Recherche Voyage

48 heures à Windhoek

  • Le Zoo Park a abrité un parc animalier jusqu'en 1962. Il est aujourd'hui un agréable lieu de promenade et de détente. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Plein écran

    Le Zoo Park a abrité un parc animalier jusqu'en 1962. Il est aujourd'hui un agréable lieu de promenade et de détente.

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

  • 1 / 5
  • Ancienne brasserie métamorphosée en complexe touristique, l'«Old Brewerie» est l'endroit idéal pour amorcer sa découverte de Windhoek. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Plein écran

    Ancienne brasserie métamorphosée en complexe touristique, l'«Old Brewerie» est l'endroit idéal pour amorcer sa découverte de Windhoek.

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

  • 2 / 5
  • Le restaurant en plein air du Goethe-Institut offre les meilleurs cafés au lait en ville et un menu du midi appétissant. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Plein écran

    Le restaurant en plein air du Goethe-Institut offre les meilleurs cafés au lait en ville et un menu du midi appétissant.

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

  • 3 / 5
  • Le 1959 Heroes and Heroines Memorial Grave est consacré à la mémoire de ceux qui ont refusé la relocalisation forcée dans le «township» de Katutura. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Plein écran

    Le 1959 Heroes and Heroines Memorial Grave est consacré à la mémoire de ceux qui ont refusé la relocalisation forcée dans le «township» de Katutura.

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

  • 4 / 5
  • Le NICE propose de se repaître comme des rois à petits prix. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Plein écran

    Le NICE propose de se repaître comme des rois à petits prix.

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

  • 5 / 5

Aux yeux de bien des voyageurs d'aventure qui ont fait le long périple jusqu'en Namibie, Windhoek est une escale obligée pour faire la lessive et passer à la banque, avant de remonter à bord du 4X4. Certes, la capitale namibienne, avec son quart de million d'habitants et son climat désertique, s'apparente davantage à un gros village qu'à une capitale d'envergure. Elle vaut pourtant qu'on s'y attarde, le temps de découvrir son histoire et sa population métissée.

Jour 1

9h

Petit-déjeuner à l'Old Brewery

Ancienne brasserie métamorphosée en complexe touristique, l'«Old Brewery» est l'endroit idéal pour amorcer sa découverte de Windhoek. Le café-resto italien logé au second étage du bâtiment central prépare d'excellents capuccinos, propose une variété de jus frais et un bel assortiment d'omelettes et autres classiques du matin. Après ce copieux brunch, fouinez dans le vaste marché où des artisans namibiens déploient les fruits de leur créativité. Et rincez-vous l'oeil chez The Diamond Works, bijouterie qui, comme l'indique son nom, exhibe petits et gros diamants (et tanzanites) extraits du sous-sol sud-africain qui échoueront peut-être dans une vitrine de Tiffany&Co.

Namibia Craft Centre: 40, rue Tal

10h

Visiter le National Museum

Si un horaire serré ne vous permet qu'une seule visite au musée, préférez le National Museum à l'Indépendance Memorial Museum, son colossal (et décevant!) concurrent de béton. Dans un bâtiment modeste et chaleureux, ce petit musée tenu avec les moyens du bord comporte une quantité impressionnante d'informations sur la riche et complexe histoire de la Namibie. Sur le plan culturel, on réunit un nombre de costumes, artefacts et documents décrivant les traditions et modes de vie des divers groupes ethniques qui composent ce pays qui a été soumis au régime de l'apartheid jusqu'à son indépendance, en 1989. Le National Museum comporte aussi une section bien documentée sur la flore et la faune namibienne unique ainsi que bon nombre de photos et documents d'archives pour comprendre le génocide des Héréros, l'une des tragédies humanitaires ignorées du siècle dernier.

Avenue Robert-Mugabe

Midi

Casser la croûte au café du Goethe Institute

L'architecture coloniale de Windhoek évoque de manière fort éloquente la présence des Allemands, arrivés dès le début du XIXe siècle. Logé au coeur de la capitale namibienne, l'Institut Goethe est non seulement désormais le gardien de la culture germanique, mais aussi un lieu de diffusion pour la cinématographie africaine. Mieux: son resto en plein air offre les meilleurs cafés au lait en ville et un menu du midi appétissant qui varie chaque jour. Pour exercer ses rudiments d'allemand avec un personnel archi sympathique et courtois, reposer ses pieds et luncher santé - les restaurants-minute de Windhoek ayant tendance à abuser de la friture -, le Goethe vous offre une escale bienfaisante.

1-5, rue Fidel-Castro

www.goethe.de

14h

Un tour de ville guidé

N'ayez pas trop d'attentes: Windhoek n'est pas Berlin et ses guides touristiques ne s'encombrent pas de souci de précision historique. En revanche, un tour de ville vous permettra de découvrir certains lieux intéressants comme le parlement (dont la composition sera prochainement réaménagée, pour assurer une représentativité de 50% de femmes), le 1959 Heroes and Heroines Memorial Grave (à la mémoire des combattants qui ont refusé la relocalisation forcée dans le township de Katutura), l'ancienne église luthérienne évangélique Christuskirche, qui domine la ville, ou le marché Penduka, coopérative d'artisanat qui emploie des femmes namibiennes malentendantes.

18h

Prendre un verre et souper chez Joe's Beer House

Allergique aux repaires de touristes? Évitez ce méga «beer garden» où le culte de la bière germanique rencontre le style «safari africain» et où le Jagermaster est «le vin officiel de la maison». Mais pour tous ceux qui ne boudent pas leur plaisir de siroter une Windhoek (bière officielle de la Namibie!) dans des fausses huttes où règnent une atmosphère bon enfant et une collection de trophées de chasse, une soirée dans l'antre de Joe sera mémorable. Un conseil: réservez, puisque l'endroit fait salle comble 365 soirs par année. Si vous décidez d'y rester pour souper, laissez-vous tenter (une fois n'étant pas coutume!) par un filet d'oryx ou de zèbre, grillé à la perfection. Sans doute allez-vous y rencontrer d'autres aventuriers qui, eux aussi, se remettent de leurs périples dans les grands espaces namibiens...

160, avenue Nelson-Mandela

www.joesbeerhouse.com/

20h

Spectacle au National Theatre

Coeur de la vie culturelle de Windhoek, le National Theatre est l'endroit où se déploient les performances des meilleurs artistes de la scène namibiens. Lors de notre passage, nous avons assisté à un spectacle de danse de la compagnie First Rain Dance Theater, qui exécutait une oeuvre chorégraphique inspirée de la mythologie animale namibienne. Rendez-vous préféré de l'intelligentsia namibienne, on y repère aussi les looks africains les plus avant-gardistes et originaux!

12, rue John-Meinert

www.ntn.org

Jour 2

9h

Café au Zoo Park

Malgré son nom, ce vaste parc en plein coeur de Windhoek n'héberge ni girafe ni éléphant. En revanche, son café adjacent doté d'une belle terrasse est un bon endroit pour prendre un café au lait et le petit-déjeuner. Par la suite, on découvre tranquillement le parc, qui a été un zoo jusqu'en 1962. Il recèle quelques trésors, dont les restes de deux éléphants retrouvés sur ce site au début des années 60. D'autres monuments historiques valent la peine qu'on s'y attarde.

11h

Visiter Katutura à vélo

Katutura qui, en langue héréro, signifie «un endroit où les gens ne veulent pas vivre», a été fondé en 1961, à la suite des évictions forcées des citoyens noirs de Windhoek. Initialement le théâtre d'affrontements violents en 1959, entre le gouvernement et des femmes héréros qui refusaient d'être déplacées, ce township qui fait écho aux heures sombres de l'apartheid - la ségrégation raciale a aussi touché la Namibie - est désormais une banlieue grouillante de vie, souvent comparée à Soweto. Peuplée de marchés publics, de «shebeens» (bars) et de discothèques, Katutura est un bidonville relativement sûr, que l'on peut découvrir à vélo, dans le cadre d'un circuit organisé. Pendant qu'on y est, on peut casser la croûte avec un poulet grillé, dans l'un des nombreux bouibouis du grand marché public.

15h

Visiter le Trans-Namib Transport Museum

Les passionnés du transport ferroviaire ne voudront pas rater la visite de la gare de la rue Bahnhof, un magnifique bâtiment de style «Cape Dutch» qui héberge aussi un musée de l'histoire ferroviaire namibienne. La «vedette» des lieux: la locomotive à vapeur d'origine allemande Poor Old Joe qui, en 1899, a été envoyée à Swakopmund pour effectuer des transports dans le désert jusqu'à Windhoek.

19h

Souper chez NICE

Le concept du Namibian Institute of Culinary Education (NICE) a tout pour plaire: les employés sont des étudiants en hôtellerie qui apprennent leur métier dans ce vaste et convivial restaurant divisé en plusieurs salles à manger. Pour une bouchée de pain (environ 20$ par personne, incluant vin et service), on dîne comme des rois dans une atmosphère chaleureuse animée par ces jeunes apprentis serveurs, hôtes et cuisiniers dont le sourire et la diligence compensent l'inexpérience. Et pour finir, on s'installe au bar de chez NICE pour quelques cocktails, afin d'étirer la soirée namibienne.

2, rue Mozart

www.nice.com




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer
  • 48 heures à Windhoek
    Le Zoo Park a abrité un parc animalier jusqu'en 1962. Il est aujourd'hui un agréable lieu de promenade et de détente. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

    Le Zoo Park a abrité un parc animalier jusqu'en 1962. Il est aujourd'hui un agréable lieu de promenade et de détente.

  • 48 heures à Windhoek
    Ancienne brasserie métamorphosée en complexe touristique, l'«Old Brewerie» est l'endroit idéal pour amorcer sa découverte de Windhoek. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

    Ancienne brasserie métamorphosée en complexe touristique, l'«Old Brewerie» est l'endroit idéal pour amorcer sa découverte de Windhoek.

  • 48 heures à Windhoek
    Le restaurant en plein air du Goethe-Institut offre les meilleurs cafés au lait en ville et un menu du midi appétissant. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

    Le restaurant en plein air du Goethe-Institut offre les meilleurs cafés au lait en ville et un menu du midi appétissant.

  • 48 heures à Windhoek
    Le 1959 Heroes and Heroines Memorial Grave est consacré à la mémoire de ceux qui ont refusé la relocalisation forcée dans le «township» de Katutura. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

    Le 1959 Heroes and Heroines Memorial Grave est consacré à la mémoire de ceux qui ont refusé la relocalisation forcée dans le «township» de Katutura.

  • 48 heures à Windhoek
    Le NICE propose de se repaître comme des rois à petits prix. (Photo Sylvie St-Jacques, La Presse)

    Photo Sylvie St-Jacques, La Presse

    Le NICE propose de se repaître comme des rois à petits prix.