Recherche Voyage

Bons plans à Taipei

Taipei vu de Maokong... (Photo Béatrice Leproux, collaboration spéciale)

Agrandir

Taipei vu de Maokong

Photo Béatrice Leproux, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Béatrice Leproux

collaboration spéciale

La Presse

À l'extrême nord de Taïwan, sur le fleuve Danshui, la capitale Taipei a grandi très vite et sans souci architectural. Néanmoins propre et moderne, elle se découvre en toute sécurité de jour comme de nuit et jusque dans le métro, où tout est aussi en anglais.

Influence nippone oblige, les bains thermaux sont un... (Photo Thinkstock) - image 1.0

Agrandir

Influence nippone oblige, les bains thermaux sont un incontournable à Taipei.

Photo Thinkstock

Pour plonger: un bain à la japonaise

Influence nippone oblige - 50 ans de colonisation ont laissé des traces -, les bains thermaux sont un incontournable. Sans embarras ni indiscrétion, on s'assoit dans les vapeurs de soufre de cette eau d'origine volcanique aux multiples vertus curatives en buvant du thé et en bavardant. Ceux qui préfèrent l'intimité se baignent entièrement nus - hommes et femmes séparés - dans un hôtel de luxe.

Pour apprécier le génie local: une oeuvre d'art contre les typhons

À peine 37 secondes suffisent à se hisser au 89e étage du centre financier international de Taipei. Cinq cent huit mètres séparent le centre commercial de grand luxe du sommet. Bâtie selon les règles du feng-shui, souple et résistante, la Tour 101 - qui compte 101 étages - évoque la forme d'un bambou. Suspendue par des câbles au 88e étage, une boule d'acier de 660 tonnes contrebalance les effets des vibrations provoquées par les typhons ou les secousses sismiques.

> Visitez le site de la Tour 101 (en anglais)

Chou chinois en jade deux couleurs, fin de... (Photo fournie par l'Office de tourisme de Taiwan) - image 2.0

Agrandir

Chou chinois en jade deux couleurs, fin de la dynastie Qing, XIXe siècle, au musée d'art asiatique

Photo fournie par l'Office de tourisme de Taiwan

Pour explorer l'histoire: le musée d'art asiatique

Jades, porcelaines, bronzes, poteries, calligraphie... Du Néolithique à la chute de la dynastie Qing en 1911, ce sont 7000 ans d'histoire de Chine. En 1949 lors de la montée au pouvoir du Parti communiste, 655 000 oeuvres ont été emportées hors de la Chine continentale par les troupes du dirigeant nationaliste Tchang Kaï-chek. Étourdissant même pour un béotien. Une antenne a ouvert à Chyai, dans le sud de l'île; une belle architecture signée du Taïwanais Kris Yao.

Visitez le site du musée d'art asiatique

Pour un repas mémorable: exquise fusion des cuisines d'Asie

Restaurants multi-étoilés, marchands ambulants et marchés de nuit proposent un festival de saveurs surprenantes, délicates, savoureuses, fraîches et légères. Plats mijotés, frits, cuits à la vapeur ou en bouillon, la cuisine taïwanaise est plébiscitée par les gastronomes du monde entier. Il faut oser absolument ces saveurs surprenantes et inconnues: fruit tête de bouddha, fougère nid d'oiseau ou fleurs de bétel sautées. Aussi parmi les meilleurs au monde, les différentes catégories de thé se distinguent non pas par leur couleur, mais par leur fermentation. Très populaire, l'oolong a notamment la préférence des voisins japonais.

La rue Dihua... (Photo Béatrice Leproux, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

La rue Dihua

Photo Béatrice Leproux, collaboration spéciale

Pour explorer la vieille ville: la rue Dihua

Il ne reste de l'ancien Taipei, quand les premiers Chinois du continent s'y installèrent au début du XVIIIe siècle, que la rue Dihua ou l'allée des herbes médicinales. Contemporain, le très animé temple de Longshan, trois fois rebâti (tremblement de terre, typhon puis bombes alliées en 1945), attire les fidèles bouddhistes et taoïstes, qui font cohabiter leurs dieux par souci d'efficacité sur cette terre et dans l'au-delà. Le temps de consumer son bâton d'encens, l'on prie pour un succès à l'examen, la venue d'un bébé et surtout de l'argent. Subsistent aussi le long de la rue Dihua de petits bâtiments pittoresques de l'époque japonaise, dont certains ont été restaurés.

Un marchéŽ de nuit près d'un temple... (Photo fournie par l'Office de tourisme de Taiwan) - image 4.0

Agrandir

Un marchéŽ de nuit près d'un temple

Photo fournie par l'Office de tourisme de Taiwan

Pour une sortie animée: les marchés de nuit

Éblouissants de néons et bondés en fin de semaine, les marchés de nuit accumulent les échoppes de babioles, de jouets, d'accessoires électroniques, de vêtements - pour chiens aussi -, de jeux - mah-jong, fléchettes, tir au pistolet - et d'une multitude de cantines roulantes alléchantes. Une vingtaine de marchés de nuit sont ainsi installés à proximité d'un temple. Car après le culte, on peut dîner d'une omelette aux huîtres et d'une brochette de fruits frais, s'offrir un massage des pieds ou une manucure excentrique dans un salon tapissé de rose bonbon du sol au plafond.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer