Recherche Voyage

La tenue du gaucho

Luis Gallio, gaucho de son état.... (Photo Fabienne Couturier, La Presse)

Agrandir

Luis Gallio, gaucho de son état.

Photo Fabienne Couturier, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La tenue du gaucho n'est pas que folklorique. Elle a évolué au fil des siècles et varie quelque peu d'une région à l'autre, mais elle est toujours de mise au quotidien. Petit précis de mode gauchesca.

La boina, héritière directe du béret basque, qu'on préfère souvent au sombrero parce qu'elle est malléable, légère et compacte.

Le pañuelo, foulard de coton de couleur vive, qui peut se porter sous le chapeau, à la corsaire (a la marinera), ou noué sous le menton, comme un fichu (al serenero), pour protéger la nuque et le cou des rayons du soleil.

La chemise, plissée ou froncée aux épaules et aux poignets pour plus d'aisance.

La faja, ceinture de laine, de coton ou parfois de soie aux motifs traditionnels mapuche. Longue de 2 à 5 m, on l'enroule de droite à gauche en commençant par le côté droit, où on laisse pendre une extrémité le long de la cuisse.

Le cuchillo ou le facón, outil inséparable qui peut servir tant à curer les sabots du cheval qu'à travailler le cuir, à sculpter le bois ou... à manger. Il se porte glissé dans le ceinturon, sur les reins, le manche à la hauteur du coude droit. Le verijero est quant à lui un petit poignard qui se porte sur le côté droit.

Le mate, qui désigne autant le thé amer que boivent les Argentins à toute heure du jour que le récipient qui sert à sa préparation. Le mate, hérité des Indiens, se boit traditionnellement en groupe à même un seul récipient, que l'on se passe de main à main.

La bombacha, pantalon ample serré à la cheville, héritage de l'Empire britannique, qui, après la guerre de Crimée, a écoulé en Argentine ses surplus d'uniformes de zouaves(!).

Le rebenque, cravache de cuir brut qui sert autant à diriger le bétail qu'à stimuler le cheval.

Le lazo, fait de cuir tressé, et non de corde.

L'alpargata, espadrille de coton à semelle de corde (ou, plus souvent, de gomme), autre héritage du Pays basque.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Une journée dans la vie d'un (pseudo) gaucho

    Argentine

    Une journée dans la vie d'un (pseudo) gaucho

    Louisa a fait l'acquisition d'une dizaine de jeunes veaux, qu'il faut aller chercher dans un pré voisin pour les ramener à la ferme, où on doit les... »

  • Comme des gauchos

    Argentine

    Comme des gauchos

    Parmi les images qu'on associe à l'Argentine, il y a la mythique pampa peuplée de fiers gauchos, où paissent des chevaux à demi sauvages et des... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer