Recherche Voyage

Cinq raisons de choisir le Nicaragua

Une des nombreuses plages du Pacifique... (Photo: Rodolphe Lasnes, collaboration spéciale)

Agrandir

Une des nombreuses plages du Pacifique

Photo: Rodolphe Lasnes, collaboration spéciale

Rodolphe Lasnes, collaboration spéciale
La Presse

Plages désertes, peuple fier et chaleureux, jungle tropicale, îles paradisiaques, villes coloniales à l'histoire mouvementée... Les raisons qui devraient vous faire choisir le Nicaragua comme prochaine destination ne manquent pas. En voici cinq.

1-Des plages désertes

Côte pacifique, caraïbe, îles paradisiaques, vous avez l'embarras du choix. Dans tous les cas, une constante: vous ne serez pas gêné par les voisins.

Les surfeurs préféreront les vagues du Pacifique. Aux alentours de San Juan del Sur, la station balnéaire à la mode, pros et débutants trouveront des déferlantes à la hauteur de leurs attentes et de leur talent. Mais la nature fait bien les choses: cette côte abrite aussi de calmes et charmantes baies propices à la baignade, tout comme des villages où les pêcheurs reviennent chaque matin du large vendre leurs prises.

Pour une ambiance radicalement différente, rendez-vous aux Corn Islands, deux îles de rêve au large de la côte caraïbe. Dans cette région, le créole-anglais remplace l'espagnol et la cuisine prend des saveurs de lait de coco, le tout sur fond de reggae. Au programme: plages de sable fin, cocotiers et plongée sous-marine.

2-Une nature luxuriante

Les îles du lac Nicaragua, plus grande réserve d'eau douce d'Amérique centrale, offrent un condensé de la richesse naturelle de ce pays.

L'île d'Ometepe est dominée par deux volcans. Sur ses routes et chemins de terre, on croise plus de chevaux et de vaches que de véhicules. Des fermes-auberges permettent de s'initier à l'agriculture biologique, et des plages, de se prélasser. À mi-chemin entre la mer et les cratères, une foisonnante jungle tropicale humide est le refuge de nombreux animaux, dont des singes et des perroquets qui se cachent parmi les orchidées.

Cette nature luxuriante est la muse des peintres de l'archipel de Solentiname. Ces 36 îlots verdoyants perdus au sud du lac Nicaragua sont plus difficiles d'accès, mais le paradis se mérite. Ici, les voitures sont inexistantes, la télévision et l'internet encore rares, c'est au chant des oiseaux que l'on se réveille. Les peintures naïves aux couleurs vives réalisées par les artistes locaux sont cotées sur le marché international et pourtant, c'est en toute simplicité que les peintres accueillent les visiteurs dans leurs ateliers.

3-Des villes coloniales

Élégante et distinguée, Granada est l'épicentre touristique du pays. Magnifiquement mise en valeur, cette ville que l'histoire n'a pas épargnée (elle fut rasée et reconstruite à quatre reprises) se visite à pied. Après avoir admiré la cathédrale et les autres majestueux édifices entourant le parc central, il faut déambuler au hasard des rues. Derrière les façades aux couleurs chaudes se cachent de magnifiques et frais patios à la mode andalouse. On profite de ces beautés d'une autre époque dans la plupart des hôtels et restaurants de la ville.

À León, l'architecture coloniale prend des couleurs fatiguées, témoignage d'un passé flamboyant qui rend la cité particulièrement authentique.

4-Dépaysement compris

Au détour d'une route, une charrette tirée par des boeufs. Sur le bord d'une rivière, un pêcheur lançant un filet épervier. Dans un village de montagne, un campesino à cheval, éperons aux talons, chapeau de feutre, machette à la ceinture. Au Nicaragua, le dépaysement se vit au quotidien.

Visiter les marchés promet aussi de belles surprises. Près des étals de fruits exotiques, de viande et de poisson, une marchande vend des iguanes. Et c'est avec plaisir qu'elle vous expliquera (en espagnol) comment préparer ce mets délicat...

5-Une destination économique

Le Nicaragua est une destination très prisée des jeunes baroudeurs. Et pour cause: il est possible de se loger pour moins de 10$ et de manger un repas complet typique (viande, riz, frijoles et plantains) pour environ 3$. Utiliser les transports publics (de vieux bus scolaires pleins à craquer) vous donnera certainement le sentiment d'optimiser votre argent: comptez 1$ par heure (et une moyenne de 40 km/h).

Mais un séjour beaucoup plus confortable est aussi envisageable. Pour 30$, vous logerez dans un hôtel de qualité avec air conditionné. Les tarifs des établissements de luxe débutent à 60$. Côté transport, des navettes touristiques proposent une option plus confortable tout en demeurant abordables.

Ajoutez à ces cinq raisons la gentillesse des nicaraguayens et leur sincère envie de faire découvrir leur pays, et vous avez une nouvelle destination à considérer sérieusement pour vos prochaines vacances dans le Sud. Les infrastructures touristiques n'y sont pas encore aussi développées qu'au Costa Rica voisin. C'est peut-être un inconvénient pour certains, mais assurément un avantage pour ceux qui cherchent à sortir des sentiers battus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer