Recherche Voyage

Le Costa Rica, cette destination famille

  • Balade sur un des huit ponts suspendus à Arenal (Photo Bénédicte Millaud, La Presse)

    Plein écran

    Balade sur un des huit ponts suspendus à Arenal

    Photo Bénédicte Millaud, La Presse

  • 1 / 5
  • Une petite grenouille dans les marais de la réserve de Cano Negro (Photo Bénédicte Millaud, La Presse)

    Plein écran

    Une petite grenouille dans les marais de la réserve de Cano Negro

    Photo Bénédicte Millaud, La Presse

  • 2 / 5
  • Le volcan Arenal (Photo Bénédicte Millaud, La Presse)

    Plein écran

    Le volcan Arenal

    Photo Bénédicte Millaud, La Presse

  • 3 / 5
  • Un serpent jaune dans le parc national de Cahuita (Photo Bénédicte Millaud, La Presse)

    Plein écran

    Un serpent jaune dans le parc national de Cahuita

    Photo Bénédicte Millaud, La Presse

  • 4 / 5
  • Visite du parc de Cahuita avec un guide (Photo Bénédicte Millaud, La Presse)

    Plein écran

    Visite du parc de Cahuita avec un guide

    Photo Bénédicte Millaud, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Des singes en liberté, une flore riche, des volcans au repos, des plages pour s'initier au surf... Petit pays par sa taille, le Costa Rica a autant à offrir aux enfants qu'aux parents.

CAHUITA

Un petit air de Jamaïque, des sosies de Bob Marley... Avec sa cuisine régionale épicée, son influence musicale et les nombreux rastas qui arborent leurs vêtements aux couleurs traditionnelles que sont le rouge, le jaune et le vert, le village de Cahuita est le plus afro-américain de la côte caraïbe.

Le parc national de Cahuita

«Maman! Regarde le singe!»

Dès l'entrée du parc, on est accueilli par des singes hurleurs, des singes capucins ou des ratons laveurs. Même s'il est impossible de se perdre dans cette jungle de huit kilomètres (le parc longe la plage), louer les services d'un guide peut être utile, car il n'est pas toujours évident de repérer les animaux. Le guide connaît les cachettes des iguanes, il sait quand il faut lever la tête pour repérer les paresseux qui font la sieste au sommet des arbres et sait comment observer les chauves-souris nichées dans les troncs.

Peut-être aurez-vous la "chance" de croiser une vipère de Schlegel sur votre chemin. Un indice: c'est un serpent tout fin et jaune.

Attention à votre lunch: les ratons laveurs costaricains ont les mêmes travers que leurs cousins montréalais, ce sont des voleurs de pique-nique!

Le refuge d'animaux Jaguar (Jaguar Rescue Center)

«Maman, je peux aller nager avec les crocodiles, moi aussi?»

Étonnamment, cet endroit ne fait pas partie des circuits touristiques classiques du Costa Rica. On peut donc faire une balade en bateau sans croiser d'autres visiteurs. En revanche, on peut se retrouver nez à nez avec un grand nombre de caïmans.

Suivez le guide! Il est aussi le pilote de l'embarcation. Le moteur est très silencieux, on ne dérange pas les habitants du marais. Très vite, on croise des flamants roses, des hérons, des martins-pêcheurs... Un peu plus loin, des iguanes et des tortues. Et enfin, les caïmans, immobiles, assoupis sur la rive, mais un oeil toujours aux aguets. Incroyable mais vrai, de petits Costaricains nagent à quelques mètres seulement des gros vertébrés! Il paraît que les caïmans, de façon naturelle, sont des animaux qui craignent l'homme et s'éloignent lorsqu'on s'approche d'eux...

LA RÉGION D'ARENAL

Le volcan Arenal

«Papa! On va escalader le volcan?»

Non, mon fils, l'ascension est interdite parce qu'elle est dangereuse: le "monstre" s'est réveillé le 29 juillet 1968. Il est resté actif jusqu'en 2010. Depuis, l'Arenal est de nouveau en sommeil et très sérieusement surveillé. Un sentier de 2 km, très facile à parcourir avec les enfants, vous amène à un beau point de vue sur le volcan. Pour cela, il faut que le ciel soit dégagé, ce qui n'est pas toujours le cas. Le brouillard s'invite assez souvent dans cette région...

Les ponts suspendus

«Même pas peur!»

Les Puentes Colgantes del Arenal ont un lieu écotouristique. Huit ponts suspendus serpentent un parcours de 3 km à travers une réserve protégée. Le pont le plus long mesure 100 m et est accroché à 45 m au-dessus du sol. Les enfants vont adorer.

Sujet au vertige? Passez votre chemin.

http://www.puentescolgantes.com/fr/

Un site pour préparer votre séjour

L'auteur est Pierre, un Français qui s'est installé au Costa Rica après avoir sillonné l'Amérique centrale durant 20 ans. Pour partager sa connaissance du pays, il a créé un site, puis un réseau solidaire. On y trouve une liste de 150hôtels répartis sur l'ensemble du pays, sélectionnés pour leur accueil, leur rapport qualité/prix et surtout parce qu'ils sont plébiscités par des voyageurs. Vous pourrez aussi réserver votre voiture de location en toute confiance et en profitant de tarifs négociés auprès de propriétaires locaux. Un autre avantage: la réservation est sans contrainte, pas d'avance à verser.

http://www.toutcostarica.com/index.html

À savoir...

Air Transat offre un vol direct à partir de Montréal vers San José une fois par semaine, le mardi, durant la période hivernale (du 24 décembre 2013 au 18 mars 2014).

> Air Canada offre au départ de Montréal un vol direct par semaine vers Liberia (côté Pacifique) de la mi-décembre à la mi-avril.

> Le temps de vol est d'un peu moins de six heures. Il n'y a qu'une heure de décalage horaire.

> On peut louer une voiture très facilement à l'aéroport, et partir aussitôt pour la première destination, sans faire une visite de San José. La capitale a peu d'intérêt pour une famille.

> Ne pas se fier au nombre de kilomètres pour calculer un temps de parcours: même si le pays est petit, les temps de trajet sont parfois longs. Beaucoup de virages, beaucoup de camions, peu de doubles voies.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer