Recherche Voyage

Saint-Kitts-et-Nevis: faire sa place au soleil

  • La pointe sud de l'île de Saint-Kitts laisse découvrir des paysages à couper le souffle. (Photo Marie-Eve Morasse, La Presse)

    Plein écran

    La pointe sud de l'île de Saint-Kitts laisse découvrir des paysages à couper le souffle.

    Photo Marie-Eve Morasse, La Presse

  • 1 / 5
  • La plage de Cockleshell Bay plaira à ceux qui cherchent un peu d'animation. (Photo Marie-Eve Morasse, La Presse)

    Plein écran

    La plage de Cockleshell Bay plaira à ceux qui cherchent un peu d'animation.

    Photo Marie-Eve Morasse, La Presse

  • 2 / 5
  • Un homme vend des fruits et des légumes dans la ville de Basseterre. (Photo Marie-Eve Morasse, La Presse)

    Plein écran

    Un homme vend des fruits et des légumes dans la ville de Basseterre.

    Photo Marie-Eve Morasse, La Presse

  • 3 / 5
  • Le guide O'Neil Murane grimpe le volcan Liamuiga depuis 32 ans, parfois avec une telle aisance qu'il le fait une canette de jus à la main. (Photo Marie-Eve Morasse, La Presse)

    Plein écran

    Le guide O'Neil Murane grimpe le volcan Liamuiga depuis 32 ans, parfois avec une telle aisance qu'il le fait une canette de jus à la main.

    Photo Marie-Eve Morasse, La Presse

  • 4 / 5
  • Le cratère du volcan Liamuiga. (Photo Marie-Eve Morasse, La Presse)

    Plein écran

    Le cratère du volcan Liamuiga.

    Photo Marie-Eve Morasse, La Presse

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Basseterre) Les plages sont paradisiaques, la végétation est luxuriante et les habitants vous reçoivent avec le sourire. La petite île antillaise de Saint-Christophe - Saint-Kitts pour les intimes -, où la canne à sucre poussait à profusion autrefois, fait une entrée réussie dans le circuit touristique des Antilles.

En 2005, un constat est tombé. La production de sucre de Saint-Kitts ne pouvait plus rivaliser avec celle des plus grands pays producteurs. L'industrie a été abandonnée. Et le petit pays a mis ses oeufs dans le panier du tourisme.

Aujourd'hui, en haute saison, jusqu'à trois bateaux de croisière s'amarrent au quai de Saint-Kitts. Les croisiéristes ont beau s'y arrêter pour quelques heures seulement, l'île de 176 km2 mérite qu'on s'y attarde davantage. Elle a de quoi charmer, à commencer par son volcan Liamuiga, qui a contribué à rendre les terres de l'archipel ultrafertiles. Fort heureusement, le géant dort à poings fermés depuis 400 ans et moyennant un peu moins de 100 $, on peut en faire l'ascension avec un guide. La montée se fait au milieu de racines, que l'on doit éviter sous peine de glisser, et de rochers sur lesquels on se hisse à deux mains. Mais avec de l'eau, de bonnes jambes et de la détermination (ou de l'orgueil), une personne en assez bonne forme physique y parviendra.

O'Neil Mulrane connaît le sentier et les arbres de la forêt tropicale dans leurs moindres recoins et monte comme une gazelle jusqu'à un point de vue qui donne un aperçu du cratère, envahi en bonne partie par des arbres. Il assure que certains jours, on voit le volcan relâcher de la fumée. Lors de notre passage, il ne fumait pas, mais le lac orangé du cratère n'en était pas moins impressionnant.

C'est également dans les hauteurs que se trouve une autre attraction de l'île, la forteresse de Brimstone Hill. L'île de Saint-Kitts ayant servi de point d'ancrage aux Français et aux Anglais dans leur conquête des Antilles, la forteresse construite par ces derniers s'élève à plus de 800 pi au-dessus du niveau de la mer. Les vues qu'on y a sont spectaculaires et permettent par temps clair d'observer les îles environnantes de Montserrat, Saba, Saint-Barthélémy et Saint-Martin.

Changements à l'horizon

Les Kittitiens se réjouissent de ce que leur île ne soit pas devenue un simple repaire de touristes. Force est d'avouer qu'avec ses montagnes verdoyantes et ses plages où l'on ne s'entasse pas comme des sardines, l'impression d'authenticité y est.

Est-ce le calme avant la déferlante ? Au cours des prochaines années, le visage de Saint-Kitts est appelé à changer. Un immense complexe immobilier et hôtelier mené par des Américains est en construction sur la pointe sud de l'île, avec un terrain de golf et une marina pour accueillir les yachts. Dans les terres, un projet à vocation écologique a mis ses villas en vente au prix de 2,8 millions US. Il y a fort à parier que d'ici une décennie, Saint-Kitts aura beaucoup changé.

Repères

Dormir

> Ottley's Plantation Inn

Originaire du New Jersey, la famille Keusch-Lowell est tombée sous le charme de Saint-Kitts en y venant en touriste, avant de s'établir dans l'île pour ouvrir un hôtel sur l'emplacement d'une ancienne plantation de canne à sucre. Les chambres au look vieillot de la grande maison sont spacieuses et confortables, tandis que de petits cottages sont dotés de piscines individuelles pour se rafraîchir. La vue sur la mer au loin est imbattable. L'endroit conviendra davantage aux couples à la recherche de tranquillité qu'aux familles. Chambres à partir de 200 $ la nuit.

ottleys.com

> Marriott St.Kitts

Cet hôtel de la chaîne bien connue a des airs de tout inclus. Avec ses trois piscines, son accès direct à la plage et ses nombreux restaurants, un voyageur peut aisément y passer une semaine sans quitter les lieux. Mais à moins d'être en formule tout inclus, mieux vaut s'attendre à payer le prix. Au déjeuner, le buffet pour une seule personne ne coûte pas moins de 23 $US !

marriott.com

Manger

> Fisherman's Wharf

Situé sur le bord de l'eau à Basseterre, le restaurant Fisherman's Wharf possède une salle à manger ouverte sur l'extérieur, où la cuisine sert des plats classiques des îles en plus d'une grande variété de poissons. L'ambiance de ce restaurant récemment rénové est agréable.

> Jouer dans l'eau

Ce ne sont pas les plages qui font défaut à Saint-Kitts! Celle de Cockleshell Bay est particulièrement animée et courue. Les amateurs d'activités nautiques pourront y louer des embarcations, tandis que ceux qui veulent tout simplement se reposer pourront s'installer sous un parasol et prendre une bouchée au Reggae Beach Bar, où les grillades sont à l'honneur.

reggaebeachbar.com

S'y rendre

Air Canada Rouge offre des vols directs de Toronto à destination de l'aéroport Robert L. Bradshaw de Basseterre. Les vols sont faits le lundi. American Airlines offre également des vols vers Basseterre, via Miami.

* Les frais de ce voyage ont été payés par la St. Kitts Tourism Authority

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer