Recherche Voyage

48h à Winnipeg

Le pont piétonnier Esplanade Riel, joyau de l'architecture... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Le pont piétonnier Esplanade Riel, joyau de l'architecture moderne de Winnipeg.

Photo: Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Andrée Lebel
La Presse

Les préjugés entretenus à l'endroit de Winnipeg n'ont plus leur raison d'être. Très ouverte à l'immigration et aux nouvelles tendances, c'est une ville qui bouge. Les anciens immeubles revivent, les producteurs américains se ruent vers les quartiers historiques et les architectes conçoivent des projets innovateurs. Winnipeg mise sur de nombreux festivals durant toute l'année et le futur Musée canadien des droits de l'homme pour séduire les touristes. Sans compter que les symboles récemment découverts dans l'immeuble de l'Assemblée législative sont un véritable code Da Vinci.

JOUR 1

14h

La Fourche

Le lieu historique La Fourche, à la jonction des rivières Rouge et Assiniboine, est un bon endroit pour prendre le pouls de Winnipeg. À quelques minutes de marche du centre-ville, c'est à la fois un parc d'histoire et de détente, très fréquenté par la population locale. La piste de vélo, le parc de planches à roulettes, la belle promenade aménagée le long des rivières et les bancs à l'ombre d'arbres centenaires attirent autant les sportifs que ceux qui veulent lire ou promener bébé.

Pendant longtemps, cet endroit a été le point de rencontre des nations autochtones, aussi bien pour la traite de fourrure que pour les grands rassemblements. Aujourd'hui, on y croise d'ailleurs plusieurs ados portant fièrement un chandail ou une casquette avec l'inscription NATIVE.

Le pont piétonnier Esplanade Riel conduit au quartier francophone Saint-Boniface, de l'autre côté de la rivière Rouge.

Maison de l'auteur Gabrielle Roy dans le quartier... (Photo: Bernard Brault, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Maison de l'auteur Gabrielle Roy dans le quartier St-Boniface.

Photo: Bernard Brault, La Presse

15h30

Gabrielle Roy

Dans le quartier Saint-Boniface, la plupart des enseignes de magasins sont en français. Winnipeg compte seulement 5 % de francophones, mais les programmes d'immersion française sont très populaires. La maison Gabrielle-Roy (375, rue Deschambault), où l'écrivaine a vécu de 1909 à 1937, donne un aperçu de ce qu'était la vie des francophones au Manitoba, en plus de nous faire pénétrer au coeur de l'oeuvre de Gabrielle Roy. (www.maisongabrielleroy.mb.ca) Un peu plus loin, à côté du cimetière, les murs de l'ancienne cathédrale de Saint-Boniface, détruite par les flammes, continuent de défier le temps.

17h30

Retour vers La Fourche

À l'heure de l'apéro, il y a foule sur les terrasses aménagées au bord des rivières. Un peu plus loin, de jeunes parents jouent avec leurs enfants, d'autres promènent leur chien et quelques pêcheurs lancent leur ligne dans la rivière Rouge. Le marché a un petit air exotique avec ses spécialités ukrainiennes et ses boutiques d'art autochtone. À l'extrémité, la tour offre une vue imprenable sur les environs. Des panneaux explicatifs décrivent les lieux en anglais, français et cri. Les trois langues sont présentes dans plusieurs endroits publics de Winnipeg, ville canadienne qui compte la plus grande population autochtone.

19h30

Le festival de théâtre

Dans la capitale culturelle du Canada 2010, il y a chaque soir des dizaines de spectacles de toutes sortes, allant du classique à l'expérimental. Dans le cadre du Festival of New Works qui présente des oeuvres en évolution de toutes les disciplines, nous assistons à un extrait de Desire. Il s'agit d'une performance des danseurs de l'école du Royal Winnipeg Ballet, un des fleurons culturels de Winnipeg, qui compte aussi un orchestre symphonique renommé. Nous rentrons à pied à l'hôtel Fairmont pour une bonne nuit de sommeil.

Quantité de symboles sont dissimulés dans l'immeuble de... (Photo: Bernard Brault, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Quantité de symboles sont dissimulés dans l'immeuble de l'Assemblée législative du Manitoba.

Photo: Bernard Brault, La Presse

JOUR 2

9h30

Le code Da Vinci canadien

Des symboles dissimulés un peu partout dans l'immeuble néo-classique de l'Assemblée législative du Manitoba constituent un véritable code Da Vinci. Révélés il y a cinq ans par Frank Albo, spécialiste de la franc-maçonnerie dans l'architecture, ces symboles font l'objet d'un livre publié par la Winnipeg Free Press, qui les avait d'abord révélés dans une série d'articles.

Don Finkbeiner nourrit une véritable passion pour cet immeuble en pierre, dont la construction au coût de 2 millions de dollars a été terminée en 1920. Sa visite guidée The Hermetic Code est fascinante.

Le Golden Boy sur le toit n'est rien d'autre qu'une statue du dieu Hermès, entouré des quatre éléments. Le bureau du lieutenant-gouverneur est identique au Saint des Saints dans le temple de Salomon. Il y a des références à la mythologie grecque, des hiéroglyphes égyptiens, des symboles maçonniques aussi bien que chrétiens. Par exemple, cette murale qui semble une scène de la Première Guerre mondiale dissimule un Christ qui transporte un arbre.

Construit selon des codes numérologiques, l'édifice a des proportions identiques de pièce en pièce. Les chiffres 3, 5 et 13 sont omniprésents. Par exemple, le grand escalier comprend 3 volées de 13 marches chacune tandis que chaque corridor compte 5 ouvertures et 13 lampes.

L'architecte Frank Simon, de Liverpool, a aussi placé l'étoile Pool of the Black Star au centre de l'immeuble, juste sous le Golden Boy du dôme. La voix de ceux qui se placent au centre de cette étoile peut être entendue dans tout l'édifice. De découverte en découverte, la visite d'une heure et demie ne connaît aucun temps mort. www.heartlandtravel.ca

Midi

Old Market Square

À l'heure du lunch, le sympathique Old Market Square est le lieu de rendez-vous des travailleurs. Il y une longue file devant la roulotte Goldies Fries, qui offre depuis 20 ans des frites maison exceptionnelles, des hamburgers et des hot-dogs. D'autres apportent leur lunch ou se font préparer une salade bio dans les restaurants à proximité du parc. Pendant la soirée, l'Old Market Square est tout aussi animé car on y présente souvent des spectacles.

Une réplique du Nonsuch, au Manitoba Museum... (Photo: Bernard Brault, La Presse) - image 4.0

Agrandir

Une réplique du Nonsuch, au Manitoba Museum

Photo: Bernard Brault, La Presse

13h30

Manitoba Museum

Le Manitoba Museum (190 Rupert Avenue) raconte l'évolution de la province qui a longtemps été considérée comme la porte d'entrée de l'Ouest canadien. On y trouve entre autres des exemples de maisons urbaines du siècle dernier, des spécimens de la faune et de la flore de la province. Une visite agréable et très instructive. Pour sa part, la Winnipeg Art Gallery présente la plus grande collection du monde d'art inuit contemporain. À voir absolument.

16h30

Exchange District

À l'heure du midi, le sympathique Old Market... (Photo: Bernard Brault, La Presse) - image 5.0

Agrandir

À l'heure du midi, le sympathique Old Market Square est le lieu de rendez-vous des travailleurs.

Photo: Bernard Brault, La Presse

L'ancien quartier des affaires est devenu l'endroit tendance de Winnipeg. Les beaux immeuble de styles Art déco et beaux-arts, qui ont valu à Winnipeg le surnom de « Chicago du Nord » au début du XXe siècle, attirent maintenant les producteurs de cinéma. Les rues de Winnipeg, larges comme des rivières, ont servi de décor à des films comme Shall We Dance, The Assassination of Jesse James... et Capote.

Le quartier compte également des bijoux d'architecture moderne comme le Red River College. Derrière la façade de vieux immeubles, des architectes de Winnipeg ont conçu des espaces intérieurs lumineux comprenant plusieurs éléments de récupération.

Il y a un réel décalage entre l'extérieur des édifices de l'Exchange District et ce qu'on trouve à l'intérieur. Les anciennes banques et immeubles publics ont été convertis en ateliers d'artistes, galeries d'art, boutiques de designer, restaurants, etc. Exchange District Biz (www.exchangedistrict.org) propose d'intéressantes visites à pied du quartier. Les guides sont détendus et bien informés.

19h

Cuisine du monde

Très cosmopolite (on y parle plus de 130 langues), Winnipeg met l'accent sur la diversité. Cela se traduit aussi dans la cuisine avec des restaurants de toutes les nationalités, en plus bien sûr des excellents steakhouses qui servent du boeuf de l'Alberta. En ce moment, la cuisine espagnole, les bars à tapas et la cuisine latino-américaine sont très populaires. Le décor du Hermanos Restaurant & Wine Bar (179 Bannatyne Avenue) est très invitant avec des photos de tango sur les murs. La nourriture est excellente de même que les vins provenant principalement d'Argentine et du Chili.

----

Les frais de ce voyage ont été payés par Tourism Winnipeg.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer