Recherche Voyage

48 heures à Palma

La cathédrale de Palma.... (Photo: Martin Beauséjour, collaboration spéciale)

Agrandir

La cathédrale de Palma.

Photo: Martin Beauséjour, collaboration spéciale

Partager

Martin Beauséjour, collaboration spéciale
La Presse

(Palma) Palma, principale ville de l'île espagnole de Majorque, offre une histoire riche, à moins d'une heure d'avion de Barcelone.

JOUR 1

10 h

Juan March

Près de la place Major, dans la rue de San Miquel, commencez votre visite avec le musée de la Fondation Juan March. L'édifice est situé à l'entrée de ce qu'on appelle la vieille ville, là où on trouve la majorité des attraits touristiques. Le musée présente Juan March, riche homme d'affaires mort en 1962, qui a fait énormément pour Palma et pour Majorque en général. Le petit musée offre des toiles d'artistes espagnols d'avant-garde, bien établis ou à suivre. L'entrée est gratuite.

11 h

Magasinage matinal

Marchez ensuite vers la rue Jaume II, jusqu'à Sant Domingo. Ces deux artères comprennent plusieurs boutiques intéressantes, pour toutes les bourses. On y trouve des créateurs locaux et internationaux. Vous passerez devant l'hôtel de ville, où siège l'Ajuntament («conseil municipal», en catalan). L'édifice n'est toutefois pas ouvert au public.

12 h

La basilique de San Francesc

En tournant dans la rue del Convent, en passant par la Placa de la Cort, vous verrez la basilique de San Francesc. L'église abrite le tombeau de Ramon Llul, érudit ayant vécu au VIIIe siècle, vénéré par les habitants de l'île. On précise même que Rafael Nadal est le seul Majorquin aussi adulé que lui. Le champion de tennis a vu le jour à Manacor, une ville plus au sud. La basilique de San Francesc est fermée aux touristes de 12h30 à 15h30.

13 h

Las Olas

Bien caché au milieu d'une petite rue, appelée Fortuny, ce restaurant offre une expérience assez internationale. L'établissement est tenu par un Irlandais et une Cambodgienne, respectivement en salle et en cuisine. La carte du midi offre des plats méditerranéens avec des accents asiatiques; pour le repas du soir, le couple mise plutôt sur un menu vietnamo-cambodgien. Les prix sont raisonnables et les portions sont généreuses. Terminez votre repas avec un verre d'Herbas, digestif majorquin au goût anisé.

15 h

La cathédrale de Palma

Chef-d'oeuvre architectural et principal repère de la ville, la cathédrale de Palma couronne le vieux quartier aux abords de la Méditerranée. Les apports décoratifs de Gaudi et de l'artiste contemporain Miquel Barcelo valent le détour. Ce dernier est l'auteur de l'imposant paysage onirique représentant la multiplication des poissons et des pains. L'ouvrage, achevé en 2007, a nécessité plus de 15 tonnes de céramiques.

JOUR 2

11 h

Le Palau de l'Almudaina

Cette ancienne forteresse musulmane fait face à la cathédrale de Palma. Au VIIe siècle, la ville était l'une des capitales islamiques les plus florissantes d'Europe. Elle a été conquise par les chrétiens en 1229. L'imposant bâtiment a été transformé vers la fin du XIIIe siècle en résidence officielle pour les souverains de Majorque. Le roi d'Espagne, Juan Carlos 1er, y réside toujours, du moins symboliquement.

12 h

Le Palau March

L'ancienne résidence privée de la famille March se trouve juste à côté de la forteresse. Ce somptueux palais abrite des sculptures de grands artistes du XXe siècle, dont Auguste Rodin. Une vingtaine de toiles de Salvador Dali sont aussi exposées tout près d'une énorme crèche napolitaine. On y trouve plus d'une centaine de figurines représentant des rois, des anges et des bergers. Le deuxième étage est cependant plus intéressant. Plusieurs pièces ont conservé leur état d'origine à l'époque où la famille March, première fortune d'Espagne, y habitait. L'énorme rideau doré, drapé sur tout un mur du salon, est renversant... surtout quand on réalise qu'il est sculpté dans le bois!

14 h

La Llotja

Descendez jusqu'au Passeig Maritim, la rue qui longe le port, pour visiter La Llotja, bâtiment gothique qui abritait la Bourse des marchands au XVe siècle. L'édifice, tout en grès, est devenu une salle d'exposition temporaire pour artistes émergents.

15 h

Les ensaïmades

Prenez une pause afin de déguster une spécialité locale: les ensaïmades. Il s'agit d'une brioche feuilletée, roulée en forme d'escargot, généralement saupoudrée de sucre. Très légère lorsqu'elle est réussie, cette pâtisserie est parfois fourrée à la crème. Les ensaïmades de Horno San Antonio, place San Antoni, font l'unanimité. La pâtisserie, qui a ouvert ses portes en 1916, propose plusieurs variantes de ce dessert national.

15 h 30

Musée Es Baluar

Avec son bâtiment moderne, tout en béton, construit à même de vieux remparts, le musée d'art moderne Es Baluar est un incontournable. La collection permanente regorge d'oeuvres de Miro et de Picasso. Terminez votre visite sur sa terrasse, qui donne sur le port. Vous pourrez y prendre un verre, tout en regardant le soleil disparaître doucement dans la mer.

18 h

Santa Catalina

En sortant du musée, poursuivez votre route vers l'est, en direction du quartier Santa Catalina. Autrefois habité par les marins, ce quadrilatère est maintenant l'endroit le plus branché de Palma. On y trouve plusieurs bars et restaurants, comme le Fabrica 23, l'une des meilleures tables de la ville, où il vaut mieux réserver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer