Recherche Voyage

Toronto à l'italienne

La boutique d'alimentation Cheese Boutique sur l'Avenue Ripley.... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

La boutique d'alimentation Cheese Boutique sur l'Avenue Ripley.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Si Montréal est un peu français, à cause de ses origines, alors Toronto est italien. Je vous entends, la ville est aussi chinoise et sri lankaise et russe et portugaise et bien d'autres choses. Et anglaise, évidemment. Mais une partie de l'âme torontoise, ce petit côté épicurien, stylé, audacieux qui a su fleurir et qui fait qu'elle compte aujourd'hui des épiceries spectaculaires, des restaurants savoureux, eh bien, ce petit côté c'est bien par la porte italienne qu'il a su se faufiler.

Il y a 20 ans, par exemple, avant que Starbucks et Second Cup n'envahissent le marché du café espresso, c'est chez les Italiens de la rue College qu'on en trouvait. Et si on voulait bien manger, on avait de bonnes chances de ne pas se tromper en allant dans une trattoria de Little Italy. Au moins là, le poisson n'était pas frit et les pâtes trop cuites. Aujourd'hui, Toronto a largement transcendé ces clichés, mais son amour pour tout ce qui est italien est intact. En route pour un week-end gourmand.

>>> EN PHOTOS: Toronto, une destination culturelle, familiale, italienne et design

JOUR 1

Un café pour commencer

Pour un cappuccino ou un brunch du week-end, on commence par le Bar Italia. Il y a 20 ans, quand j'ai commencé à découvrir Toronto en y venant pour le travail, je suis tombée par hasard sur ce café de la rue College. À l'époque, le lieu n'était pas encore rénové et avait encore un style ancien, avec des tables de billard et des couleurs glauques, mais il avait été repris par des jeunes et le menu avait été modernisé. On y servait entre autres des sandwichs spectaculaires. Pendant longtemps, celui combinant roquette, mozzarelle et prosciutto sur ciabatta rustique fut mon préféré au monde! Quand le café a été rénové, il est rapidement devenu une destination à la mode où il fallait attendre longtemps pour trouver une place. Aujourd'hui, le lieu demeure l'une des valeurs sûres de Little Italy.

582, College St., 416-535-3621, www.bar-italia.ca

Balade dans Little Italy

Toronto n'a pas un unique quartier italien. La ville en compte plusieurs, dont North York et son Corso Italia. Mais le principal est celui situé le long de la rue College West, grosso modo entre Bathurst et Dufferin. C'est aussi un quartier où se mélangent les Portugais et les Latinos, mais c'est là qu'on retrouve notamment la station de radio CHIN (qui diffuse notamment en italien) et l'Italian Walk of Fame, qui reproduit le concept hollywoodien en réservant les hommages aux grands Italiens. Il y a aussi dans ce quartier des pâtisseries, des cafés, des épiceries, des marchands de journaux italiens. C'est l'endroit où être pendant les grands matchs de soccer. Et on y trouve un cinéma répertoire Art déco, le Royal, récemment rénové.

Pizza chez Libretto

Si on a envie de marcher, on descend l'avenue Ossington vers le sud jusqu'à la pizzeria Libretto, l'une des meilleures en ville. Ce restaurant est très populaire et souvent, il faut attendre. Et parfois longtemps, surtout qu'on ne peut pas réserver. Mais la pizza y est de grande qualité, simple, faite avec de bons produits et on adore la pâte, croustillante à l'extérieur, moelleuse à l'intérieur, comme à Naples. Si on n'a pas envie de faire la queue trop longtemps, on y va avant ou après les heures de grand achalandage et on s'assoit au bar. Inutile de dire qu'en groupe, c'est plus difficile. Si on veut tuer un peu de temps en attendant que la foule se dissipe, on peut aller faire du lèche-vitrine dans Ossington Ave. ou dans Queen St. W., où petites boutiques sympathiques et galeries d'art cool s'unissent pour en faire une zone branchée de premier choix. Un verre à l'hôtel Drake, non loin, peut aussi être une option en attendant la pizza. Autre possibilité: commander pour emporter et aller manger dans un parc. À noter, il y a aussi maintenant une succursale rue Danforth, donc dans le quartier grec traditionnel, très sympathique aussi.

221, avenue Ossington, 416-532-8000, pizzerialibretto.com

Délices à rapporter

Dans l'après-midi, on fait le plein d'ingrédients italiens à rapporter dans ses valises, en se rendant à Etobicoke chez les Pasquale Brothers, un importateur et fournisseur de produits italiens avec comptoir au détail que j'ai découvert grâce à un voyage dans les... Pouilles. C'est en effet au cours d'un séjour en Italie que j'ai rencontré l'une des propriétaires, qui cherchait dans cette région du sud de la péninsule des produits nouveaux pour le commerce fondé par son grand-père. Inutile de vous dire qu'elle connaît bien les produits italiens. Huiles, jambons, olives... La balade jusqu'à Etobicoke n'est peut-être pas aussi touristique qu'on l'aimerait, mais c'est un voyage au coeur du Toronto des Torontois. Et on peut y manger un sandwich ou prendre un café. À noter: ouvert uniquement en semaine.

16, Goodrich Rd., 416-364-7397, pasqualebros.com

Souper chez Enoteca Sociale

Attention, il faut réserver longtemps à l'avance pour avoir une place dans ce petit restaurant de quartier, qui sert une cuisine italienne sans chichi, bien faite, avec de bons produits, par une équipe de jeunes cuisiniers qui prennent leur travail au sérieux. La philosophie du lieu est d'ailleurs très claire: simple, honnête, naturel. Serviettes à carreaux et chandelles contribuent à rendre l'atmosphère conviviale. Belle sélection de vins italiens dont plusieurs offerts au verre. Les prix ne sont pas ceux d'une grande table chic, mais pas ceux d'un casse-croûte non plus.

1288, Dundas St. W., 416-534-1200, www.sociale.ca

JOUR 2

St. Lawrence Market

Un peu comme le marché Atwater ou Jean-Talon, ce marché couvert rassemble toutes sortes de commerces différents, dont plusieurs charcutiers, épiciers et boulangers. On choisit donc ce qu'on a envie de manger: croissant, fruits, jus... Il y a en outre un bar à espresso appelé Pasta Mia.

Angle Front et Jarvis, www.stlawrencemarket.com

Provision pour un pique-nique

Pour préparer un pique-nique, on part faire des provisions chez Cheese Boutique, dans l'ouest de la ville. L'endroit est surprenant et loin des circuits habituels, mais c'est une caverne d'Ali Baba où les gourmets pourront passer des heures sans s'ennuyer. Le lieu est grand. Et chaque centimètre cube est occupé par des produits venus de partout, mais surtout d'Europe, en commençant par l'Italie. Fromages, charcuteries, huiles d'olive, conserves... Si vous voulez acheter des truffes ou du parmesan, du balsamique très âgé ou du gianduja bio et autres versions artisanales du Nutella, vous serez ravi.

45, Ripley Ave., 416-762-6292, www.cheeseboutique.com

Soirée chez Buca

On réserve aussi longtemps à l'avance pour avoir une place chez Buca, l'un des meilleurs restaurants italiens de la ville. Installé dans le quartier des boîtes, le Buca attire une foule qui ressemble un peu à celle que l'on voit ici sur le boulevard Saint-Laurent, près de Sherbrooke. Mais la cuisine y est réellement raffinée, bien faite. Pizza, pâtes, charcuteries... On ne sort pas des sentiers battus, mais ce qu'on propose est de qualité impeccable. Bon assortiment de vins au verre et décor post-industriel chic, bruyant, mais chaleureux.

604, King St. W., 416-865-1600, www.buca.ca

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Toronto, ville de design

    Ontario

    Toronto, ville de design

    Des boutiques remplies de meubles avant-gardistes, des musées conçus par des stars de l'architecture où faire une pause shopping, des magasins... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer