Un automne à la plage à Wasaga Beach

Bondée, l'été, la plage de Wasaga se vide... (Photo Violaine Ballivy, La Presse)

Agrandir

Bondée, l'été, la plage de Wasaga se vide rapidement de ses visiteurs quand arrive l'automne, laissant aux cyclistes la voie libre.

Photo Violaine Ballivy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(WASAGA BEACH) L'Ontario n'est pas la première destination qui nous vient en tête lorsqu'on pense à passer quelque temps à la plage. Et pourtant! La province peut se targuer d'héberger la plus grande plage d'eau douce au monde, qui s'étire sur quelque 14 km sur la rive sud du lac Huron, dans la baie Georgienne.

Certes, il faut compter 700 km depuis Montréal pour s'y rendre, mais le voyage en vaut la peine. La plage est l'une des 27 du Canada détenant la certification internationale Blue Flag, attribuée aux sites offrant à la fois une excellente qualité d'eau, des installations respectueuses de l'environnement, un programme d'éducation à l'environnement et un milieu sécuritaire pour les plaisanciers.

D'ailleurs, la plage n'a pas été fermée un seul jour depuis 30 ans en raison de problèmes liés à la qualité de l'eau.

L'été, la plage est bondée, attirant les touristes de partout en Ontario, mais on prendra grand plaisir à la fréquenter au tout début de l'automne si l'on préfère la tranquillité.

Le sable est fin, parfait pour les châteaux de sable. Les aires de pique-nique, à l'ombre des arbres, sont nombreuses et bien desservies (eau potable, toilettes publiques, stationnements, modules de jeux pour les enfants).

Mieux: elle n'est pas désertée l'hiver, puisque le parc se transforme alors en longilignes pistes de ski de fond.




publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer