Recherche Voyage

La Havane entre classiques et nouveautés

La casa Alta-Habana est située à deux pas de... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

La casa Alta-Habana est située à deux pas de l'incontournable Plaza Vieja, ce qui en fait un excellent point de chute pour visiter la ville.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Carnet d'adresses pour profiter d'une ville au charme souvent anachronique, mais qui sait aussi innover.

DORMIR

La Havane qui change: Casa Alta-Habana 

Il était près de 2 h du matin quand Alex nous a ouvert la porte de la casa Alta-Habana, mais même s'il venait d'être tiré du sommeil, l'hôte nous a aidés à monter nos bagages au troisième étage. Là-haut, des chambres confortables nous attendaient et, le lendemain matin, nous avons eu droit à un petit déjeuner sur une terrasse d'où l'on a une vue magnifique. L'auberge est située à deux pas de l'incontournable Plaza Vieja, ce qui en fait un excellent point de chute pour visiter la ville. Les hôtes, qui parlent l'anglais, se font un plaisir de donner des conseils sur les lieux à ne pas manquer. 35 CUC la nuit en occupation double 

casaaltahabana.com

La Havane classique: Casa Tania Miguel 

Cette casa particular est située un peu à l'écart du circuit touristique, dans le quartier Centro, ce qui pourrait dérouter ceux qui se présentent à La Havane pour une première fois. Tenue par Orlando et sa femme depuis le début des années 2000, la maison, tout comme les grandes chambres qu'elle propose aux visiteurs, a un charme cubain indéniable. Ce n'est pas le grand confort, et le couple ne parle que très peu l'anglais, mais pour 25 CUC la nuit, vous serez immédiatement plongés dans un quotidien très cubain. 

taniamiguel.com

Construit en 1930, l'hôtel Nacional offre d'agréables jardins.... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Construit en 1930, l'hôtel Nacional offre d'agréables jardins.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

BOIRE

La Havane qui change: El del Frente 

Ouvert depuis quelques années, le restaurant-bar O'Reilly 304 figure, selon plusieurs, au nombre des endroits qu'il ne faut pas manquer à La Havane. En s'y rendant, notre regard a toutefois été attiré par une terrasse installée sur le toit de l'édifice d'en face. Il s'agit du El del Frente, ouvert par les mêmes propriétaires et qui propose un menu semblable à son voisin, avec des ceviches et des tacos qu'on arrose avec l'un des multiples cocktails offerts. On y va pour profiter de l'ambiance festive et de la belle terrasse sur laquelle, le soir de notre passage, on faisait tourner le groupe montréalais Chromeo. C'est ce que La Havane a de plus branché.

303, rue O'Reilly

La Havane qui change: Azucar!

Ce lounge à la décoration éclectique aurait peut-être un intérêt moindre si ce n'était de la belle vue qu'il offre sur la Plaza Vieja. En fin de journée, c'est l'endroit tout indiqué pour observer les enfants qui rentrent de l'école en courant ou qui disputent une partie de soccer improvisée au milieu des touristes qui découvrent l'architecture havanaise. 

315, rue Mercaderes

La Havane classique: Hôtel Nacional 

Construit en 1930, l'hôtel Nacional a perdu son lustre des belles années quand il était fréquenté par Frank Sinatra et Nat King Cole. Malgré tout, ses jardins sont restés agréables, et la vue qu'ils offrent sur la baie de La Havane est superbe. Un mojito à l'ombre d'un arbre vous coûtera ici 5 CUC. 

Angle de la Rue 21 y O Vedado, La Havane

5Esquinas, une trattoria en plein coeur de La Havane.... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

5Esquinas, une trattoria en plein coeur de La Havane.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

MANGER 

La Havane qui change: 5Esquinas 

Une trattoria en plein coeur de La Havane? Il y a de quoi être sceptique. Pourtant, la pizza margherita que nous y avons mangée était bonne et sa pâte, cuite comme il se doit dans un four à bois. Le restaurant est situé dans un petit coin tranquille où convergent cinq rues, et on peut y manger sur une terrasse aménagée dans une rue piétonnière. Plats principaux entre 6 et 10 CUC. 

104, rue Habana

La Havane qui change: El Dandy

On n'ira pas tant au El Dandy pour manger que pour prendre un café dans une ambiance vraiment agréable. C'est le meilleur café que nous ayons bu pendant notre court séjour, à un prix raisonnable et servi par du personnel ultra sympathique. L'endroit est petit, mais on s'y sent rapidement à l'écart de l'agitation de La Havane. 

401, rue Brasil

La Havane classique: Chef Ivan Justo 

Voilà un endroit qui se retrouve souvent dans la liste des meilleurs restaurants de La Havane. Déjà en s'y installant, on note que le service est efficace et affable: le serveur s'attarde à décrire chaque plat au menu. La carte est longue et varie selon les disponibilités, mais les plats sont recherchés, et la présentation est sans pareil. Tout cela a un coût: prévoyez environ 50 CUC pour deux personnes.

Oeuvre d'art à ciel ouvert, la vieille ville... (PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Oeuvre d'art à ciel ouvert, la vieille ville se découvre au gré des promenades et des cafés pris sur les terrasses.

PHOTO Martin Chamberland, LA PRESSE

QUOI FAIRE À LA HAVANE?

Visiter 

Oeuvre d'art à ciel ouvert, la vieille ville se découvre au gré des promenades et des cafés pris sur les terrasses. Pour explorer le long de l'eau, on se rendra tout naturellement sur le Malecon, cette promenade longue de plusieurs kilomètres où l'on croisera pêcheurs, touristes et Havanais venus prendre un bol d'air. 

Pour voir la ville de haut, rendez-vous au sommet de la tour de la Basilique de San Francisco, sur la place du même nom. Pour 2 CUC, vous obtiendrez une vue inégalée à 40 mètres d'altitude.

Le Musée national des beaux-arts de Cuba se sépare en deux édifices distincts. Celui consacré aux arts cubains est réputé le plus intéressant, mais il était fermé la semaine dernière et «devrait» rouvrir ce mois-ci. D'ici là, celui consacré aux arts internationaux vaut le détour, ne serait-ce que pour admirer le formidable édifice qui l'abrite. Une intéressante exposition de l'artiste cubain Glexis Novoa, installé à Miami, y est d'ailleurs présentée jusqu'en janvier prochain.

Pour un autre aperçu de ce qui se fait en art contemporain, on convergera vers le centre d'art contemporain Wilfredo Lam, situé à deux pas de la cathédrale de La Havane. L'entrée est gratuite, et les employés se feront un plaisir de vous guider à travers les salles.

Se baigner

> Playas de Este 

Pour 15 CUC, un taxi vous mènera du Vieux-Havane à la Playa del Estes en une vingtaine de minutes. C'est l'occasion de faire saucette avec les Cubains, loin des sempiternels tout-inclus. Devant l'hôtel du même nom, la plage « Tropicoco » est la plus belle de toutes, assure notre chauffeur de taxi. Sur place, on offre la location de chaises et de parasols (2 CUC chacun), et des vendeurs itinérants offrent tantôt de la nourriture, tantôt un massage.

Faire des achats 

Il y a les cigares et le rhum, mais pour du design de qualité, on se rend à la boutique d'Idania del Rio, une designer qui a ouvert son petit espace dans le Vieux-Havane. On y trouve des t-shirts, mais aussi des sérigraphies audacieuses, comme celle qui montre un touriste avachi sur une chaise de plage, ou encore cette autre où un dinosaure illustre la lenteur de l'internet cubain. Lors de notre passage, la designer était à l'extérieur du pays - signe de l'intérêt qu'elle commence à susciter ailleurs dans le monde - , mais sa boutique est également le lieu où est situé son atelier. Ainsi, une visite vous permettra peut-être de discuter avec cette femme allumée.

clandestinacuba.com

COMMUNIQUER 

L'accès à l'internet reste compliqué à Cuba. En 2014, la Banque mondiale estimait que seuls 30 % des Cubains avaient accès au réseau. Pour les étrangers, le meilleur moyen de se connecter est de se rendre dans un grand hôtel et d'y acheter une carte d'accès. Dans la vieille ville, l'Hotel Ambos Mundos est un véritable repaire de touristes en manque d'internet. Pour 4,5 CUC, on obtient une heure d'accès, sous toutes réserves. Lors de notre passage, la carte vendue au photographe fonctionnait parfaitement, tandis que la nôtre ne nous permettait pas de nous connecter. «C'est parce que vous avez un iPhone», a argué le préposé à la réception. Mieux vaut s'armer de patience.

Une fois votre carte en main, vous pourrez vous connecter aux différents points d'accès sans fil dispersés dans la ville. Ils sont faciles à identifier: repérez les Cubains regroupés dans les lieux publics, appareils mobiles à la main. C'est signe qu'un réseau sans fil est à proximité.

Y ALLER

Trois transporteurs assurent des vols directs entre Montréal et La Havane. Il s'agit de Cubana, la compagnie aérienne nationale cubaine, Air China et Air Transat, cette dernière effectuant cette liaison en haute saison seulement. 

À défaut d'opter pour un vol sur La Havane, on pourra toujours trouver des billets au rabais vers Varadero, puis effectuer les deux heures d'autobus qui relient la station balnéaire à la capitale. Les autobus de la compagnie Viazul effectuent plusieurs fois par jour le trajet pour 10 CUC par personne.

DEVISES

Il existe deux monnaies à Cuba. Le peso cubain, utilisé par la population locale, et le peso cubain convertible (CUC), utilisé principalement par les touristes. Sa valeur est arrimée à celle du dollar américain.

L'idéal est de prévoir une bonne somme d'argent canadien comptant avant de partir. À l'arrivée, un bureau de change situé à l'aéroport José Martí permet de convertir le tout en CUC.

Si l'argent vient à manquer en cours de voyage, vous pourrez toujours vous rabattre sur les guichets automatiques, de plus en plus répandus à La Havane. Il est aussi possible de retirer de l'argent à l'aide d'une carte de crédit dans la plupart des grands hôtels.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • La Havane, surprenante métropole

    Cuba

    La Havane, surprenante métropole

    Quiconque met les pieds à La Havane pour la première fois ne saura résister au cliché selon lequel la capitale cubaine serait figée dans le temps.... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer