Claude Lavoie, hypnothérapeute

L'hypnothérapeute Claude Lavoie... (Photo : Sylvain Dumais)

Agrandir

L'hypnothérapeute Claude Lavoie

Photo : Sylvain Dumais

Partager

Sur le même thème

Elyse Gamache-Bélisle, Urbania

Claude Lavoie est un hypnothérapeute diplômé. Dans son petit bureau du boulevard Rosemont, il traite majoritairement des patients aux prises avec un problème d'obésité lié à l'alimentation. «Au compte de trois, vous perdrez 75 livres. 1-2...»

Comment faire la poule dans un état second peut-il nous aider à perdre du poids? L'hypnose de scène à la Messmer et l'hypnothérapie sont deux disciplines distinctes. Un hypnothérapeute ne vous fera jamais faire la poule : lors des rencontres, le patient reste toujours conscient. L'hypnothérapie est un mélange d'hypnose, de relaxation et de communication. Quand ces trois conditions sont réunies, la conscience s'ouvre, ce qui permet d'y introduire des messages et de modifier certains comportements. C'est pas magique, c'est scientifique.

Alors, que peut votre science pour une personne obèse?

Pendant une séance d'hypnose, quand votre conscience s'ouvre, les cellules de votre corps et de votre cerveau s'harmonisent. Une «porte» s'ouvre à l'intérieur de votre conscience et vous entrez dans un état très permissif. Il est, à ce moment, plus facile pour les messages de pénétrer votre esprit.

Ok, mais concrètement, si j'ai un problème de poids, vous faites quoi?

Quand on veut s'occuper de son obésité, il est important de changer son rapport à la nourriture, mais surtout de comprendre les origines du problème. Emprunter les voies parallèles de la conscience nous permet de trouver la ou les raisons de ce comportement et d'explorer des pistes de solutions. Bref, nous travaillons à redonner à la nourriture son rôle premier, soit celui de nourrir le corps et non la psyché.

Avez-vous des exemples de bébites qui rendent gros?

Une de mes patientes a réalisé qu'elle ne voulait pas maigrir parce qu'elle avait peur d'être une proie. Souvent, les gens qui ont vécu des sévices sexuels ou de l'abus dans leur enfance vont manger pour se protéger. Il y avait aussi cet homme qui mangeait des doubles portions. Il a découvert qu'il avait hérité ce comportement de son père : c'est la seule chose que celui-ci lui avait léguée et il ne voulait pas la laisser aller.

Quels sont les cas les plus lourds que vous ayez traités?

Les gens qui viennent me voir ne veulent pas seulement perdre 30 livres... Ils agissent en désespoir de cause après l'échec de plusieurs régimes et autres tentatives. J'ai déjà eu des patients qui pesaient près de 400 livres. Ils en avaient ras le pompon et n'en pouvaient plus de ne penser qu'à leur poids. C'était devenu une obsession. Pour obtenir des résultats avec de tels patients, il faut axer les suggestions au subconscient sur l'exercice physique et, la plupart du temps, ça fonctionne!

Arrêtez-vous des «gros» dans la rue pour leur remettre votre carte professionnelle?

Non. De l'extérieur, il est impossible de dire que quelqu'un a un problème de comportement alimentaire. Les troubles sont beaucoup plus profonds.

Est-il possible de faire une petite séance «express» immédiatement pour perdre quelques livres?

Si j'étais gynécologue, est-ce que vous me demanderiez un examen?

Abonnez-vous à Urbania!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer