La grande séduction de Saint-Boniface

Des touristes écoutent les explications de guides près... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Des touristes écoutent les explications de guides près de la tombe de Louis Riel, à Saint-Boniface.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(WINNIPEG) Attirer davantage de vacanciers québécois à Winnipeg en les accueillant dans la langue de Molière. Voilà l'objectif que s'est fixé Michelle Gervais, directrice de Tourisme Riel, un organisme visant à faire la promotion touristique de Saint-Boniface.

Boulevard Provencher. Avenue de la Cathédrale. Promenade Café et Vin. La belle baguette. À Saint-Boniface, un quartier de Winnipeg, le fait français est loin d'être folklorique. Au-delà du nom des rues et des commerces, la communauté francophone y est bel et bien présente.

Peu de Québécois connaissent pourtant cette réalité, ce qui ne surprend guère Mme Gervais, puisqu'aucune campagne de promotion visant à interpeller les vacanciers québécois n'a encore été lancée. Elle aimerait y remédier.

En mars, l'organisme Joie de vivre Manitoba -  qui fait la promotion des produits touristiques francophones dans la province - comptait parmi les exposants aux salons du VR de Montréal et de Québec. On veut notamment convaincre les Québécois qui traversent le Canada à bord de leur véhicule récréatif de faire une halte d'au moins une journée à Winnipeg avant de poursuivre leur route en direction des Rocheuses. «On veut qu'ils restent», insiste Mme Gervais.

Une campagne publicitaire, élaborée en collaboration avec Travel Manitoba, mettant à l'avant-plan l'accent francophone de la province, devrait également être lancée l'an prochain, juste à temps pour le 200e anniversaire de la fondation de Saint-Boniface.

On travaille également à la réalisation d'un documentaire sur l'histoire des Franco-Manitobains. Celui-ci sera ensuite diffusé dans le centre d'accueil touristique de Saint-Boniface, qui accueille les visiteurs en français.

Le centre propose également un circuit pour mieux comprendre la société franco-manitobaine, qui comprend une visite de la maison de l'auteure Gabrielle Roy, de la tombe de Louis Riel, du Musée de Saint-Boniface et du fort Gibraltar. De mai et septembre, des visites guidées ont lieu quotidiennement.




publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer