Recherche Voyage

Vietnam: 48 heures à Hoi An

Les superbes ruines de My Son attirent les... (PHOTO Valérie Pelletier, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

Les superbes ruines de My Son attirent les visiteurs à Hoi An.

PHOTO Valérie Pelletier, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Valérie Pelletier, Jessica Boily
La Presse

Avec plus de 1000 bâtiments inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO, la ville vietnamienne de Hoi An est une cité portuaire gorgée d'histoire. Aujourd'hui convertie en destination touristique, la ville saura charmer les voyageurs avec ses couleurs et ses saveurs.

JOUR 1

9h > Confection sur mesure

On profite de notre passage à Hoi An pour visiter l'une des nombreuses échoppes de tailleurs ou de cordonniers, qui confectionneront sur mesure un complet, une robe ou une paire de chaussures. On arrive avec une photo découpée dans un magazine, ou encore, on sirote un café vietnamien en feuilletant les catalogues sur place. Le couturier prendra vos mesures. Il sera impératif de retourner le voir une ou deux fois afin d'ajuster convenablement le morceau. Certains marchands offrent la livraison outre-mer, mais on évitera de possibles mauvaises surprises et déceptions au retour en réservant un espace dans ses bagages.

12h > Spécialités culinaires

On goûte les spécialités locales au restaurant Trip Nguyen. La plus grande spécialité de Hoi An est sans contredit le Cao Lau, un repas composé de nouilles, de porc émincé, de verdure et d'herbes, que l'on peut facilement dénicher un peu partout pour 20 000 à 40 000 dongs (soit 1 ou 2$). Il s'agit d'un mets qui se trouve exclusivement à Hoi An, puisque, selon la légende, son bouillon serait fait à partir de l'eau que l'on retrouve dans une source des environs. On peut aussi essayer le White Rose, un plat de raviolis aux crevettes, porc et ail, servi avec sauce de poisson, piment, citron et sucre, ainsi que les excellents rouleaux de printemps à la Hoi An, frits dans une feuille de riz en filet.

736, rue Hai BaTrung, Hoi An

13h > Visite de la vieille ville

Avant les festivités de la pleine lune, on prend l'après-midi pour découvrir l'architecture unique de la vieille ville de Hoi An. On déambule dans les rues et l'on se laisse transporter dans un voyage au IVe siècle, à travers les cultures japonaises, chinoises et européennes, en admirant les nombreux bâtiments enregistrés au patrimoine de l'UNESCO. Rendez-vous au pont japonais Chua Cau datant du XVIIIe siècle. À découvrir également: la maison Tan Ky ainsi que de petites galeries d'artisanat le long des rues. On prend ensuite une pause près de la rivière Thu Bon en observant le rythme de vie des habitants...

19h > Festival de la pleine lune

Si possible, on planifie sa visite en fonction du calendrier lunaire. La pleine lune est le moment pour les habitants d'honorer leurs ancêtres. Bougies et encens allumés, ils déposent sur le bord de la rue des fruits et des fleurs ainsi que de faux billets d'argent en guise d'offrandes pour attirer la chance et la prospérité. La circulation automobile est bannie de la vieille ville et les commerces et restaurants éteignent les lumières pour ne s'éclairer qu'aux lanternes. Aux abords du pont, on peut déposer une lanterne sur la rivière Thu Bon. On n'oublie surtout pas de faire un voeu! L'ambiance devient rapidement féerique lorsque des centaines de lanternes font miroiter leurs couleurs sur la surface de la rivière.

JOUR 2

5h > Les ruines de My Son

Un lever très matinal pour aller visiter les ruines de My Son (prononcer «Mi Son») aux aurores est difficile, mais l'effort en vaut la peine. Nous découvrons une jungle brumeuse qui s'éveille avec nous et, surtout, il n'y a pratiquement aucun autre touriste. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, My Son est un site regroupant plusieurs ruines dont certaines datent du IXe siècle. Le mystère subsiste toujours quant à la technique originale avec laquelle les briques ont été produites et fixées ensemble. Elles ne sont collées avec aucun ciment et sont extrêmement bien conservées. Environ 8$US par personne pour l'expédition, incluant le transport et le petit-déjeuner. Le droit d'entrée au parc est généralement en sus (environ 5$US).

11h > Marché de Hoi An

On repart vers la vieille ville et on s'arrête au marché de Hoi An. Parmi la foulée de touristes et de locaux, on déambule dans un joyeux capharnaüm le long de la rivière. Entre les produits de la mer, rapportés par les pêcheurs, les fruits, les légumes, les viandes, les coquillages et objets de toutes sortes, on se laisse charmer par les couleurs et les parfums de ce marché. C'est un magnifique moment pour découvrir le quotidien vietnamien.

13h > Plage d'An Bang ou de Cua Dai

On récupère de nos activités matinales en s'offrant une petite séance de relaxation bien méritée à la plage. On s'y rend en taxi ou en vélo. La plage d'An Bang est moins populaire que celle de Cua Dai, mais plus tranquille. Peu importe le choix, on profite de la mer et du soleil pour encore quelques heures, avant de quitter ce petit coin de paradis.

18h > Souper au Café 43

On repart vers la ville et l'on s'arrête au Café 43 pour déguster une excellente salade de papaye ou encore le plus que délicieux poulet cuit dans une feuille de riz, dont les arômes délicats vous donneront envie de lécher votre assiette. On ne se décourage pas si le café semble un peu perdu au milieu d'une rue résidentielle, la petite marche en vaut amplement la peine. Et on laisse, si on le souhaite, un double de sa photo de visa ou de passeport sous la plaque de verre recouvrant la table, rejoignant les centaines d'autres visages anonymes de touristes qui sont passés par là au fil des ans.

Tran Cao Van, tp. Hoi An Quang Nam

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer