Recherche Voyage

Bons plans... à Cuzco

Pisac force l'admiration du visiteur avec son architecture... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale)

Agrandir

Pisac force l'admiration du visiteur avec son architecture unique.

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Riendeau

Collaboration spéciale

La Presse

Les Incas n'ont pas nommé Cuzco - «le nombril» en langue quechua - sans raison. Tout bon itinéraire au Pérou passe par cette ville au patrimoine historique exceptionnel. Porte d'entrée de la Vallée sacrée qui mène au Machu Picchu, la cité impériale se laisse découvrir au gré de ses rues étroites, de ses églises baroques et de ses places animées.

La cathédrale de Cuzco... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale) - image 1.0

Agrandir

La cathédrale de Cuzco

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

Le marché San Pedro... (Photo David Riendeau, collaboration spéciale) - image 1.1

Agrandir

Le marché San Pedro

Photo David Riendeau, collaboration spéciale

Le site archéologique à explorer : Pisac

Juché sur une montagne à 30 km au nord de Cuzco, Pisac force l'admiration du visiteur avec son architecture unique. Édifié entre le Xe et le XIe siècle, cet ensemble de 93 bâtiments faits d'énormes blocs de pierre occupait à la fois une fonction religieuse, militaire et agricole. Depuis le sommet, le spectateur embrasse d'un seul regard la rivière Vilcanota et ses terrasses cultivables, semblables aux escaliers d'un géant. À son pied, un village colonial du même nom subsiste. Les mardis, les jeudis et les dimanches, sa place centrale accueille un marché des plus colorés. Des bus s'y rendent depuis l'avenue Huascar, à Cuzco.

Le plat à découvrir

Le cochon d'Inde, appelé ici «cuy», fait partie de l'alimentation de base des populations andines depuis l'époque précolombienne. Pour goûter ce mets de choix, on nous a recommandé La Chomba Ajha Wasi. La décoration ne paie pas de mine, mais la nourriture y est savoureuse. Nous avons commandé le cuy al horno, servi avec un soufflé de rocotto relleno - piment fort farci. On étanche volontiers sa soif avec la chicha de jorra, une boisson fermentée de maïs. Si la perspective de croquer ce mignon rongeur vous brise le coeur, rabattez-vous sur le lechon - cochon de lait braisé -, autre plat typique de la région.

La Chomba Ajha Wasi, 339 Avenida Tullumayo

Le spectacle à voir

La richesse culturelle de Cuzco s'exprime également à travers son patrimoine immatériel. Le centre d'art autochtone Qosqo présente chaque soir un spectacle de danse et de musique folklorique du répertoire régional. Depuis sa fondation en 1924, la troupe s'est produite un peu partout dans le monde et est considérée comme l'une des meilleures du Pérou. Vêtus de costumes de carnaval, les jeunes danseurs et les vétérans musiciens ont visiblement un malin plaisir à s'exécuter sur la petite scène, au grand bonheur des spectateurs. Les portes ouvrent à 19 h, mais mieux vaut arriver tôt pour avoir une bonne place.

Centro Qosqo de arte nativo, 604 Avenida Sol

Le monument à visiter : cathédrale de Cuzco

L'histoire de la cathédrale de Cuzco, sur la place d'Armes, résume bien l'âme de la ville. Pour asseoir leur domination sur les autochtones, les Espagnols ont érigé une première cathédrale - l'actuelle chapelle auxiliaire - sur les ruines du temple de Viracocha, dieu créateur du soleil, avec les pierres de Saqsaywaman. L'oeuvre complète, achevée en 1668, captive par la richesse de son architecture et de ses ornements. La façade de type Renaissance contraste avec le faste baroque des retables recouverts d'or. Le prix d'entrée comprend le service d'audioguide en anglais. La prise d'images est interdite.

Où se balader : quartier San Blas

Derrière la cathédrale, la rue Hatunrumiyoc mène à San Blas, l'un des quartiers les plus anciens de la ville. Sous vos pieds se trouve un ancien chemin inca par lequel arrivaient jadis de riches caravanes de l'Amazonie, encore visible par endroits. Question de vous muscler les mollets avant l'ascension du Machu Picchu, arpentez ses charmantes rues, devenues depuis le repaire des hôtels économiques et des hippies. Depuis le mirador Quawarina, vous aurez une vue spectaculaire sur le centre historique. Continuez votre itinéraire vers le site archéologique de Saqsaywaman à droite.

Où faire ses emplettes : le marché San Pedro

Pour vous imprégner de la culture locale sans artifices, faites un crochet au marché San Pedro. C'est ici que viennent déjeuner à un prix modique les travailleurs du coin, dont la clientèle est chaudement disputée par les cuisinières à grand renfort de surnoms affectueux. Un passage à San Pedro est l'occasion idéale de faire ses provisions d'avant-expédition. Goûtez aux gargantuesques papayes de Quillabamba ou encore aux savoureux fromages serranos, puis achetez un petit sac de feuilles de coca pour la route. Les mastiquer estompe les effets du mal des hauteurs et s'avère un excellent stimulant cardiaque.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer