme dans une ville ouvrière italienne. Sans fla-fla. Le sol de la Plaza de Pasquale est en brique et les quelques édifices qui bordent cette petite place sont colorés, ou l'ont déjà été. Il y a là une petite terrasse, un hôtel que ne fréquentent pas les hipsters et une boucherie que jouxte un poulailler où vous pouvez choisir la poule (vivante!) que vous servirez pour le souper (si vous êtes capable de tolérer l'odeur). Si vous entrez par curiosité, vous serez très bien accueilli, mais vous risquez de perdre votre envie de manger de la volaille pour le reste du voyage. Voire pour toujours.

OÙ MANGER?

Il ne manque pas de bonnes tables et de bons chefs qui servent de la cuisine régionale à Providence, mais il a été totalement impossible de résister au charme de DenDen. Ce petit resto de cuisine japonaise et coréenne se trouve en plein campus Brown. On commande au comptoir et on s'installe à l'une des tables de ce bel endroit, un autre édifice patrimonial récupéré. Le menu comporte les classiques bibimbap, gyozas, agedashi tofu (ce formidable tofu en bouillon) et de savoureuses aubergines grillées au miso. Tout y est excellent. Comme on y offre de la bière, un petit choix de vins au verre et du saké, il ne faut pas hésiter à y aller le soir.

http://www.dendencafe.com/

OÙ DORMIR?

The Dean s'est installé dans un vieil hôtel de 1917. Les chambres sont petites, à moins que vous n'ayez la surprise d'avoir été surclassé dans une suite (qui a la dimension d'une grande chambre...). On aime bien aussi l'ajout de toiles dans l'hôtel et dans les chambres. Ont-elles été créées pour le Dean ou trouvées dans des ventes-débarras? Difficile à dire. L'hôtel est bien situé et le service, excellent. Il y avait une petite note d'accueil écrite en français dans la chambre, à l'arrivée. L'endroit peut être bruyant, car situé au coeur de la ville: plusieurs chambres ont d'ailleurs vue sur un stationnement. Il y a un restaurant allemand et un petit comptoir de café au rez-de-chaussée. Un plus: le Dean offre des chambres avec lits superposés, assez génial pour les voyages entre amis ou en famille. Prix: autour de 200$ pour une chambre avec un très grand lit, mais il y a aussi de très petites chambres à partir de 120$.

https://thedeanhotel.com/

Watch Hill... (Photo fournie par le South County Tourism Council) - image 3.0

Agrandir

Watch Hill

Photo fournie par le South County Tourism Council

Le Rhode Island fait un... (Photo fournie par le South County Tourism Council) - image 3.1

Agrandir

Photo fournie par le South County Tourism Council

La côte

On oublie parfois que le Rhode Island est l'«Ocean State»: il faut impérativement prévoir un saut à la mer lorsqu'on le visite.

WATCH HILL

Petite ville balnéaire au charme et au chic fous, directement collée sur le Connecticut. En fait, vous pouvez facilement vous perdre et vous rendre dans l'État voisin à votre insu... De nouveau sur le bon chemin, arrêt obligatoire au spectaculaire Ocean House, un immense hôtel de bois fréquenté par les riches vacanciers. On se croirait dans un film. À défaut de payer une fortune pour y loger, faites une pause lunch (voiturier obligatoire!) sur la terrasse ou dans le restaurant, dont la vue donne sur les dunes et la mer. Seasons, comme son nom l'indique, sert de la gastronomie saisonnière faite avec des produits locaux, surtout de la mer. Au menu: une décadente et extrariche chaudrée de palourdes et le classique lobster roll. Snob, typique et charmant. Si vous êtes très, très chanceux, vous y croiserez la plus célèbre des résidantes du village, Taylor Swift, qui a acheté une maison de vacances à Watch Hill il y a deux ans pour un peu plus de 20 millions de dollars.

LA PLAGE

Certainement l'une des côtes les plus secrètes de la Nouvelle-Angleterre. Le Rhode Island compte plus de 600 km côtiers, au total. La plage de Blue Shutters Town, à Charlestown, est très populaire auprès des familles.

LE SURF

Les plages qui se trouvent près de Narragansett sont très populaires auprès des surfeurs.

LES PARCS

Il y a quelques parcs nationaux et réserves naturelles sur la côte sud du Rhode Island où il est possible de faire de la randonnée, du vélo et du camping. Pratique pour des vacances à la mer.

LE FESTIVAL

Si vous êtes dans le coin au début du mois d'août, et que vous êtes amateur de fruits de mer, la ville de Charlestown tient son festival annuel. Très couru des locaux, méconnu des touristes. Beaucoup de homard y sera cuisiné, ainsi qu'une foule d'autres crustacés savoureux. Du 7 au 9 août.

L'ÎLE

Si vous séjournez dans le secteur sud du Rhode Island, faites une saucette sur Block Island. Un traversier s'y rend tous les jours de Port Judith, avec ou sans auto. C'est un bel endroit pour une journée de vélo, mais vous pouvez y passer la nuit, car il y a plusieurs auberges et hôtels typiques, pas boutiques du tout, qui vous rappelleront que vous séjournez en Nouvelle-Angleterre.

LE TRAVERSIER

Il est possible de se rendre à Martha's Vineyard, au Massachusetts, directement à partir de Quonset Point. La traversée dure 95 minutes. Une bonne idée pour ceux qui aiment bien Martha's Vineyard, mais qui veulent ajouter de la nouveauté dans leur voyage annuel.

Le Rhode Island fait un retour remarqué... (Photo fournie par Discovery Newport) - image 4.0

Agrandir

Photo fournie par Discovery Newport

Le Rhode Island fait un retour remarqué... (Photo fournie par l'hôtel Atwater) - image 4.1

Agrandir

Photo fournie par l'hôtel Atwater

Newport, la ville touristique

Les trottoirs de briques très inégaux, les réverbères au gaz qui brillent la nuit tombée, les magnifiques maisons de bois: Newport est enchanteur.

NEWPORT - C'est de loin la destination touristique la plus populaire du Rhode Island, avec des attraits indéniables qui la rendent différente d'autres villes populaires de la Nouvelle-Angleterre, mais également avec des points communs. Très communs, même: la rue Thames ressemble malheureusement à ces rues principales des bords de mer touristiques où se succèdent vendeurs de fudge, de t-shirts et de jerkies d'alligator.

Le mieux est de la voir une fois et de passer le reste de son temps ailleurs. Par exemple, dans les petites rues où se succèdent les maisons datant des XVIIe et XVIIIe siècles, comme ailleurs les bungalows. Les Européens sont débarqués à Newport au début des années 1600. C'est spectaculaire et surprenant de voir autant de bâtiments historiques, certains petits et modestes, d'autres cossus, tous bien entretenus par leurs propriétaires. Le mieux est de faire de longues marches, café à la main, d'entrer dans les églises de bois et les cimetières historiques qui sont cachés au tournant de rues et ruelles résidentielles. Faites aussi un arrêt au casse-croûte du coin pour le lunch et visitez les commerces indépendants de la ville, comme Farmaesthetics, une charmante petite boîte qui fait à Newport des produits de soins avec des plantes biologiques.

À la pointe ouest de Newport se trouve Castel Hill, qui fait face à la baie de Narragansett. L'hôtel est aménagé dans une maison au toit de bardeaux de bois construite en 1874 par un biologiste amoureux de la mer. Les soirs d'été, et même de printemps et d'automne, lorsqu'il fait beau, on sert l'apéro sur la pelouse, où l'on a installé des chaises Adirondack. On ne fait pas plus Rhode Island que ça. L'hôtel a un spa où l'on utilise les produits naturels de Farmaesthetics!

LES MANOIRS

Le Rhode Island est un État cossu. Dans la région de Newport, il est possible de visiter de grandes propriétés historiques, les manoirs de Newport. Trois mansions se distinguent en taille et en prestige: The Breakers, The Elms et la Marble House. Il faut le voir pour croire que des «maisons d'été» aient pu être si grandioses. Certaines résidences sont plus modestes, et très belles, mais pour un premier voyage, les «Big Three» sont difficiles à contourner, d'autant que leurs histoires sont fascinantes. Toutes les informations se retrouvent sur le site de la Preservation Society of Newport County.

http://www.newportmansions.org/

OÙ DORMIR?

Entre le petit hôtel et le B & B, le Attwater est un adorable établissement du groupe Lark, reconnu pour son design très bonbon, mélange de couleurs vives et pastel qui donnent un décor de vacances à la mer. Mais pas trop. Son emplacement est idéal, à quelques coins de la rue Thames et ses touristes, mais assez loin pour être tranquilles une fois rentrés à l'hôtel. Les chambres sont très confortables, d'une belle grandeur. Le décor est fort agréable, mais... l'insonorisation est faible. Il y a de fortes chances que vous entendiez vos voisins de chambre. Le service est très variable, selon qui est à l'accueil. Le déjeuner est compris et l'originalité des plats surprenante: pain aux bananes en trous de beignes, oeufs cuits durs dans de petites tortillas, salade de pastèque et feta, gruau de chia, scones... Une petite salle a été aménagée en café, au rez-de-chaussée. Sans la musique techno-lounge et avec du service, ç'aurait été vraiment parfait!

OÙ MANGER?

C'est souvent le dilemme dans une ville si touristique et on se méfie, avec raison, des adresses qui se trouvent dans la rue principale. Dans ce cas, Stoneacre Pantry est un choix sûr, si vous aimez la bonne bouffe et détestez les endroits bling-bling. L'endroit peut même facilement passer inaperçu, discret qu'il est, au coin d'une rue. Le Stoneacre Pantry sert une cuisine de saison, goûteuse et sans prétention, mais avec de la personnalité. Beaucoup de légumes et de grains au menu, une belle clientèle d'habitués.

Pour un repas sur le pouce dans un endroit beaucoup moins calme, le Wharf Pub sert la cuisine de pub classique, mais les plats sont excellents. Nous avons eu un coup de coeur pour les mini-burgers de porc et de boeuf, très différents des petits hors-d'oeuvre plutôt quelconques qu'on sert ailleurs. De toute évidence, il y a une cuisine dans ce pub: le flanc de porc, qui comportait au moins 50% de gras, avait été braisé longtemps et dans un assaisonnement parfait, aux notes franches de cinq épices. Bien loin du porc effiloché trop sucré servi partout.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La barrière du taux de change

    Perspectives

    La barrière du taux de change

    La faiblesse du dollar canadien a refoulé bon nombre de vacanciers estriens avant la frontière. Le nombre de voyageurs canadiens rentrant d'un séjour... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer