Recherche Voyage

48 heures à Liverpool sur la piste des Beatles

Parcourez le fleuve en bateau pour admirer Liverpool... (Photo Jean-Christophe Laurence, La Presse)

Agrandir

Parcourez le fleuve en bateau pour admirer Liverpool sous un autre angle.

Photo Jean-Christophe Laurence, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On dit Liverpool et vous pensez à quoi? Aux Beatles, bien sûr. La ville du Merseyside a certes plus à offrir, avec ses musées, son centre-ville animé et sa vibrante scène culturelle. Mais pour beaucoup de touristes, une visite serait tout simplement impensable sans un pèlerinage au Cavern, à Penny Lane et à Strawberry Fields. Nous nous sommes rendu sur place pour suivre la piste des Fab Four, 45 ans après leur séparation.

JOUR 1

10h : la ville vue du fleuve

Il ne reste plus grand-chose des chantiers maritimes qui ont fait le prestige de Liverpool. Mais le fleuve Mersey, lui, est toujours là. Pour environ 10 livres, on peut sillonner ce cours d'eau en bateau et contempler la ville d'un angle inédit, musique en prime. Le tout dure environ une heure. Notez qu'un bateau aux couleurs pop art, conçu par le créateur de la pochette de Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, Sir Peter Blake, vient d'être mis en service pour une période de deux ans, dans le cadre de la biennale de Liverpool.

Pier Head Ferry Terminal

merseyferries.co.uk

11h : les musées des Beatles

Sorti du bateau, on entre directement dans le musée Beatles situé sur le quai principal (Pier Head). Contrairement à ce que laisse entendre son nom (Beatles Story), l'endroit ne porte pas sur les Fab Four, mais plus généralement sur le «British Boom», la vague rock anglaise qui nous donna les Stones, les Kinks et les Who. Publicité trompeuse! Le billet est toutefois valable pour deux jours et donne accès à l'autre musée Beatles, situé plus loin sur les Albert Docks. En sortant, admirez l'incontournable Royal Liver Building, devant lequel John, Paul, George et Ringo ont été photographiés en 1962.

Pier Head

beatlesstory.com

13h30 : Liverpool populaire

Marchez 100 m et vous voilà au musée de Liverpool. Derrière son design moderne, l'établissement se penche essentiellement sur l'histoire de la ville, avec un angle social et ethnologique. Au dernier étage, une salle complète est consacrée à la culture populaire de Liverpool, de ses équipes de foot à ses groupes de rock. Saviez-vous que Dead or Alive, Echo and the Bunnymen, Ladytron, The Boo Radleys, A Flock of Seagulls et The La's venaient aussi de Liverpool?

Pier Head

liverpoolmuseums.org.uk

15h30 : culture aux Albert Docks

Nous voilà sur les Albert Docks. Ce vaste complexe de bâtiments en briques rouges, construit pendant la révolution industrielle, est devenu un quartier culturel en soi (six musées!) après avoir été longtemps négligé. Passons devant la statue de Billy Fury (l'«Elvis» de Liverpool, mort en 1983, idole du jeune Lennon) avant d'aboutir au musée Beatles Story, le vrai. On y raconte l'histoire du groupe avec costumes authentiques, guitares originales et décors reconstitués: Cavern, magasin Nem's, Studios d'EMI à Londres, intérieur du sous-marin jaune, ob-la-di-ob-la-da. Le parcours se termine dans le magasin Beatles où - sans surprise - on claque une fortune en bébelles inutiles.

beatlesstory.com

17h30 : une bière chez Pete Best

C'est l'heure de la bière. Quittons les quais pour le Cavern, où les Beatles ont fait leurs premiers pas. Soyons honnêtes, la place n'est qu'un vulgaire piège à touristes. On y va pour le nom, pour le mythe, mais certainement pas pour l'histoire, le Cavern original ayant été démoli en 1973 pour devenir un stationnement. On lui préférera de loin le Casbah, beaucoup plus authentique, qui appartient toujours à Pete Best, le premier batteur des Beatles. Ce petit club, situé dans une maison résidentielle, est un peu excentré. Et la visite n'est pas donnée (25 livres par adulte). Mais c'est la vraie affaire.

Cavern, 10 Mathew Street cavernclub.org Casbah, 8 Haymans Green, West Derby Village

petebest.com

JOUR 2

10h : dominer la ville

Envie de voir la ville d'en haut? Pourquoi ne pas gravir le clocher de la massive cathédrale anglicane, qui domine la ville du haut de ses 101 m? L'ascension est vertigineuse (deux ascenseurs, 108 marches donnant quasiment dans le vide), mais ça vaut le coup d'oeil. Sûrement le meilleur point de vue sur Liverpool. Quel rapport avec les Beatles? En 1953, le jeune Paul McCartney a voulu se joindre à la chorale de la cathédrale. Il a échoué l'audition. Trente-huit ans plus tard, c'est là qu'il a présenté la première mondiale de son Liverpool Oratorio. Douce revanche.

St James' Mount

liverpoolcathedral.org.uk

12h : le scouse de Maggie May's

C'est l'heure du lunch. Allons déguster un «scouse», ragoût typique de la région, fait avec du boeuf, de l'agneau, des patates et du navet. Situé dans l'éclectique rue Bold, Maggie May's semble le parfait endroit pour tenter l'expérience. Son scouse est réputé et le nom du resto s'inspire d'une célèbre prostituée de Liverpool, à qui les Beatles ont aussi rendu hommage. Le scouse est tellement ancré dans les moeurs qu'il a donné son nom à l'accent typique de Liverpool, l'accent des «scousers».

90 Bold Street

maggiemaysoriginalscouse.co.uk

14h30 : suivez le guide

Les tours guidés? Pas trop notre tasse de thé. Mais il n'y a pas meilleure façon d'aller voir les lieux reliés aux Beatles, qui s'étalent jusqu'en banlieue. En deux bonnes heures, l'autocar du Magical Mystery Tour nous mènera à Penny Lane, à Strawberry Fields, à l'église d'Eleanor Rigby, à la petite école de Ringo et à la demeure de Brian Epstein. Petite émotion devant la maison de Tante Mimi, où a vécu Lennon adolescent, et celle des McCartney, où Paul et John ont composé leurs premières chansons. On peut voir l'intérieur de ces maisons avec le tour du National Trust, l'organisme qui gère les monuments historiques du Royaume-Uni. Mais cette visite guidée ne va pas à Strawberry Fields. Il y a aussi des visites «Beatles à pied» dans Liverpool. Et même en taxi, si vous cherchez un peu.

cavernclub.org

nationaltrust.org.uk

beatleswalk.com

17h : le pub de John

Une source bien informée nous suggère d'aller au Ye Cracke, le pub que fréquentait John Lennon quand il était étudiant en arts. Situé à l'écart, dans une petite rue résidentielle, ce bar de quartier fondé en 1860 n'est pas ce qu'il y a de plus glamour. Mais la visite vaut le coup. En plus des peintures des Beatles sur les murs, on peut y voir une photo rarissime de Lennon devant la porte de l'établissement et une plaque commémorant les Dissenters, un groupe fictif formé par John lors de ses soirées de beuverie. Authentique.

13 Rice Street

21h : talents locaux

Trêve de nostalgie. Pour boucler la virée, allons voir ce qui se fait comme musique à Liverpool en 2015. La ville compte bon nombre de bars et de salles de concert. On jette notre dévolu sur le Leaf, qui fait office de resto (en haut) et de bar-spectacle (en bas). Lors de notre visite, en plein milieu de semaine, la place est pleine. C'est la soirée «micro ouvert» où les jeunes auteurs-compositeurs locaux viennent tester leurs chansons. Personne n'écoute, mais l'ambiance est bonne. Comme quand les Beatles jouaient au Cavern. Plus ça change...

65 - 67 Bold Street

thisisleaf.co.uk

***

Une partie des frais de ce reportage ont été payés par Visit Liverpool et BridgeStreet.

En chiffres

58 millions

De personnes ont visité Liverpool en 2013.

1 million de ces visiteurs affirment être venus pour les Beatles.

Source : Liverpool City Region

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Liverpool à pied

    Royaume-Uni

    Liverpool à pied

    Oui, Liverpool est la ville qui a vu naître les Beatles, mais elle ne se résume pas au Fab Four. Après avoir bien fait vibrer votre fibre nostalgique... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer