Recherche Voyage

Montréal-New York...à vélo

  • Les cyclistes sont de plus en plus nombreux à se glisser entre les voitures à Manhattan. (Photo Stan Honda, AFP)

    Plein écran

    Les cyclistes sont de plus en plus nombreux à se glisser entre les voitures à Manhattan.

    Photo Stan Honda, AFP

  • 1 / 5
  • Les chutes d'Ausable Chasm, au sud de Plattsburgh. (Photo Guillaume Lefrançois, La Presse)

    Plein écran

    Les chutes d'Ausable Chasm, au sud de Plattsburgh.

    Photo Guillaume Lefrançois, La Presse

  • 2 / 5
  • Après une journée en montagnes, le repos nous attends à Lake George. (Photo Guillaume Lefrançois, La Presse)

    Plein écran

    Après une journée en montagnes, le repos nous attends à Lake George.

    Photo Guillaume Lefrançois, La Presse

  • 3 / 5
  • Le Bear Mountain Bridge, qui enjambe la rivière Hudson. (Photo Guillaume Lefrançois, La Presse)

    Plein écran

    Le Bear Mountain Bridge, qui enjambe la rivière Hudson.

    Photo Guillaume Lefrançois, La Presse

  • 4 / 5
  • L'une des avenues commerciales de Saugerties. (Photo Guillaume Lefrançois, La Presse)

    Plein écran

    L'une des avenues commerciales de Saugerties.

    Photo Guillaume Lefrançois, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pédaler jusqu'à New York, pourquoi pas! Mais quelle route emprunter? Notre journaliste en a testées deux, l'une à l'aller, puis l'autre au retour. Voici le compte-rendu de son périple.

Aller: À travers les Adirondacks

Un défi de taille à l'aller: la traversée des Adirondacks. Heureusement, le calvaire dure une seule journée. On alterne ensuite entre des zones rurales et des villes de banlieue un peu plus passantes.

Jour 1 (139 km): Montréal-Peru

Départ à 8h, question de rouler avant les grandes chaleurs. On quitte Montréal par les écluses du pont Victoria. Après quelques virages dans Brossard et un bref passage sur le boulevard Taschereau, on arrive à la route 104 avant d'atteindre la 217, le chemin le plus direct vers la douane, mais dépourvu d'accotement. La faible circulation facilite l'exercice. Bifurcation vers la 221 pour la douane, où l'on passe d'un univers à l'autre en matière de qualité d'asphalte. Arrêt obligé à la plage municipale de Plattsburgh pour se rafraîchir.

Jour 2 (155 km): Peru-Lake George

Le contexte: Google Maps propose la route 9, avec un dénivelé raisonnable. La route 22, cependant, longe le lac Champlain et le lac George, passe par de jolis villages comme Bolton Landing, mais au prix de reliefs nettement plus accentués. Des ascensions, une chaleur suffocante et un bon vent de face rendent la route hostile. Après 110 km, le coup fatidique: une ascension aussi abrupte qu'interminable, qui fait passer la voie Camilien-Houde pour une banale butte. La seule solution: faire du pouce. Miracle, la première voiture s'arrête! Vingt kilomètres plus loin, on remercie 1000 fois la gentille famille de Philadelphie et on termine le parcours, revigoré. La prochaine fois, on écoutera Google.

Jour 3 (175 km): Lake George-Saugerties

Le chiffre 175 peut faire peur, mais le simple fait de rouler sur du plat remonte drôlement le moral. Une journée sans histoire, plutôt agréable en fait, jusqu'à la traversée d'Albany, laborieuse parce que les voies cyclables y sont mal indiquées. On s'apprête à traverser le hideux port de la ville et ses routes défoncées lorsqu'un aimable policier suggère un chemin par les routes 32 et 144, pour un itinéraire plus paisible. Conseil judicieux de sa part.

Jour 4 (134 km): Saugerties-Nyack

La route 9W offre certes le tracé le plus direct vers le sud à partir de Saugerties, mais pour le côté agréable, on repassera. Les camions sont nombreux, et l'asphalte n'est pas toujours douillet. Mais on finit par arriver à Newburgh, où un passage piétonnier sur le pont de l'autoroute 84 permet de traverser le fleuve Hudson pour dîner dans la très jolie ville de Beacon... et d'éviter les ascensions vertigineuses près de la base militaire de West Point. C'est nettement plus paisible de l'autre côté, sur la route 9D, avant de franchir de nouveau le fleuve sur le Bear Mountain Bridge. Quelle vue! On oublie vite la circulation parfois lourde en sachant que Manhattan approche.

Jour 5 (50 km): Nyack-New York

Une petite journée, question de profiter pleinement de l'arrivée à New York. La jolie rue Piermont mène à la 9W, redevenue invitante. Tout droit jusqu'au pont George-Washington, où les indications pour traverser sur deux roues sont limpides. C'est tout aussi bien indiqué à Manhattan - impossible de manquer les corridors cyclables. L'un d'eux mène à Times Square. Pas exactement le peloton du Tour de France qui arrive sur les Champs-Élysées mais, dans votre tête, ce sera tout comme.

>>> À lire: le retour par le Vermont

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Montréal-New York...à vélo: la suite

    États-Unis

    Montréal-New York...à vélo: la suite

    Pédaler jusqu'à New York, pourquoi pas! Mais quelle route emprunter? Notre journaliste en a testées deux, l'une à l'aller, puis l'autre au retour.... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer