Recherche Voyage

Bons plans à Salvador do Bahia

La basilique Nosso Senhor de Bonfim occupe une... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale)

Agrandir

La basilique Nosso Senhor de Bonfim occupe une place prépondérante dans la dévotion populaire.

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Riendeau

Collaboration spéciale

La Presse

Berceau de la culture afro-brésilienne, Salvador do Bahia possède une joie de vivre contagieuse. Réputée pour son carnaval, la première capitale du pays offre un cocktail ensoleillé de patrimoine historique, de plages paradisiaques et de gastronomie.

L'église à visiter: Senhor de Bonfim

En mettant les pieds à Salvador, les amateurs d'art religieux auront l'embarras du choix. La ville mérite amplement son surnom de «Rome noire» avec 372 églises catholiques. La basilique Nosso Senhor de Bonfim occupe une place prépondérante dans la dévotion populaire. Construite en 1745, elle est devenue le principal lieu de pèlerinage des Bahianais qui viennent encore aujourd'hui y accrocher de petits rubans multicolores représentant leurs prières. Par la suite, les adeptes du candomblé brésilien ont associé le Seigneur de Bonfim à Oxala, divinité de la vie et de la pureté. Le lavage de ses escaliers donne lieu à une grande fête populaire, célébrée en janvier.

santuariosenhordobonfim.com

Goûtez sans hésiter à la moqueca, un plat... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Goûtez sans hésiter à la moqueca, un plat emblématique de la cuisine locale.

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

Le plat à déguster: La moqueca

Si la viande rouge a fait la réputation du Brésil, les tables bahianaises regorgent plutôt de produits de la mer. Goûtez sans hésiter à la moqueca, un plat emblématique de la cuisine locale aux influences amérindienne, africaine et portugaise. Ce ragoût de poisson (peixe) ou de crevettes (camarões) d'origine indigène est aujourd'hui parfumé de lait de coco et d'arachides moulues. On sert la moqueca accompagnée de riz et de purée de manioc. Au Bar do Ulisses, le plaisir de la rétine se superpose à celui des papilles gustatives. La terrasse de cette petite adresse sympathique donne une vue imprenable sur la baie.

Bar do Ulisses: Rua Direita de Santo Antonio, 541

Salvador est La Mecque de la capoeira, cet... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Salvador est La Mecque de la capoeira, cet art martial qui mêle séquences de mouvement, danse et chant.

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

À voir sans faute: Démonstration de capoeira

Salvador est La Mecque de la capoeira, cet art martial qui mêle séquences de mouvement, danse et chant. À la fois acrobatique et ludique, la capoeira est un symbole de la résistance historique des esclaves noirs. Enchaînés aux poignets, les hommes luttaient jadis au ras le sol à l'aide de leurs pieds. Longtemps réprimée par les autorités, elle sort de la clandestinité dans les années 30 pour ensuite connaître une expansion internationale. Dans le quartier Pelourinho, l'Associaçao Mestre Bimba ouvre ses portes aux visiteurs les mardis et les vendredis à 19 h. Tandis que deux capoeiristes se lancent dans le cercle de combat, leurs camarades jouent de l'atabaque et du bérimbau en chantant. Entrée payante.

Associaçao Mestre Bimba: Rua das Laranjeiras, 1

Une promenade dans le quartier Vitoria est l'occasion... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale) - image 4.0

Agrandir

Une promenade dans le quartier Vitoria est l'occasion d'apprécier l'architecture des pavillons bourgeois du XIXe siècle.

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

Pour se balader: Le quartier Vitoria

Une promenade dans le quartier Vitoria est l'occasion d'apprécier l'architecture des pavillons bourgeois du XIXe siècle. Sur la chic Avenida 7 de Setembro, les «solares» de style néoclassique défilent à l'ombre d'arbres centenaires. Certaines de ces maisons ont aujourd'hui une vocation publique. Le Palacio da Vitoria, construit par un riche marchand esclavagiste, accueille le Museu de Arte do Bahia. Sa riche collection de meubles et de porcelaine donne un aperçu de l'opulence de l'élite locale. Plusieurs toiles de maître comme Presciliano Silva et Mendonça Filho représentent avec une grande sensibilité le quotidien des Bahianais. Dirigez ensuite vos pas vers la Praça 2 de Julho, un parc charmant orné de monuments de la même époque.

Museu de Arte do Bahia: Av. Sete de Setembro, 2331

La Baie de Todos os Santos compte plus... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale) - image 5.0

Agrandir

La Baie de Todos os Santos compte plus de 50 îles.

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

L'escapade à s'offrir: Ilha dos Frades

Après le marathon des musées et des nombreux sites historiques de Salvador, relaxez le temps d'une croisière dans la Baia de Todos os Santos, qui compte plus de 50 îles. Depuis le terminal nautique dans la basse-ville, des armateurs offrent des escapades d'une journée dans la baie. Arrêtez votre choix sur la Ilha dos Frades (île des Frères), un joyau de forêt tropicale dans un écrin turquoise. Une réserve naturelle protège la riche biodiversité de l'île, dont les eaux cristallines entourées de coraux se prêtent à merveille à la plongée au tuba et à la baignade. De petits gîtes permettent de passer la nuit dans ce paradis terrestre.

De l'avis des locaux, le plus bel endroit... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale) - image 6.0

Agrandir

De l'avis des locaux, le plus bel endroit en ville où admirer le coucher de soleil est derrière le farol da Barra.

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

Où admirer le coucher de soleil: Le phare de Barra

De l'avis des locaux, le plus bel endroit en ville où admirer le coucher de soleil est derrière le farol da Barra. Établi sur un promontoire qui s'avance dans l'océan Atlantique, le site est le rendez-vous des tourtereaux et des visiteurs. Dès 1534, les colons portugais y construisent un fort pour surveiller l'envahisseur hollandais. Un phare sera édifié à l'intérieur de l'ouvrage à la fin du XVIIe siècle après le naufrage d'un galion. Il abrite aujourd'hui un musée d'histoire maritime. Après avoir soupiré devant le spectacle de la nature, prenez l'apéro sur l'Avenida Oceânica. Le soir, les terrasses de cette rue piétonnière s'animent au son de la bossa-nova et de la samba.

museunauticodabahia.org.br

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer