Recherche Voyage

48 heures à Margarita

  • Le Castillo Carlos de Borromeo fait partie des deux fortins en bon état de l'époque où l'on tentait de protéger la colonie des attaques de pirates. (PHOTO DAVID RIENDEAU, COLLABORATION SPÉCIALE)

    Plein écran

    Le Castillo Carlos de Borromeo fait partie des deux fortins en bon état de l'époque où l'on tentait de protéger la colonie des attaques de pirates.

    PHOTO DAVID RIENDEAU, COLLABORATION SPÉCIALE

  • 1 / 5
  • Histoire de se reposer et de profiter du soleil, direction la plage de Pampatar. (PHOTO DAVID RIENDEAU, COLLABORATION SPÉCIALE)

    Plein écran

    Histoire de se reposer et de profiter du soleil, direction la plage de Pampatar.

    PHOTO DAVID RIENDEAU, COLLABORATION SPÉCIALE

  • 2 / 5
  • Lorsqu'on visite le cimetière d'huîtres, on saisit l'importance de la culture des perles dans l'île. (PHOTO DAVID RIENDEAU, COLLABORATION SPÉCIALE)

    Plein écran

    Lorsqu'on visite le cimetière d'huîtres, on saisit l'importance de la culture des perles dans l'île.

    PHOTO DAVID RIENDEAU, COLLABORATION SPÉCIALE

  • 3 / 5
  • Pensez à vous rafraîchir en essayant la cocada. Cette boisson très populaire sur la côte caribéenne fait le délice des vacanciers. (PHOTO DAVID RIENDEAU, COLLABORATION SPÉCIALE)

    Plein écran

    Pensez à vous rafraîchir en essayant la cocada. Cette boisson très populaire sur la côte caribéenne fait le délice des vacanciers.

    PHOTO DAVID RIENDEAU, COLLABORATION SPÉCIALE

  • 4 / 5
  • Portion de fosforera, une bouillabaisse typique de l'île. ()

    Plein écran

    Portion de fosforera, une bouillabaisse typique de l'île.

  • 5 / 5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Riendeau

Collaboration spéciale

La Presse

Margarita, au large du Venezuela, possède un charme délicieusement suranné. Les rues plantées d'hôtels blancs où circulent de vieilles Chevrolet de Porlamar, la ville principale, rappellent le décor d'un film rétro. Même si «la Perle des Caraïbes» a perdu quelque peu de son lustre dans les dernières années, elle recèle de nombreux attraits, à commencer par ses plages.

JOUR 1

9 h 

Flânerie à Pampatar

Coeur historique de l'île, le port de Pampatar a été fondé par les Espagnols dans la seconde moitié du XVIe siècle. Ses rues étroites abritent quelques constructions coloniales et de petits parcs ombragés agréables à fréquenter. Son attrait principal demeure le Castillo Carlos de Borromeo (rue J.M. Vargas), dont l'édification a commencé vers 1669. Dominant la baie, ses canons servaient à protéger la colonie des attaques de pirates. La place forte a subi de nombreuses transformations depuis et a servi au cours de la guerre d'indépendance. En face, la coquette église Cristo del Buen Viaje mérite un coup d'oeil.

11 h 

Farniente à la plage

En marchant vers la pointe de l'île, vous apercevrez la plage de Pampatar au fond de la baie. Sable fin, palmiers, eaux turquoise... tous les ingrédients sont réunis pour le farniente sur une chaise longue, et ce, à un jet de pierre de la ville. De dimensions modestes, cette plage est le rendez-vous des jeunes familles et des baigneurs du dimanche. Au bout, près des barques, se trouve un petit marché. Vous pouvez acheter aux pêcheurs locaux leurs prises sous l'oeil intéressé des pélicans.

13 h

Goûter au poisson frais

Les tables locales font la part belle au poisson. C'est un délice que de goûter les spécialités de Margarita sur une terrasse près de la mer, un jus frais à la main. Les insulaires mangent généralement le poisson frit avec des tajadas (bananes cuites dans l'huile), cuit à la vapeur dans une sauce à l'ail (al ajillo) ou encore garni de poulpes et de moules en sauce (a la marinera). Les bonnes fourchettes voudront s'attaquer au pastel de chucho, un mets habituellement servi à Pâques qui ressemble à une lasagne dans laquelle les bananes et la chair de raie remplacent les pâtes et la viande. À Porlamar, le restaurant El Punto Criollo (rue Igualdad) le sert à l'année.

Calle Igualdad, Porlamar

15 h

Basilique Nuestra Dama del Valle

La Vierge occupe une place importante dans le paysage religieux de Margarita. Les fidèles de passage ont coutume de se rendre à la basilique Nuestra Dama del Valle. Cette église néogothique construite en 1894 abrite une image de l'Immaculée Conception. On lui attribue la guérison miraculeuse d'un pêcheur de perles blessé gravement au temps de la colonie. La Virgen del Valle est devenue depuis la sainte patronne des gens de la mer, comme en témoignent les vitraux de la basilique. Profitez de l'occasion pour visiter les marchands de souvenirs à l'ombre des tours jumelles. Certains vendent des perles à prix d'ami.

16 h

Emplettes hors taxes

Si les touristes étrangers fréquentent l'île pour se prélasser au soleil, les visiteurs nationaux y vont en particulier pour faire leurs emplettes. En 1971, Margarita est devenue une vaste zone franche pour les produits d'importation. Cette mesure a coïncidé avec une importante vague de construction immobilière dans l'île. Malgré la crise économique qui frappe actuellement le pays, les consommateurs sont au rendez-vous. À Porlamar, mêlez-vous aux quidams sur la très rétro avenue Santiago Marino, où plusieurs marques bien connues ont pignon sur rue. Si vous supportez mal l'atmosphère torride de la ville, prenez un taxi vers le centre commercial Sambil (avenue Jovito Villalba, à Pampatar) ou encore vers le tout nouveau Costa Azul (avenue Las Amapolas), en périphérie.

JOUR 2

9 h 

Isla Coche

Est-ce la simplicité désarmante de ses habitants ou la grâce de ses paysages arides qui explique le magnétisme de l'île Coche? Une chose est sûre: l'endroit séduit avec ses airs de bout du monde, ses hameaux coquets et ses eaux cristallines. D'ailleurs, certains touristes boudent Margarita et préfèrent passer tout leur séjour ici. Un taxi vous mènera à la playa del Amor. Les tourtereaux peuvent admirer les falaises, d'un rouge martien, et se jeter dans les flots turquoise des Caraïbes. Le lieu possède son mystère, nous assure notre chauffeur. «Lorsque deux amoureux viennent ici, ils sont trois à repartir», confie-t-il. Des navettes sur la plage El Yaque assurent la liaison avec Coche.

10 h 30

Le cimetière d'huîtres

La pêche aux perles dans les îles est une activité qui remonte à la fondation de la colonie, au XVIsiècle. Afin de bien saisir l'importance de l'ostréiculture dans l'économie locale, demandez à votre chauffeur de taxi de vous mener au cementerio de ostras. Cette vaste étendue au bord de la mer sert de dépôt aux producteurs d'huîtres de Coche. Le visiteur peut se promener au milieu des monticules formés de millions et de millions de coquilles vides. On aime l'endroit pour son côté insolite.

13 h

Bain de foule à la plage El Yaque

De retour à Margarita, plantez votre parasol à la plage El Yaque. En saison haute, les vacanciers sont des centaines à se baigner dans ses eaux tièdes et tranquilles. Avec ses ambiances de fête, l'endroit est le lieu de prédilection des sportifs, des beach bums et des touristes chinois fortunés. Chaque hôtel exploite sa petite concession de plage, où il est possible de louer des chaises pliantes à faible prix. Sur place, profitez de l'occasion pour vous attaquer à une parrilla mixta, plat surprotéiné de poulet, de poisson, de boeuf et de crevettes sur le grill servis avec des morceaux de yuca (manioc) frit. Et n'oubliez pas de garder les yeux sur vos effets personnels en tout temps.

15 h 

Pause fraîcheur: la cocada

Vous sentez que le soleil des tropiques vous rôtit le corps à petit feu? Pensez à vous rafraîchir en essayant la cocada. Cette boisson très populaire sur la côte caribéenne fait le délice des vacanciers. Par temps chaud, il est difficile d'observer le barman mélanger la noix de coco fraîche, le lait condensé, la glace et le sucre sans succomber à la tentation. La cocada figure à la plupart des menus dans les restaurants de bord de mer, et certains bars en ont fait leur spécialité.

15 h 30 

S'initier à la planche à voile

Un passage à Margarita ne serait pas complet sans une leçon de planche à voile. La baie d'El Yaque, réputée pour la constance et la force de ses vents, attire un grand nombre de sportifs venus pratiquer cette discipline. C'est le cas de Murray Sampson, un Écossais qui est tombé amoureux de l'endroit et qui a fondé Margarita Xtreme, une école de nautisme. Pour quelques dollars l'heure, un instructeur chevronné vous accompagne dans l'eau et vous enseigne les rudiments de la planche à voile. Même si on boit la tasse à quelques reprises, on devient vite mordu. Par ailleurs, les amateurs de surf-cerf-volant se font de plus en plus nombreux, au grand bonheur des vacanciers qui admirent leurs prouesses.

www.margaritaxtreme.com

18 h 

Allumer ses papilles avec la fosforera

Question de recharger vos batteries après cette journée à la mer, passez à l'un des restaurants de la plage et commandez une fosforera, une bouillabaisse typique de l'île. Le bouillon de fruits de mer et de poisson est épicé d'un piment indigène, un brin piquant à l'odorat, mais subtil au palais. Les chefs le préparent habituellement avec pétoncles, crevettes, moules, calmars et poisson. Ce plat a été baptisé ainsi en raison de sa grande concentration de phosphore et renvoie à l'image d'une allumette. D'ailleurs, des esprits polissons prêtent à la fosforera des vertus aphrodisiaques. À consommer en agréable compagnie.

Sécurité à Margarita

Aussi agréable que puisse être Margarita, elle n'échappe pas au phénomène de la criminalité qui sévit au Venezuela. L'île est plus sûre que le continent, mais mieux vaut respecter quelques règles élémentaires. Évitez les lieux déserts et abstenez-vous de porter des signes de richesse. En cas de vol, n'offrez aucune résistance. Dans vos déplacements, demandez à la réception de votre hôtel de vous appeler un taxi plutôt que de héler le premier chauffeur venu. Finalement, faites preuve d'une grande prudence lorsque vous achetez des bolivares, la monnaie locale. Informez-vous du taux de change officiel avant de conclure une transaction.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer