Recherche Voyage

Bons plans à Guadalajara

La cathédrale métropolitaine de Guadalajara.... (PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE)

Agrandir

La cathédrale métropolitaine de Guadalajara.

PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse

Capitale de l'État de Jalisco, Guadalajara, deuxième ville du Mexique, séduit les gens par son côté éclectique. On l'associe aux emblématiques traditions des mariachis et de la tequila et on la qualifie aussi parfois de « Silicon Valley mexicaine ». Mais Guadalajara, c'est aussi une destination urbaine dynamique, une sorte de patchwork où se mêlent architecture coloniale et néoclassique, cuisine de rue et gastronomie inventive. Sans compter ses églises, ses musées... et sa faune branchée !

L'un des patios de l'hôtel Morales.... (PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

L'un des patios de l'hôtel Morales.

PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE

Où poser ses valises

Hôtel Morales

On a craqué pour l'ambiance néocoloniale du Morales, un hôtel accessible, situé dans le centre historique. Dès l'entrée, on découvre une fontaine au centre d'un grand patio, une cour intérieure typique de l'architecture méditerranéenne traditionnelle en Espagne, notamment. À l'étage, les chambres sont confortables et donnent sur le patio égayé de murs orangés. Tout à côté de cette partie ancienne, dont l'histoire remonte à 1888, il y a la section plus moderne, dominée par un patio lumineux orné de carreaux à motifs (magnifiques) et dotée de chambres à l'aménagement contemporain. L'hôtel Morales compte notamment une piscine sur le toit-terrasse, entourée de chaises longues invitantes...

243 Avenida Ramón Corona

>>>Consultez le site de l'hôtel

Plusieurs bâtiments du centre historique de Guadalajara, comme... (PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Plusieurs bâtiments du centre historique de Guadalajara, comme le Théâtre Degollado, sont magnifiquement éclairés, la nuit.

PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE

Une journée pour plonger dans l'histoire

Le centre historique

Une balade - très agréable - au coeur du centre historique donne un premier aperçu de la richesse culturelle et architecturale de Guadalajara. Point de départ autour duquel on peut rayonner : la cathédrale métropolitaine. Ses deux tours néogothiques aux tuiles jaunes et bleues sont devenues un symbole de la ville. La cathédrale est entourée de places sur ses quatre côtés. À voir, entre autres : la Plaza de Armas avec son kiosque à musique de style art nouveau, la façade baroque du Palais du gouvernement (Palacio de Gobierno), qui contient une fresque peinte par José Clemente Orozco. Sans oublier le Théâtre Degollado, très bel édifice - magnifiquement éclairé, la nuit - de style néoclassique. Enfin, marchez un peu plus loin jusqu'au Temple Expiatorio et admirez les vitraux à l'intérieur de ce bâtiment.

Des visiteurs admirent les fresques du muraliste José... (PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE) - image 4.0

Agrandir

Des visiteurs admirent les fresques du muraliste José Clemente Orozco, dans la chapelle principale de l'Hospice Cabañas.

PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE

Un musée incontournable

Institut culturel Cabañas

Ne vous arrêtez pas à sa longue façade : l'Institut culturel Cabañas cache de nombreuses fresques - saisissantes - peintes par le muraliste mexicain José Clemente Orozco, entre 1937 et 1939. Ce musée loge dans l'Hospice Cabañas, un immense bâtiment néoclassique qui a déjà accueilli un orphelinat et qui a été classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Après les fresques, on ratisse le lieu qui propose plusieurs expos, dont celle, captivante, consacrée au peintre et sculpteur Mathias Goeritz. Enfin, coup de coeur pour la présentation toute ludique Frida y yo qui invitait les enfants à découvrir joyeusement l'oeuvre de Frida Kahlo.

8 Calle Cabañas

>>>Consultez le site de l'Institut (en espagnol)

Le dimanche, le vélo est roi, à Guadalajara.... (PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE) - image 5.0

Agrandir

Le dimanche, le vélo est roi, à Guadalajara.

PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE

Découvrir la ville à vélo

Dimanche sans ma voiture

Le dimanche, entre 8 h et 14 h, le vélo est roi à Guadalajara. Fermées à la circulation automobile, de grandes artères sont prises d'assaut par les familles et tous ceux qui ont envie de pédaler. Parmi les bicyclettes se faufilent aussi des jeunes en planche à roulettes et des piétons. Une façon sympathique de découvrir la ville tout en s'activant un peu. En route, il faut toutefois s'arrêter à certaines intersections afin de laisser passer les voitures. Heureusement pour les touristes, des vélos en libre-service sont proposés, les MIBICI, dont le design est identique à celui des BIXI, à Montréal.

>>>Consultez le site de Via Recreativa.

Le restaurant Anita Li.... (PHOTO MARCO DEBLOIS, COLLABORATION SPÉCIALE) - image 6.0

Agrandir

Le restaurant Anita Li.

PHOTO MARCO DEBLOIS, COLLABORATION SPÉCIALE

Un resto au goût du jour

Anita Li

On a craqué pour la cuisine et la déco du resto Anita Li. Un endroit follement éclectique aux accents vintage, parfois kitsch et aux mélanges explosifs de coloris et de motifs... On se croirait presque à la frontière d'un film de Pedro Almodóvar et d'une boutique de mode Desigual. On y sert une cuisine mexicaine inventive aux influences thaïlandaises et vietnamiennes. Les plats sont exquis et les mélanges de saveurs réussis. Tout près d'Anita Li, inauguré en 2007, se trouve I Latina, ouvert en 1999. Un autre restaurant reconnu pour sa cuisine mexicaine contemporaine et son décor décalé, joyeusement coloré. Tous deux appartiennent aux mêmes propriétaires et sont très cotés, malgré leur emplacement, à l'écart du quartier animé.

Anita Li : 3100 Avenida Inglaterra

>>>Consultez le site d'Anita Li (en espagnol)

I Latina : 3128 Avenida Inglaterra

>>>Consultez le site I Latina (en espagnol)

Le resto-bar Palosanto, avenue Chapultepec.... (PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE) - image 7.0

Agrandir

Le resto-bar Palosanto, avenue Chapultepec.

PHOTO LUCIE LAVIGNE, LA PRESSE

Où se balader en soirée

Autour de López Cotilla

Envie de boire, manger et côtoyer la faune branchée ? Rendez-vous à l'intersection de l'avenue Chapultepec et López Cotilla. Festive, l'atmosphère de la première peut évoquer celle de la rue Crescent, à Montréal, alors que López Cotilla (vers l'ouest) rappelle davantage celle du Mile End. Restaurants et bars s'entassent dans ce secteur de la ville. On y trouve tout autant des minirestos tendance hipster, comme le 1000 Caguamas, que des restaurants à l'ambiance familiale, comme le savoureux Funicula (aux pizzas inoubliables), et des hôtels tendance au design inspiré, tel Casa Fayette, dans le quartier émergent Lafayette. Enfin, on s'arrête pour déguster un verre de mezcal. Tirée de l'agave, comme la tequila, cette boisson mexicaine fait un retour dans les bars les plus courus.

1000 Caguamas : 163-2 Avenida Unión

>>>Consultez le site du 1000 Caguamas (en espagnol).

Funicula : 1906 Avenida López Cotilla

>>>Consultez la page Facebook de Funicula (en espagnol).

Casa Fayette : 2308 Lerdo de Tejada

>>>Consultez le site de Casa Fayette (en anglais).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer