Recherche Voyage

Entre cyclistes sur la Vélopiste

Des enfants qui zigzaguent sur des vélos dénudés depuis peu de leurs petites... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des enfants qui zigzaguent sur des vélos dénudés depuis peu de leurs petites roues arrière. Des grands-parents pas pressés. Des cyclistes solos qui pédalent en chantonnant. Bordée par des lacs et des forêts, la Vélopiste Jacques-Cartier/Portneuf est parfaite pour qui veut rouler loin, loin de la ville, de la foule et des automobiles.

Le décor est forestier, du genre de ceux qu'on croise d'ordinaire lors d'une journée de randonnée sur deux pieds. Des lacs aux eaux noires, bordés de nénuphars. Des conifères en rangs serrés. Des traces de cervidés dans la poussière du sentier.

Dans sa section la plus occidentale, la Vélopiste traverse un décor sauvage auquel les cyclistes sont peu habitués. Il faut dire que la piste cyclable suit le tracé d'une ancienne emprise ferroviaire du Canadien National. À l'origine, c'est pour les wagons, pas pour les cyclistes, qu'on a défriché un long couloir entre Saint-Gabriel-de-Valcartier et Rivière-à-Pierre.

Quand les trains ont cessé de passer, quelqu'un a eu la brillante idée de transformer le couloir ferroviaire désaffecté en piste cyclable.

La poussière de roche a remplacé les anciens rails. Pendant 68 km, la Vélopiste serpente au milieu de la forêt, longe des lacs en quantité et traverse des paysages agricoles d'une grande beauté. Depuis 1997, la piste a la cote auprès des familles, mais aussi de tous ceux pour qui virée en vélo rime avec tranquillité. Sans dénivelé important ni virage serré, le couloir cyclable s'étire en longues sections ombragées, ponctuées de nombreuses aires de repos.

Au départ de Rivière-à-Pierre, les dix premiers kilomètres sont peut-être un peu plus exigeants, mais par la suite, le parcours descend doucement vers Shannon et Valcartier, dans une succession de petits vallons et de faux plats. C'est la direction que nous avons choisie. Le hic: comment récupérer la voiture à la fin de la journée?

En effet, les possibilités de transport entre les deux extrémités du parcours sont limitées. Les responsables de la Vélopiste offrent un service de navette en autocar à quelques reprises pendant l'été, soit les 17 et 18 août, ainsi que le 21 septembre. Coût: 30$ par personne.

La piste est aussi accessible par train depuis Montréal. Les passagers descendent à la gare VIA de Rivière-à-Pierre et peuvent rouler jusqu'à Québec pour prendre le train de retour.

Autre possibilité: le taxi-navette d'Yvan Bédard. Il peut transporter jusqu'à quatre vélos à l'arrière de son automobile et laisser les passagers où bon leur semble sur le parcours. Originaire de la région, M. Bédard est une source intarissable de renseignements et d'anecdotes. Il faut compter environ 115$ pour atteindre Rivière-à-Pierre depuis Valcartier.

Si vous souhaitez faire le circuit en entier en une journée, sans faire l'aller-retour, c'est souvent la seule option possible. Toutefois, plusieurs cyclistes choisissent plutôt de poser leurs valises au milieu du parcours, à Saint-Raymond-de-Portneuf, pour explorer une portion de la piste.

Comme nous l'avons constaté, chaque secteur possède un charme bien particulier. Entre Rivière-à-Pierre et le lac Simon, la nature est sauvage et les cyclistes, peu nombreux. À savoir: le signal cellulaire n'est pas constant dans le coin et les habitations sont rarissimes. Même si des patrouilleurs arpentent la Vélopiste, assurez-vous d'avoir ce qu'il faut en cas de pépins mécaniques.

En approchant de Saint-Léonard-de-Portneuf, le paysage se transforme. On pédale au milieu des champs, avec les vaches comme spectatrices. Le retour à la civilisation s'effectue à Saint-Raymond et, pour le reste du parcours, on croise plusieurs habitations, dont les beaux chalets du lac Sergent. À Shannon, la virée s'achève sur une note finale parfaite: un haut pont qui enjambe la magnifique rivière Jacques-Cartier.

Info: velopistejcp.com

FICHE TECHNIQUE

Départ: gare VIA de Rivière-à-Pierre

Arrivée: stationnement devant la base militaire de Valcartier

Distance : 68 km

Niveau de difficulté: facile

Dénivelé positif: 286 m

Type de parcours: Piste cyclable en poussière de roche

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer