Recherche Voyage

Randonnées à couper le souffle dans l'Ouest américain

Bryce Canyon... (Photo: Michel Laliberté, collaboration spéciale)

Agrandir

Bryce Canyon

Photo: Michel Laliberté, collaboration spéciale

Partager

Marie-France-Lou Lemay
La Presse

(Ouest américain) Que vous soyez amateur de plein air ou simplement assoiffé de paysages éblouissants, un séjour dans les parcs nationaux de l'Ouest américain vous comblera. Outre le très populaire Grand Canyon, dans le nord de l'Arizona, une visite s'impose à Zion Canyon et Bryce Canyon, dans le sud de l'Utah. Et pour apprécier pleinement ces merveilles naturelles, mieux vaut s'aventurer dans leurs sentiers.

Zion Canyon

L'arrivée en automobile au parc national de Zion Canyon par la route 9 est impressionnante: le chemin de couleur rougeâtre se fond à travers les parois rocheuses aux mêmes teintes. Plusieurs feuillus et conifères apportent une touche de verdure au paysage.

Avant la première nuit en camping dans la vallée, les jambes ont la bougeotte. Juste assez pour faire une petite randonnée qui comprend la Middle Emerald Pools Trail puis la Upper Emerald Pool Trail, où l'on croise quelques chevreuils. Cette randonnée de près de 5 km, le long de la Virgin River, est plutôt facile. Elle plaira aux visiteurs qui n'ont que quelques heures à consacrer à la visite du parc.

Le lendemain matin, après avoir pris la navette qui se rend aux différents sentiers - les automobiles sont interdites dans le parc du 1er avril au 30 octobre afin de réduire la pollution -, le périple vers Observation Point débute. Cette randonnée de près de 13 km aller-retour, avec un dénivelé de 655 m, est plus difficile, mais demeure accessible si vous prenez votre temps.

Après une montée constante de 3 km, le sentier se rétrécit et sillonne de hautes parois rocheuses. Le chemin débouche ensuite sur le Mount Baldy pour l'ascension finale. Le secteur prend des couleurs inattendues quand les cactus sont en fleurs. Sur le chemin, les petits lézards s'activent. Au sommet, à 1983 m, le paysage est saisissant. La blancheur des roches contraste avec le bleu du ciel.

De retour dans la vallée, la navette nous conduit au point de départ de la Riverside Walk, un sentier pavé situé au nord du parc. Les randonneurs qui souhaitent se rafraîchir peuvent alors le faire à cet endroit. On y trouve aussi le point de départ d'une autre excursion très populaire, The Narrows, où les plus hardis peuvent s'aventurer à pied dans le lit de la rivière. L'eau, plutôt froide, monte parfois jusqu'au cou. Il faut donc un équipement adéquat, en plus d'un permis et d'une bonne préparation.

Bryce Canyon

Bryce Canyon, situé à 140 km au nord-est de Zion Canyon, est connu pour son paysage lunaire, caractérisé par les «hoodoos», ces formations géologiques, façonnées par des milliers d'années de gel, de dégel et d'érosion, qui semblent s'élever du sol.

Le paysage qui se compose des différentes teintes de ces «cheminées de fée» est hypnotisant. Certaines de ces cheminées peuvent atteindre des dizaines de mètres et se trouvent dans un amphithéâtre naturel où l'on retrouve une douzaine de sentiers, qui plairont autant aux jeunes familles qu'aux plus aventuriers.

À Bryce Canyon, comme au Grand Canyon, les randonnées débutent en altitude pour se terminer, souvent, près du lit des rivières. À Bryce, les points de départ se situent entre 2400 et 2700 mètres d'altitude.

La plupart des sentiers forment des boucles, mais les segments peuvent être combinés afin de rendre la balade encore plus intéressante. La journée a débuté à Sunrise Point pour emprunter la Queens Garden Trail. Le trajet s'est poursuivi avec la Peekaboo Loop, puis s'est terminé avec un des sentiers de la Navajo Trail qui mène à Sunset Point. La longueur de cette randonnée, connue sous le nom de «Figure 8» à cause de sa forme, est d'environ 10 km. Il faut compter environ cinq heures pour la parcourir.

Grand Canyon

Le Grand Canyon, situé à 500 km au sud de Bryce Canyon, fait rêver. L'endroit est visité par 5 millions de personnes annuellement, mais seulement 1% d'entre elles y descendent. Dommage. Le Grand Canyon se découvre de l'intérieur afin d'en saisir toute l'immensité. Ne faites pas comme tous ceux qui se contentent d'un arrêt de quelques heures, lancez-vous à l'aventure!

Au réveil, notre terrain de camping a accueilli deux jeunes wapitis. Les bêtes se promenaient tranquillement sur le site à l'heure où les randonneurs commençaient leur journée. Notre choix s'est arrêté sur la Bright Angel Trail, l'un des sentiers les plus fréquentés de l'endroit, mais aussi un des plus spectaculaires.

Ce chemin descend en zigzags durant les premiers kilomètres avant de s'adoucir lorsque l'on approche d'Indian Garden, une véritable oasis de fraîcheur sur ce chemin aride. À cet endroit, il est possible de bifurquer vers le sentier Plateau Point. Les efforts seront pleinement récompensés avec une magnifique vue de 360 degrés en finale. À nos pieds, quelques centaines de mètres plus bas, on voit la rivière Colorado. Le Grand Canyon apparaît alors gigantesque.

Cette randonnée de 19 km aller-retour est parfaite si vous voulez consacrer une journée complète à une excursion accessible, mais tout de même exigeante; le dénivelé est de près de 1000 mètres. Elle est toutefois déconseillée l'été. Et rappelez-vous que vous devez remonter tout ce qui a été descendu.

Le lendemain, les jambes ont la forme pour une dernière randonnée: la South Kaibab Trail, située dans la partie est du canyon. Ce sentier, qui suit une crête, est moins fréquenté en raison de son point de départ, accessible seulement par navette. Ce chemin, de 10 kilomètres aller-retour, est très exposé au soleil et très escarpé. Il se termine à Skeleton Point, 700 mètres plus bas, avec une autre vue sur la rivière Colorado. On s'y sent seul au monde!

QUAND Y ALLER

Le printemps et l'automne sont les meilleures périodes. L'été, la chaleur est insupportable et l'hiver, la température est très imprévisible.

DROIT D'ENTRÉE

25$ par véhicule, pour une durée de sept jours. Un laissez-passer annuel pour les parcs nationaux coûte 80$.

QUOI APPORTER EN RANDONNÉE

Des vêtements qui respirent bien, de bonnes bottes de randonnée, un chapeau, de la crème solaire, des collations sucrées et salées, et de l'eau, de l'eau et encore de l'eau (n'oubliez pas vos bouteilles réutilisables). Si vous partez pour la journée, préparez un bon lunch.

POUR Y ALLER

Prendre l'avion jusqu'à Las Vegas ou Phoenix. Puis, louer une voiture pour se déplacer entre les différents parcs.

HÉBERGEMENT

Camper dans les trois parcs nationaux est une formidable expérience. Les emplacements sont au coeur de la nature et près de tous les services (toilettes, douches, dépanneur, etc.). Il en coûte entre 15$ et 18$ par nuit pour un emplacement. Réservations à l'avance suggérées au site : www.nps.gov.

CONSEIL

Faites de bonnes provisions avant d'aller dans les parcs. La nourriture vendue y est très chère. Les parcs fournissent des dépliants avec toutes les informations sur lessentiers. N'oubliez pas de vous les procurer!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer